Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les illusions libérales...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Dim 1 Juin - 17:59

Une étude à échelle mondiale révèle la colère grandissante face aux inégalités sociales
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=VAN20080530&articleId=9129

Citation :
Autrement dit, une situation où les richesses s’accumulent ostensiblement en haut de l’échelle sociale, alors que l’on demande aux plus défavorisés de se serrer la ceinture, peut mettre le feu aux poudres et déclencher une révolte sociale.

Dans le même ordre d’idée, la semaine dernière, le Financial Times a publié un article de mise en garde de David Rothkopf, auteur de Superclass : The Global Power Elite and the World They are Marking (La superclasse: la puissante élite mondiale et le monde qu’elle façonne) et ancien sous-secrétaire adjoint au Commerce international au sein de l’administration Clinton.

Rothkopf écrit : « La crise du crédit amplifie la réaction brutale naissante contre les abus des grandes entreprises. Les élites se font des milliards sur les marchés, que ceux-ci soient à la hausse ou à la baisse, avec le soutien du gouvernement alors que monsieur Tout-le-monde perd sa maison et se retrouve à la rue. Il y a 30 ans, les dirigeants des multinationales gagnaient 35 fois plus qu’un employé moyen, maintenant ils gagnent plus de 350 fois plus. La crise a mis en évidence les iniquités indécentes dans ce domaine. – les 1100 personnes les plus riches du monde ont presque deux fois plus de biens que l’ensemble des 2,5 milliards de personnes les plus pauvres. »

[...]

C’est Karl Marx qui, il y a plus de 140 ans, a développé la théorie de « l’accroissement de la pauvreté » afin d’expliquer cette caractéristique inhérente à la production capitaliste.

Karl Marx a écrit : « Accumulation de richesses à un pôle, c’est égale accumulation de pauvreté, de souffrance, d’ignorance, d’abrutissement, de dégradation morale, d’esclavage au pôle opposé, du côté de la classe qui produit le capital même. » [1]

Aucun élément de l’analyse marxiste du capitalisme n’a été sujet à des critiques plus fournies et plus soutenues de la part des défenseurs de l’économie de marché que cette théorie. Ils argumentent que l’expansion du capitalisme et l’accumulation des richesses conduisent inexorablement à l’augmentation du niveau de vie de la masse des travailleurs.

La fausseté de cet argument et l’exactitude de l’analyse de Karl Marx sont une nouvelle fois confirmées, non seulement dans le discours froid des statistiques, mais également dans les luttes toujours plus explosives des masses confrontées à l’impossibilité d’obtenir les moyens de survie basiques qui leur sont refusés du fait d’un système de production basé sur le profit individuel.

[1] Karl Marx, Capital 1, chapitre 25, section 4.


Article original en anglais, WSWS, paru le 20 mai 2008.
Copyright WSWS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 4 Juin - 0:13

Colères populaires
http://www.monde-diplomatique.fr/2008/06/HALIMI/15954


Halimi a écrit:
Pour qui refuse de voir que la baisse de la part des revenus du travail dans la richesse nationale explique les problèmes actuels de niveau de vie, les « solutions » de rechange ne font jamais défaut. Davantage d’hypermarchés pour « accroître la concurrence entre les distributeurs », ainsi que le propose M. Nicolas Sarkozy. Davantage de « sacrifices » afin que l’augmentation des prix alimentaires ou de ceux de l’énergie soit absorbée sans contrepartie par les salariés. Et qu’ils concourent ainsi aux objectifs sacrés (2 % d’inflation) qui obsèdent une Banque centrale européenne avant tout soucieuse de complaire aux rentiers et à leur pouvoir d’achat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 16 Juil - 15:51

Du grand Agnès Maillard : Vent mauvais
http://blog.monolecte.fr/post/2008/07/13/Vent-mauvais

Citation :
Je veux pas faire ma grosse revancharde à 3 balles, mais franchement, les couinements de cadres entubés aux entournures me font doucement rigoler...

parce que tant que ce gouvernement tapait à bras raccourcis sur les vieux, les malades, les pauvres, les RMIstes, les chômeurs, les jeunes, les étrangers, bref, les autres, non seulement le petit monde des CSP+ s’en tapait royalement, mais le plus souvent, ils applaudissaient à deux mains, en redemandant encore plus de sévérité et de répression... pour les autres.
Aux autres, le serrage de ceinture permanent, aux autres, les sacrifices, aux autres, les emplois pourris payés au lance-pierre avec le flingue dans le dos !

Pourtant, cela semble évident: le recul social des plus fragiles finit forcément par saper les bases des conditions de vie des classes moyennes. On se félicite que les fainéants de chômeurs soient bientôt obligés de reprendre un boulot à 57% de leur ancien salaire, on oublie un peu vite que les chômeurs, c’est aussi et surtout d’anciens collègues... bientôt dans le même bureau, mais moitié moins cher !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Jeu 17 Juil - 21:49

Sarkosiste, tu pensais peut être que les "réformes" t'épargneraient?

Toujours fort à propos les billets de M'dame Maillard (en décryptage post-Marxiste).

De quoi conforter le "moral des ménages" :
http://www.eauxglacees.com/Regression-generale-des-politiques,337
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Jeu 31 Juil - 21:56

Tout SARKOLAND (ou presque) en un seul lien :
http://www.plumedepresse.com/spip.php?rubrique3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Lun 8 Sep - 10:13

Dans la rubrique Chroniques (post)Marxiennes, un texte (et tous les autres d'ailleurs) qui vaut le détour

Un temps de vieux chiens [Raining Stones...]
http://www.orbite.info/traductions/joe_bageant/un_temps_de_vieux_chiens.html

Citation :
Tard dans la nuit, à travers ma fenêtre près de l'ordinateur, je peux voir mon voisin Stokes se rendre en bicyclette à dix heures du soir à l'épicerie pour acheter des provisions. Non seulement c'est une façon coûteuse de se nourrir, mais c'est la seule façon pour le vieux Stokes de se procurer un peu de bouffe sans être jeté en prison. Sérieusement.[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 17 Sep - 13:10

Post marxisme, suite...

http://www.collectif-rto.org/spip.php?article680

La logique de traque des "profiteurs" est mise en œuvre sur tous les terrains.

Citation :
En faisant une recherche sur le net tout simplement on tombe par exemple sur ça « Formation en somato-hypnothérapie en thérapie brève. AT/PNL/Orienté solutions/Systémique/symbolique Certifié en Analyse de Contenu (Méthode IGACCE) ».

Ce ramassis de charlatan de foire qui pourrait faire sourire, repose sur une idée : Le Contrôle. L’idée que l’homme doit se contrôler et/ou être contrôlé.(ex la PNL vise à contrôler le langage)

Si l’on regarde à coté du champs social celui de la santé mentale, où je travaille, on s’aperçoit que ce genre d’outils plait bien au gouvernement qui veut orienter la psychiatrie moderne vers le comportementaliste. Le sujet ne doit plus se soigner mais se conformer, contrôler et changer son comportement pour être insérable dans la société. En schématisant cela vient flirter avec tous les courants de pensée du milieu du XX siècle dans les régimes totalitaires où l’homme devait être éduqué pour correspondre à l’idéal en place. Le terme même de subversion revient dans tous les discours dictatoriaux et signe tout simplement la paranoïa des dictateurs.

La plupart des crédits actuels accordés en psychiatrie favorisent ces théories là au profit d’autre comme la psychanalyse par exemple. La psychanalyse et les méthodes qui s’en rapprochent ont leurs inconvenients mais au moins elle ne cherchent pas à rééduquer mais à faire qu’un sujet souffre moins et puisse mener sa vie le plus librement possible. Qu’un sujet puisse justement avoir la capacité d’être subversif.

Que ce genre de théories et d’amalgames fumeux servent de programme de formation à la CAF ou ailleurs, hélas n’est guère étonnant. Dans cette société paranoïde que devient la notre le gouvernement a des fantasmes de toute puissance qui passent par des délires comme l’IGACCE.

C’est vrai c’est tellement mieux de mettre notre argent là dedans que de construire une vraie politique sociale.

Tenez nous au courant des suites

PS La subversion est un moteur essentiel qui fait avancer nos sociétés et qui fait peur aux tirans.

EXISTER est SUBVERSIF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 24 Sep - 14:33

Retour à quelques fondamentaux du capitalisme du néo-libéralisme radieux avec l'ineffable Loïc Wacquant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 24 Sep - 23:15

Il n'y pas que le chômage qui ait une histoire*, la solidarité aussi... il pleut

De la charité publique à la mise au travail ?
http://www.laviedesidees.fr/De-la-charite-publique-a-la-mise.html

Citation :
[...]Au nombre des arguments mobilisés jadis par les thuriféraires du marché, on trouve l’idée selon laquelle il y a d’autant plus de pauvreté qu’elle est secourue, et d’autant plus de dépendance qu’elle est entretenue. Par conséquent, c’est en restreignant l’accès aux secours et en favorisant la mobilité des travailleurs que l’on peut espérer conjurer le spectre du paupérisme. Dans cette optique, le marché du travail n’apparaît pas comme une menace mais résonne comme une promesse, et il serait alors dans l’intérêt des pauvres eux-mêmes de s’arracher aux griffes du « servage paroissial ». En 1834, la New Poor Law réalise brutalement ce programme, en organisant ce que William Cobbett a appelé le « vol du droit des pauvres ». D’une part, la loi abolit le « système des secours » qui, jusqu’ici, faisait obstacle à la « marchandisation » du travail en permettant à chacun de « gagner sa vie sans rien faire » [28]. D’autre part, elle substitue au « droit de vivre » instauré à Speenhamland un « droit négatif » à l’assistance. Désormais, en effet, la créance du pauvre vaut assujettissement à l’ordre carcéral de la workhouse. Là, le pauvre devra abdiquer sa liberté et renoncer à son indépendance : « il sera secouru dans des conditions telles qu’il doive gagner le pain qu’il mange et travailler dans l’enceinte d’un atelier » ; plus encore, il devra être « placé dans une situation moins enviable que celle du travailleur indépendant de la plus basse classe » [29]. L’ingéniosité du législateur a ainsi transformé l’assistance en un repoussoir favorisant le reflux des pauvres vers les fabriques. Comme l’écrira plus tard le fabien George Shaw, « en 1834, la classe moyenne a supprimé le dernier refuge économique des travailleurs, la vieille loi des pauvres, et les a livrés, tout nus, aux furies de la concurrence » [30] – et du marché.[...]

* Le chômage a une histoire
http://lbsjs.free.fr/Balbastre/Balbastre_chomage.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Logique de traque des profiteurs, suite...   Mer 8 Oct - 12:46

Citation :
CYNIQUES PETITS RAPACES

Le capitalisme financier ne fabrique pas seulement de longues dynasties de serial cost killers - du genre, tu sais, qui aime à se dégraisser de quelques milliers de salarié(e)s pour mieux satisfaire les pulsions de son actionnaire [1].

Le capitalisme financier façonne, aussi, de très cyniques petits rapaces.

Mais avant de continuer : je voudrais que tu te rappelles comme l’hebdomadaire Le Point, où l’on porte haut la flambeau de l’iconoclasme concurrentiel, nous vendit naguère, c’était en 2006, l’édifiante histoire de "Thierry F., chômeur professionnel", pillard de l’Assédic, infâme pou crocheté aux blonds cheveux de la société.

Que tu te rappelles, surtout, comme Le Point en avait tiré une théorie générale du salaud de chômiste, en se (et nous) demandant combien d’autres (milliards de) misérables pique-assiettes avaient, comme Thierry F., "dévoyé la générosité du modèle social français".

Ayé ?

Tu t’en souviens ?

Tant mieux, parce que ça va nous faire un point de comparaison avec un petit papier que le même Point a publié dans son numéro de la semaine dernière [2] - et où se trouve le témoignage d’un certain "Matthieu, ancien structureur pour une banque anglo-saxonne à Londres".

L’un de ces " Frenchies de la City" qui "n’ont jamais de mots assez durs pour critiquer les largesses sociales de l’Hexagone".

L’un des cyniques petits rapaces dont je te parlais plus haut : quand "la crise survient", et quand par conséquent ils se font virer de la City d’où ils déféquaient d’une haute hauteur sur la France communisante, que font-ils, d’après toi ?

Ils "s’arrangent pour réintégrer le régime français d’assurance-chômage, auquel ils n’ont pourtant jamais cotisé".

Rien de plus facile : "Pour accéder au statut très envié de chômeur en France payé sur la base de sa rémunération de trader anglo-saxon (hors bonus), il faut (…) avoir retravaillé plus d’un jour et moins d’un mois en France".

Du coup : nos conchieurs de largesses, "qui connaissent la combine, optent le plus souvent pour un" rapide "petit job au McDo".

(Naturellement : Le Point n’en tire aucune théorie générale du rascal néo-libéral, braqueur de l’Assédic.

Non moins naturellement : Le Point, cette fois-ci, néglige de se (et de nous) demander combien de ces morbaques ont déjà "dévoyé la générosité du modèle social français".)

"Matthieu", quant à lui, envisage de "faire une journée de baby-sitting ", pour se gaver à nos frais.

"Huit heures avec un biberon au lieu du Blackberry dans les mains", et il touchera "pendant vingt-trois mois l’équivalent de 57,4 %" de son dernier salaire londonien.

Quelque chose comme "6.366,80 euros mensuels".

C’est plus que ne reçoit, en douze mois, ton ami(e) RMIste : mais il est vrai aussi que ton ami(e) RMIste m’a tout l’air d’être un(e) fainéant(e), qui jamais n’a su voir que son avenir était in the UK, loin de l’effarant collectivisme hexagonal.

Puis, n’est-ce pas : cette menue monnaie que lui consent l’Assédic (où jamais il n’a cotisé), pour le bon "Matthieu", fait tout "juste de quoi payer (ses) billets d’avion et (ses) factures de téléphone".

Comme qui dirait : on serait en somme un peu trop chiches de notre solidarité, avec "Matthieu".

Faudra qu’on soit plus généreux, quand on distribuera aux " Frenchies de la City", plutôt que des euros, des coups de pieds au cul.

http://www.bakchich.info/article5170.html
http://www.lepoint.fr/actualites-economie/la-city-saisie-de-vertige/916/0/275018
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 8 Oct - 13:39

Excellent bravissimo (l'article, pas la situation)..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/colibri4
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 8 Oct - 14:12

Et dire que l'on ne peut même pas se torcher avec tout ce papier bien glacé... la gerbe

A par ça, décryptage post-marxiste du braquage du (nouveau) siècle avec le professeur Lordon :

Bienvenue à bord du Titanic financier !
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1510
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 8 Oct - 14:52

Pour ceux qui veulent des z'images qui bougent comme à la télé :

http://www.dailymotion.com/playlist/xnxm2_adelaideandco_crise-financiereseminaire-stop-fina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 8 Oct - 15:20

le trader de la city qui touche les allocations assedic alors qu'il n'a jamais cotisé à ce régime ? ça m'étonnerait, j'ai travaillé en Allemagne et cela ne m'a pas ouvert de droits en France pour autant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 8 Oct - 16:34

Citation :
Il y a quelques jours encore le principe n'était connu que des initiés et des expatriés : lorsque l'on travaille en Europe et que l'on est licencié, il « suffit » de retravailler une journée en France pour toucher des indemnités chômage calculées sur la base du salaire perçu à l'étranger. Rien d'illégal ni de scandaleux là-dedans, il s'agit de l'application de conventions signées entre les états européens. Concrètement, si un Français est salarié dans un pays de l'Union européenne et qu'il perd son travail, il peut rentrer en France et toucher ses Assedic sur la base de son ancien salaire. A condition d'avoir travaillé entre 1 jour et 4 semaines en France. Ce qui est en cause ici, c'est plus le montant des indemnités de quelques traders, que le principe de cette couverture sociale européenne.

http://www.rmc.fr/edito/info/61003/6000-euros-dassedic-pour-un-jour-de-travail/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 8 Oct - 21:21

merci pour la source

he bé, encore une combine connue des gens de la haute ; c'est donc pour cela que les riches sont riches, c'est parce qu'ils savent où et comment prendre le pognon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Sam 11 Oct - 10:47

En pleine crise, le gouvernement siphonne 600 millions d'euros des caisses des chômeurs et des handicapés
http://www.politique.net/2008100901-l-etat-siphonne-600-millions-d-euros-des-caisses-des-chomeurs-et-des-handicapes.htm



Citation :
Source : Alain Guédé, "Bercy siphonne les caisses des chômeurs", Le Canard Enchaîné n°4589, 8 octobre 2008

Au final, entre la rallonge de l'UNEDIC (400 millions d'euros), la confiscation par l'Etat d'une partie du fonds d'aide aux handicapés (50 millions d'euros) et la récupération de 118 millions d'euros du fonds d'aide à la formation professionnelle, c'est près de 600 millions d'euros que Bercy s'apprête à récupérer aux chômeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Lun 13 Oct - 11:24

Logique de traque des "profiteurs" suite (c'est pas de la nouvelle très fraiche, ça date de l'ancien gouvernement car Larcher serait au Sénat maintenant). Il faut cependant mettre ça en parallèle avec ce que M. Accoyer nous propose ces jours-ci :
Citation :
"Pourquoi ne pas réfléchir au lancement d'un grand emprunt d'Etat, pour être en mesure de donner au secteur bancaire les moyens de financer notre économie ?" propose M. Accoyer dans un entretien à paraître vendredi dans Les Echos."

"Pourquoi ne pas réfléchir aussi à une amnistie fiscale pour nos compatriotes qui accepteraient de rapatrier leurs capitaux, sous condition bien sûr de souscrire à cet emprunt d'Etat ?" ajoute-t-il.

http://bigbrotherawards.eu.org/Decret-sur-l-acces-aux-dossiers.html

Citation :
Un décret signé le 22 décembre par le Premier ministre, et co-signé par ses adjoints Borloo (Cohésion sociale) et Larcher (Travail), permet aux services du ministère de l’Emploi d’accéder "en cas de présomption de fraude" aux dossiers fiscaux des chômeurs. Ils auront également accès aux documents de l’assurance-chômage et à ceux des administrations sociales.

Ce renforcement du contrôle des chômeurs illustre bien le mépris dans lequel ceux ci sont tenus, une marque de distinction supplémentaire pour souligner que les chômeurs sont les coupables idéaux, jamais les responsables politiques n’oseraient se mettre eux-mêmes à un tel régime.

Evidemment, ça marche aussi à l’envers le croisement des fichiers : (suite du décret) "Art. R. 351-31. - Les organismes de l’assurance chômage mentionnés au premier alinéa de l’article L. 351-21 communiquent aux organismes de sécurité sociale les renseignements nécessaires à la garantie des droits sociaux des bénéficiaires du revenu de remplacement."

Stigmatisation et culpabilisation systématique : de fainéants hier les chômeurs deviennent fraudeurs aujourd’hui. Alors même que la dernière Loi de Finances multiplie les cadeaux aux plus fortunés, notamment par l’instauration d’un bouclier fiscal et des baisses d’impôt sur le revenu, que des déductions sont largement octroyées aux entreprises, le gouvernement ouvre donc la voie à la suspicion généralisée des chômeurs.

Soulignons que ce recours systématique à l’argument de la fraude est repris chaque fois qu’il s’agit d’imposer de nouvelles lois liberticides : que ce soit pour le Dossier Médical Partagé, ou pour l’usage de passeports biométriques.
Ce même M. Larcher ne fait pas que promouvoir les mérites de la cantine du Sénat, il fait aussi des rapports pour dégraisser l'hôpital :

Citation :
Rapport Larcher sur la réforme hospitalière (avril 2008) [modifier]

Le 11 avril 2008, Gérard Larcher a remis au Président Nicolas Sarkozy un rapport[7] sur la réforme hospitalière qui doit être débattue au Parlement français à l'automne 2008. L'objectif de cette réforme est de ramener les hôpitaux publics à l'équilibre budgétaire en 2012 alors qu'ils affichent un déficit cumulé de 800 millions d'euros chaque année.

Ce rapport préconise plusieurs mesures dont :

* le regroupements d'hôpitaux pour mutualiser les moyens. Ces regroupements pourraient se faire dans le cadre de communautés hospitalières de territoire (CHT), encouragés par l'allocation prioritaire aux CHT les crédits d'investissement du plan Hôpital 2012. Dans ces CHT, les établissements de grande taille assureraient les soins de pointe, et les hôpitaux locaux de petite taille concentreraient leurs activités dans les soins de suite et la gériatrie. 300 CHT seraient ainsi créés, regroupant le millier d'établissements hospitaliers actuels.
* une gouvernance renforcée exercée par un directeur aux pouvoirs étendus. Le conseil d'administration des établissements hospitaliers serait transformé en conseil de surveillance et le président du conseil de surveillance du CHT ne serait plus systématiquement le maire de la commune.
* une évolution du statut des 40 000 praticiens hospitaliers (PH), qui obtiendraient une rémunération supplémentaire en fonction de leur activité.
* une incitation pour les cliniques privées à participer aux missions de service public (permanence des soins, accueil des démunis).
http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rard_Larcher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 15 Oct - 13:38

Romuald a écrit:
L’intérêt général n’est pas soluble dans la concurrence.

Citation :
L’assistance technique à l’assainissement exercée par les Satese, services publics dépendant de la centaine de Conseils généraux français, est mise en péril par l’article 73 de la loi sur l’eau (LEMA) du 30 décembre 2006 et son décret d’application. La mise en concurrence obligatoire de leurs interventions, imposée par le ministère de l’Ecologie au prétexte de contraintes communautaires dénuées de fondement, va pénaliser très lourdement les politiques publiques de l’assainissement sur tout le territoire, à l’heure où la France doit accomplir des efforts considérables pour remettre aux normes ses structures d’assainissement. Faute de quoi des condamnations financières d’un montant de plusieurs centaines de millions d’euros pourront lui être infligées par les instances communautaires.

http://blog.mondediplo.net/2007-10-17-L-interet-general-n-est-pas-soluble-dans-la

On l'a tous bien compris que la décroissance c'est de la merde et de plus vide de contenu.

Bin justement, v'là t'y pas un des leaders de la croissance soutenable, qui lui en a du contenu, qui se met à se vider de sa substance.

Citation :
« La France a peur », ça ne vous rappelle rien ? Aujourd’hui, planète finance en folie, récession à l’infini, valse des milliards et tutti frutti, c’est reparti à fond la caisse, droit vers l’abîme, mais droit dans nos bottes, car fort heureusement, les appels pressants à « l’unité nationale », la valeureuse mobilisation de la « maison France » vont nous protéger, non plus du nuage de Tchernobyl, mais du plongeon dans le chaos... Foutaises et billevesées. Nous avons changé d’époque, ça fait un moment, et il est plus que temps de nous en rendre compte. Tiens, voyons voir nos amis de Veolia, l’un de nos vaillants « champions nationaux », très éprouvé par la « tourmente yankee ». Exemple presque chimiquement pur de la grande vague de « destruction créatrice » qui nous pend au nez, avec les inimaginables dégâts collatéraux y afférents.
http://www.eauxglacees.com/De-la-chute-de-Veolia-a-la
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Dim 19 Oct - 16:16

Les "collaborateurs" de l'Elysée augmentés de 50% en deux ans il pleut
http://www.rue89.com/2008/10/15/les-collaborateurs-de-lelysee-augmentes-de-50-en-deux-ans


Citation :
Ce n'est pas cette fois le salaire de Nicolas Sarkozy qui fait polémique -il reste stable-, mais celui des 98 contractuels de l'Elysée, dont les deux tiers travaillent au cabinet du président de la République. Après une augmentation de 26,8% en 2008, une annexe au projet de loi de finances pour 2009 prévoit une hausse de 20% pour 2009.
[...]
Une double augmentation de 52,16% exactement en deux ans (de 5,49 millions d'euros en 2007 à 9 millions en 2009), alors que le nombre de ces contractuels n'a pas varié entre 2008 et 2009, et a augmenté de 7 personnes entre 2007 et 2008, selon les lois de finances précédentes épluchées par le député et son travail de questionnement de l'Elysée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Lun 27 Oct - 0:28

Bon, et maintenant, camarade sarkozyste (ou ségolenien, ça l'fait pareil), le sens-tu,
le doigt poing de la main invisible des marchés,
bien profond, dans ton cul ?! diablo

QUAND LE CANDIDAT SARKOZY PRÔNAIT LES SUBPRIMES
DOUBLE DISCOURS

http://latelelibre.fr/index.php/2008/10/quand-le-candidat-sarkozy-pronait-les-subprimes/


Citation :
“Abécédaire des propositions du candidat Nicolas Sarkozy, UMP, 2007

Crédit hypothécaire

Les ménages français sont aujourd’hui les moins endettés d’Europe. Or, une économie qui ne s’endette pas suffisamment, c’est une économie qui ne croit pas en l’avenir, qui doute de ses atouts, qui a peur du lendemain. C’est pour cette raison que je souhaite développer le crédit hypothécaire pour les ménages et que l’Étal intervienne pour garantir l’accès au crédit des personnes malades.

Je propose que ceux qui ont des rémunérations modestes puissent garantir leur emprunt par la valeur de leur logement.

Il faut réformer le crédit hypothécaire. Si le recours à l’hypothèque était plus facile, les banques se focaliseraient moins sur la capacité personnelle de remboursement de l’emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué. Ceci profiterait alors directement à tous ceux dont les revenus fluctuent, comme les intérimaires et de nombreux indépendants.

Publication originale UMP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 19 Nov - 20:40

Faut-il laisser en liberté les députés UMP?
http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2008/11/faut-il-laisser-en-libert-les-dputs-ump.html


Jean-Pierre a écrit:
Quelques heures à peine après le drame de Thionville, au cours duquel le député UMP Jean-Marie Demange a assassiné une femme avant de se donner la mort, Nicolas Sarkozy a réuni à l'Elysée une cellule de crise. Il a ainsi expressément demandé aux ministres de l'Intérieur et de la Justice de préparer au plus vite un projet de loi permettant d'encadrer de manière plus stricte les sorties de l'Assemblée Nationale. "Les Français sont, à juste titre, choqués par ces crimes abominables. Il est temps de faire cesser ce laxisme".

[Jean-Marie Demange avait voté toutes les lois contre l'insécurité]

Parmi les objectifs déjà annoncés par Nicolas Sarkozy, la création d'un "fichier national des élus UMP" afin "d'améliorer la surveillance des députés susceptibles de représenter un danger pour autrui". Le Président souhaite par ailleurs que soient mieux encadrées les sorties de l'Assemblée et du Sénat. "On ne peut pas laisser filer dans la nature chaque soir des centaines d'assassins potentiels. Il faut trouver un moyen de savoir où ils se trouvent et quand".

L'acte barbare de Jean-Marie Demange est le point d'orgue d'une série d'exactions commises par les députés UMP depuis quelques années. Un spécialiste des questions de sécurité témoigne "d'une flambée de violence qui a pris un tour dramatique en 2007 avec l'éclosion de la droite décomplexée. Nous sommes confrontés à un grave problème de réadaptation à la vie réelle. Tous les députés de la majorité jouissent d'une liberté totale dans l'hémicycle pour casser. Ils élaborent des lois absurdes pour traquer les étrangers, essorer les pauvres, les chômeurs. Comment peuvent ils comprendre que sortis de l'assemblée, ils n'ont pas droit de vie et de mort sur le peuple? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mar 25 Nov - 23:40

La guerre des classes,
Un livre de François Ruffin
http://lmsi.net/spip.php?article819


Citation :
Exposant avec simplicité et rigueur les causes de la déroute idéologique de la gauche, François Ruffin développe dans La Guerre des classes une analyse qui s’impose comme une évidence enfin pointée. Enquêtant des usines de Picardie à une assemblée générale d’actionnaires de LVMH, et de la station de ski pour ultra-riches de Megève aux zones sinistrées de l’industrie française et auprès des nouveaux « misérables », le reporter (France Inter, Monde Diplomatique, Fakir, Plan B) explore les deux versants de la lutte — perdue — du travail contre le capital qui, si les mots ont disparu dans les discours de gauche, demeure cependant vivace dans les faits. Car – c’est le propos du livre — il existe encore bel et bien une« guerre des classes ».

[...]

Et l’« évidence » qu’évoque François Ruffin est abondamment étayée. Il insiste surtout sur un chiffre précis, « oublié » de la gauche : en France, la part des salaires dans le PIB a chuté de 9,3% de 1983 à 2006, soit quelque 120 à 170 milliards d’euros par an qui ont « ripé du travail vers le capital » [2], comme le précise Jacky Fayolle, ancien directeur de l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES). Un chiffre en regard duquel les économies réalisées sur l’assurance chômage, les salaires, la Sécurité sociale, les allocations diverses, etc., apparaissent pour ce qu’ils sont : un projet lié moins à des impératifs budgétaires objectifs qu’à des motifs idéologiques (maintenir une précarité suffisamment répandue pour imposer la crainte de la déchéance et l’acceptation de rémunérations faibles, tandis que les profits sont maximisés et bénéficient aux actionnaires).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Ven 28 Nov - 12:10

Sonnez trompettes libérales, résonnez tambours naboléoniens !!!
Car le sort de toute cette feignasse parasite rmiste et assimilée est désormais scellé.

Certes il ne s'agit plus tant d'aller chercher la croissance avec les dents, que de chier ouvertement dans la gueule de toutes celles et ceux qui crèvent déjà à petit feu, avec l'adoption définitive et généralisée du RSA.

20 ans après le RMI, le parlement adopte le RSA
http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/20-ans-apres-le-rmi-le-parlement-adopte-le-rsa_168937.html?xtor=EPR-175

Citation :
Le Revenu de solidarité active (RSA), qui va remplacer le RMI et l'API (parents isolés) à partir du 1er juillet 2009, a été définitivement adopté jeudi par le Parlement. « Le RSA est plus que jamais indispensable. Il permettra à de nombreux salariés modestes de sortir de la pauvreté ou de ne pas y tomber », a salué Martin Hirsch, le haut commissaire aux Solidarités actives. Lors d'un dernier vote, le Sénat a adopté par 196 voix le RSA, conçu et défendu depuis 2005 par l'ex-président d'Emmaüs pour encourager le retour à l'emploi et augmenter les revenus des travailleurs pauvres. Comme à l'Assemblée, les communistes ont voté contre et le PS s'est abstenu.

Dans la réalité (cad a priori partout ailleurs que dans l'hémicycle), le RSA aggrave plus qu'il ne résolve la précarité et les inégalités sociales (criantes), tout en aliénant toujours plus le destin des plus démunis.

Reprise d’emploi : grâce au RSA, je ne peux plus payer mon loyer
http://www.collectif-rto.org/spip.php?article644

RSA : Pourquoi diable suis-je allé travailler ?
http://www.collectif-rto.org/spip.php?article686&lang=fr

RSA : les offres d’emploi non valables vont enfin trouver preneur

http://www.ac.eu.org/spip.php?article1924

Citation :
La grande parade du Grenelle de l’Insertion est bel et bien terminée, et il n’y avait pas besoin de six mois de conférences, d’expérimentations et de débats pour définir le nouveau sens du « I » de RMI : l’insertion, ce sera désormais la contrainte, le chantage à la misère brute.

On sortait parfois du RMI : on ne sortira pas de la précarité maximum instaurée par le dispositif RSA. Car les employeurs auront désormais à leur disposition une main d’œuvre contrainte d’accepter les pires conditions de travail et de salaire et notamment les temps partiels les plus extrêmes. L’emploi précaire va donc se développer de manière exponentielle : le seul frein à son expansion n’était pas le Code du Travail réduit à une peau de chagrin mais la possibilité offerte par l’existence d’une revenu minimum même misérable de refuser les offres les plus pourries.

C’est terminé : le RMI tirait de fait les conditions salariales vers le haut, le RSA va les entrainer inexorablement vers le bas. Et l’effet va s’en faire sentir très rapidement dans les secteurs de l’intérim, des services à la personne, du bâtiment, de la restauration.

Alors, (bent)radieux camarade social-libéral, heureux ?!... la gerbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Dim 4 Jan - 2:06

L'assistanat c'est fini : les pauvres au boulot
Pas de pitié pour les pauvres !
T'es rmiste et handicapé, tu demandes de l'aide, trop tard, l'assistanat c'est fini : les pauvres au boulot !
Oui mais c'est une mairie de gauche ? Silence ! on gère ...
http://nantes.indymedia.org/article/15726


Citation :
LETTRE REÇU CE JOUR PAR LE CCAS DE REZE (*)

affaire suivie par madame X
responsable CCAS

tel 02 40 84 xx xx

MONSIEUR,

Votre demande d'aide a été examiné par la commission permanente du CCAS lors de
sa séance du 23 décembre 2008.

Je suis au regret de vous informer que nous ne pouvons y répondre favorablement.

Aidé par le CCAS depuis 1993,vous avez bénéficié de panier de légumes
biologiques chaque mois sans interruption de juillet 2004 a décembre 2008,
soit une durée de 54 mois. (**)

S'adressant a l'ensemble des habitants de la commune,le CCAS ne peut toutefois
pas s'engager a toujours venir en aide aux mêmes personnes.

En lien avec votre chargé d'insertion qui vous accompagne dans le dispositif RMI
,je vous engage a mettre en place des objectifs d'insertion professionnelle.

(***)

Veuillez agréer,monsieur l'expression de ma considération distinguée.

pour le maire

monsieur landier Samuel

adjoint a la solidarité

Zzzzz

(*) Cette lettre fait suite à une demande d’aide adressée au CCAS de Rezé

(**) Les paniers sont fournis par une entreprise d’insertion « Oser ». Ces
légumes ne coûtent rien à la Mairie de Rezé.

(***) Le destinataire de ce courrier est handicapé, il ne peut pas travailler.
Le travail forcé est à donc à l’ordre du jour. Cette personne parle de « gauche poubelle »
puisque la mairie de gauche est bien en phase avec l’esprit sarkoziste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les illusions libérales...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 65 eme anniversaire de la libération
» Protection des valises latérales
» vivre sans illusions
» Valises latérales GSX-F 650 & 1250 >K7
» Question sur la libération d'endorphines+music!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: