Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les illusions libérales...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Sam 10 Jan - 16:18

EMMANUEL TODD
« Le vrai risque pour la France c’est l’émergence d’un Etat autoritaire »
PAR ELISE PICON, IVAN DU ROY (6 JANVIER 2009)
http://www.bastamag.net/spip.php?article347


Citation :
Dans son livre « Après la démocratie », publié en octobre chez Gallimard, Emmanuel Todd s’interroge sur le sens de l’élection de Nicolas Sarkozy et ce qu’elle signifie dans l’évolution de la société française. Est-ce la fin du grand principe d’Egalité qui, avec celui de Liberté, caractérisait et structurait la société française ? Le démographe, sociologue et historien, spécialiste des structures familiales, nous interpellent également sur les menaces qui pèsent sur notre société : la dérive vers une « République ethnique » ou un Etat autoritaire, le triomphe de l’individualisme et du narcissisme qui empêche l’émergence de nouveaux projets collectifs, le vide de la pensée économique, la fracture générationnelle… Emmanuel Todd mène aussi la charge contre le libre-échange, « la concurrence de tous contre tous » comme horizon indépassable. Il prône la mise en place d’un protectionnisme européen, seule alternative crédible selon lui pour protéger emplois et salaires, redynamiser le marché intérieur face à la crise et enrayer la baisse quasi générale du niveau de vie. Face à l’avatar des crispations identitaires, il souhaite le retour d’une lutte des classes non-violente contre les « 1 % » les plus riches, qui réconcilierait ouvriers et « bobos » maltraités par le système. Après avoir prédit l’effondrement de l’URSS (La Chute finale, 1976) et la fin de l’hégémonie états-unienne (Après l’empire, 2002), Emmanuel Todd nous met en garde quant à l’avenir d’une démocratie déjà malmenée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Lun 2 Fév - 22:51

A lire dans le prochain Politis consacré à la crise financière... hé hé

THIERRY BRUN a écrit:
Vers une déroute des fonds de pension
Les libéraux de tout poil sont
particulièrement discrets sur les fonds de
pension anglo-saxons, pourtant
directement concernés par la crise
financière. Principaux moteurs de la
spéculation, ces fonds servent à financer
les retraites de millions d’Américains.
En France, ce système de retraite par
capitalisation est présenté depuis
plusieurs années comme la recette
miracle pour compléter la retraite du
régime général, de plus en plus réduite
par les coups de boutoir des réformes
libérales. Or, une probable déroute de
l’ensemble des fonds de pension de la
planète poind à l’horizon. « Ce cataclysme
financier aura une dimension humaine
dramatique puisqu’il correspond à
l’arrivée à la retraite de la première
vague des baby-boomers aux États-Unis,
en Europe et au Japon», s’inquiète la
lettre confidentielle GlobalEurope
Anticipation Bulletin, qui émane d’un
think tank européen. Pour situer
l’ampleur du risque aux États-Unis, la
Banque centrale américaine a évalué à
1 588,6 milliards de dollars (sur
3719 milliards de dollars à la fin du
second trimestre2008) le montant des
actions détenues par les fonds de pension
américains. Ainsi, le fonds de retraite des
enseignants de l’Ohio a reconnu détenir
des participations dans des institutions
comme FannieMae et Freddie Mac, AIG,
Lehman Brothers, dont les titres se sont
effondrés. En France, la débâcle
financière a mis à mal le Fonds de réserve
pour les retraites, un fonds de pension
censé participer au financement du
régime général des retraites. Il a perdu à
lui seul 11% de sa valeur, ce qui
représente près de 3,8milliards d’euros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mar 24 Mar - 18:57

Petite leçon de libéralisme, par l'exemple, ou la fin des monopoles pour une libre concurrence non faussée, selon la position dogmatique de la Commission européenne [néolibérale]:

http://www.collectif-lbo.org/infos/NouvelLBObis.pdf

http://fr.wikipedia.org/wiki/TDF

http://ec.europa.eu/competition/publications/competition_policy_and_the_citizen/fr.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Sam 4 Avr - 11:37

G20, LE BAL DES FAUX-CULS
http://yetiblog.org/index.php?post/G20,-LE-BAL-DES-FAUX-CULS




Citation :
Le dernier G20 ? Une parade pathétique ! Une promesse (une de plus) de milliards de milliards pour la « relance » ; quelques paradis fiscaux de seconde zone lâchés en pâture à la populace (comme on lui lâcha un Kerviel ou un Madoff), mais évidemment pas de Lichenstein, de Hong Kong, de Macao ou de City londonienne, ni de Monaco ; quelques éclats de rire pour la photo, avec un Obama un brin crispé aux entournures dans les bras d’un Berlusconi triomphant et un Sarkozy « soulagé » de n’avoir pas eu à « claquer la porte ». Le grotesque est à son comble.

Sauf que la fête est finie ; que la réalité crue va dès à présent reprendre la main sans que rien n’ait véritablement été fait pour la guérir ; que les boursicoteurs, assommés par une vache de gueule de bois, vomiront leurs excès euphoriques de la veille ; et que les vacillantes entreprises cracheront leur lot désormais quotidien de chômeurs et de laissés-pour-compte…

Derrière les déclarations d’intention de pure façade, le constat d’un vide aussi sidéral dans les mesures techniques appropriées pour remédier au mal, met à nu toute l’impuissance des puissants. Et leur catastrophique obstination dans l’erreur.

Je veux bien comprendre qu’on ait besoin, en des périodes aussi pesantes, de croire, même en faisant semblant, à la bonne volonté des uns ou des autres. Mais ça ne marche jamais. Au bout du compte on perd un temps précieux pendant lesquelles les choses s’enveniment irrémédiablement.

Car il y a un constat incontournable à prendre d’ores et déjà en compte si l’on ne veut pas prolonger dangereusement l’agonie qui nous menace :

Rien ne sera possible AVEC eux !

Ou on se met bien ça dans la tête et on en tire les conséquences au plus vite. Ou on se condamne à une tragique traversée de l’enfer.

Lors de la dernière grande crise de l’humanité (celle qui commença en 1929, passa par moult G20 de l’époque comme celui de Munich en 1938, et s’acheva seize ans plus tard, en 1945, après une traversée de l’horreur), le mal c’était l’autre, le nazi, l’empire nippon du soleil levant.

Aujourd’hui, le mal, c’est nous, le sinistre empire occidental, et son insatiable et écœurante ambition de puissance et de domination.

Où sont-ils aujourd’hui, nos hilares fêtards d’hier ? À Strasbourg, dans leur camps retranché, en train de fourbir les armes de l’Otan, au cas où…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Lun 13 Avr - 11:20

La stratégie du "benchmark" pipeau
A court d’arguments, la droite invoque des comparaisons internationales bidon

jeudi 9 avril 2009, par Olivier Bonnet
http://www.plumedepresse.com/spip.php?article1102


Citation :
Quand Sarkozy et ses amis comparent la France à l’étranger, c’est pour manipuler l’opinion en alignant d’énormes contre-vérités. La preuve par un festival d’exemples. (...)

"Nous avons le taux de prélèvements sociaux et fiscaux le plus élevé de la planète"

"La France ne travaille pas assez ! Il n’y a qu’un moyen de relancer la croissance et d’augmenter le pouvoir d’achat : travailler plus ! Par rapport à nos voisins, nous sommes le pays qui travaille le moins, il faut que ça change !"

"Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Un grutier du port de Marseille travaillait 2 000 heures par an. Un grutier du port de Barcelone ou un grutier du port d’Anvers travaillait 4 000 heures par an"

"Si les Anglais ont fait cela [baisser la TVA] c’est parce qu’ils n’ont plus d’industrie, à la différence de la France (…). Les services pèsent pour 15% du PIB anglais. Ils pèsent pour 3% du PIB français. Tant mieux. (…) Gordon Brown ne peut pas faire ce que j’ai fait avec (…) un certain nombre d’industries parce qu’ils n’en ont plus."

"Ne pas prendre par l’impôt direct plus de 50% du revenu d’un ménage, c’est un principe de liberté, de liberté. C’est un principe qui est en Allemagne inscrit dans la Constitution – nos amis allemands, principaux concurrents, principaux partenaires, notre grand voisin. Le principe que l’Etat n’a pas le droit de prélever plus de 50% de l’argent gagné par un contribuable allemand. Les Allemands y sont tellement attachés qu’ils l’ont inscrit dans la Constitution"

Lire aussi à ce sujet un classique de Plume de septembre 2007 :
Le sarkozisme ou le mensonge érigé en système.
http://www.plumedepresse.com/spip.php?article237
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Ven 18 Sep - 0:09

Les YES MEN sont sur Arte TV +7
Ne manquez surtout pas leur désespérante désopilante démonstration du système capitaliste. voui

http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=2848364,scheduleId=2809450.html



Complément d'information : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Yes_Men

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Ven 18 Sep - 0:12

Il y a plusieurs rediffusions sur arte directement : 17.09.2009 a 14:45 (ça, c'est passé) - 18.09.2009 (demain) a 01:30 - 24.09.2009 a 09:55 - 06.10.2009 a 01:30.

Apparemment le bizniouf dans lequel se trouve la personne ci-dessus, est "conçue" pour que les riches puissent résister à divers risques (climatiques, attaques).. et le plus drôle, c'est qu'aussi ridicule soit-il, ce truc a reçu pas mal de commandes de la part du public visé ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/colibri4
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Dim 25 Oct - 14:43

Là on est en plein dans le sujet, il me semble... hé hé

Cessons de nous ruiner pour sauver les riches, par Bob Herbert
Publication originale L'Humanité New York Times, traduction Contre Info
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2852

Citation :
Goldman Sachs s’enrichit alors que le pourcentage total du chômage et du sous-emploi atteint le chiffre stupéfiant de 20%. Les deux tiers de l’ensemble des augmentations de revenus entre 2002 et 2007 - les deux tiers ! - sont allés aux 1% des Américains les plus riches.

Nous ne pouvons pas continuer à transférer la richesse de la nation à ceux qui sont au sommet de la pyramide économique - ce que nous avons fait depuis environ trente ans - tout en espérant qu’un jour, peut-être, les avantages de ce transfert se manifesteront sous la forme d’emplois stables et d’une amélioration des conditions de vie de millions de familles qui luttent pour y arriver chaque jour.

Cet argent n’atteindra jamais le bas de la pyramide. C’est un conte de fées. Nous sommes fous de continuer à y croire.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Ven 20 Nov - 16:22

Romuald a écrit:
L’intérêt général n’est pas soluble dans la concurrence.

Citation :
L’assistance technique à l’assainissement exercée par les Satese, services publics dépendant de la centaine de Conseils généraux français, est mise en péril par l’article 73 de la loi sur l’eau (LEMA) du 30 décembre 2006 et son décret d’application. La mise en concurrence obligatoire de leurs interventions, imposée par le ministère de l’Ecologie au prétexte de contraintes communautaires dénuées de fondement, va pénaliser très lourdement les politiques publiques de l’assainissement sur tout le territoire, à l’heure où la France doit accomplir des efforts considérables pour remettre aux normes ses structures d’assainissement. Faute de quoi des condamnations financières d’un montant de plusieurs centaines de millions d’euros pourront lui être infligées par les instances communautaires.

http://blog.mondediplo.net/2007-10-17-L-interet-general-n-est-pas-soluble-dans-la

Ce qui devait arriver arriva!

Citation :

BRUXELLES (AFP) - 20/11/09 13:39
Bruxelles a assigné vendredi la France devant la Cour européenne de justice concernant des défaillances dans le traitement des eaux usées dans 64 agglomérations, dont Bordeaux, Lyon, Avignon et Arles, selon un communiqué.

"Les eaux urbaines résiduaires non traitées peuvent présenter un danger pour la santé des citoyens européens et pour l'environnement. Nous devons garantir le même niveau de traitement des eaux urbaines résiduaires dans toute l'Union européenne", a rappelé Stavros Dimas, commissaire européen chargé de l'Environnement.

"Il est inacceptable que les Etats membres ne se conforment pas à la législation. Je leur demande instamment de prendre des mesures pour remédier à cette situation".

La Commission souligne qu'elle est préoccupée "depuis plusieurs années" par les lacunes de la France en la matière. Une première lettre d'avertissement avait été envoyée à la France en juillet 2004 et une seconde en décembre 2008.

Aux termes de la législation européenne, la France aurait dû mettre en place, avant le 31 décembre 2000, des systèmes de collecte et de traitement des eaux usées dans les zones urbaines de plus de 15.000 habitants (qui ne les rejettent pas dans des zones sensibles).

La Commission européenne a également envoyé vendredi un "premier avertissement écrit" à cinq Etats pour leur traitement des eaux "inadéquat" dans des villes plus petites. La France est à nouveau épinglée, aux côtés de la Belgique, du Luxembourg, du Portugal et de l'Allemagne.

Les petites agglomérations avaient jusqu'au 31 décembre 2005 pour se conformer à la législation.

Les eaux résiduaires non traitées peuvent être contaminées par des bactéries et des virus dangereux, rappelle la Commission.

Elles contiennent également des nutriments tels que l'azote et le phosphore, susceptibles de nuire aux réserves d'eau douce et au milieu marin en favorisant la prolifération d'algues qui étouffent les autres formes de vie.

Par ailleurs, Bruxelles a demandé vendredi aux pays de l'UE de mieux appliquer la législation européenne en matière de "déchets".

Dans des rapports, la Commission note qu'elle reçoit régulièrement des plaintes émanant de citoyens ou du Parlement européen concernant la mauvaise gestion des déchets.

Elle critique notamment le fait que les équipements électriques et électroniques, les véhicules hors d'usage ou les emballages ne fassent pas toujours l'objet d'une collecte séparée. "On constate également un nombre important de transferts illicites de déchets".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Lun 4 Jan - 0:06

canis familiaris a écrit:
Pendant les fêtes, le libéralisme continue
http://www.superno.com/blog/2009/12/pendant-les-fetes-le-liberalisme-continue/


Citation :
Sans tambours ni trompettes, ou plutôt sans fleurs ni couronnes, affraid le tarif du gaz fixé par l’État a disparu le 10 décembre dernier ! Je l’ai lu par hasard dans un article de quelques lignes loin dans les pages intérieures du dernier Marianne papier. Et vous, le saviez-vous ? Je suppose que Jean-Pierre Pernaut ne l’a pas claironné en ouverture de son 13 heures… Désormais, ce sont les actionnaires de GDF-Suez qui négocieront le prix du gaz avec un fumeux organisme (la Commission de Régulation de l’Énergie) qui a encore dû être l’occasion de fournir un fromage bien coulant à quelques amis du pouvoir, puisque son président est nommé par le Président de la République, et les deux vice-présidents par le Sénat et l’Assemblée Nationale. D’ailleurs le président de cette CRE (Philippe de Ladoucette), a été directeur adjoint du cabinet de Madelin… No comment…

Marianne rappelle que GDF-Suez a fait 6.5 milliards d’euros de bénef en 2008 (en gros la moitié de ceux de Total), dont près de la moitié sont immédiatement partis garnir les poches des actionnaires… Ce n’est manifestement qu’un début… Entre la hausse naturelle du prix du gaz, la taxe carbone et l’avidité des actionnaires, la couverture supplémentaire et le gros col roulé vont devenir des investissements rentables !

2010 verra aussi l’ouverture à la concurrence du trafic voyageurs de la SNCF. Chez Véolia, ils ont annoncé sans rire le 23 décembre qu’ils allaient faire rouler en France des TGV concurrents de ceux de la SNCF… Oh, pas sur la ligne Metz-Rémilly (ou Guingamp-Paimpol si vous préférez). Les vieilles lignes de TER qui coûtent par nature bien plus d’argent qu’elles n’en rapportent, n’intéressent évidemment pas les actionnaires. Elles continueront à aggraver le déficit des régions, sur lesquelles l’État s’est défaussé.

Non, Véolia va mettre des TGV sur la ligne la plus rentable : Paris-Lyon ! affraid

Véolia promet des prix plus bas… simplement parce que le statut des cheminots coûte cher à la SNCF. Ben oui, mais avant de se contenter des évidences, il faudrait peut-être regarder l’envers du décor : les cheminots ont un salaire qui leur permet de vivre convenablement, et ils ne connaîtront jamais le chômage. Au lieu de pousser les médias aux ordres à les faire considérer comme des feignasses privilégiées, ne pourrait-on pas reconnaître que ce serait plutôt un modèle pour les autres ?

Au lieu de cela, on fait le contraire. Véolia va concurrencer la SNCF, ce qui va mécaniquement amener à remplacer des cheminots protégés par des salariés tremblants de précarité, des CDD, des intérimaires… Et qu’est-ce que tu crois, crétin de voyageur con-sommateur ? Que tu vas empocher la différence ? Tu es vraiment naïf ! Car au-delà de la période promotionnelle initiale, il suffit de se rappeler que le seul but d’une société privée est de faire gagner de l’argent à ses salariés clients actionnaires.

Citation :
Véolia est le monstre tentaculaire issu de la Générale des Eaux (l’un des plus grand corrupteurs de la politique française) devenu le Vivendi de Messier avant de changer encore de nom. Il est dirigé par Henri Proglio, l‘“ami” de Rachida Dati. Comme ce petit boulot ne suffisait pas à l’occuper et encore moins à le nourrir, Sarkozy vient de le récompenser de sa présence à la nuit du Fouquet’s de mai 2007 en lui ajoutant la présidence d’EDF, autre entreprise gigantesque volée au public par le privé.

Suez est aussi un monstre tentaculaire issu de la corruption aquatique de la politique française, puisque c’était auparavant la “Lyonnaise des eaux”. Depuis son mariage forcé avec l’entreprise publique GDF, elle aussi enlevée au public par des spéculateurs cupides et des politiciens complices, le terme de monstre lui convient parfaitement ! EN 2008, GDF-Suez a pompé un chiffre d’affaires de 83 milliards d’euros ! Pour mémoire, le produit de l’impôt sur le revenu en France n’a été “que” de 59 milliards d’euros…

D’ici quelques années, ces groupes privés seront plus puissants que l’État. il pleut

http://www.youtube.com/watch?v=5EjBwHdE3yQ

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 13 Jan - 22:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 10 Fév - 20:18

Alors radieux camarade sarko-néo-libéral, comment tu le trouves le dernier rapport de la cour des comptes sur la gestion de notre bravepatrie ?!... hé hé
J'espère qu'il te restes quelques z'économies bien placées ( gniark ) pour assurer ton tout-petit-petit confort individuel car tout est bien employé au sommet de l'état pour démanteler les services publics et la solidarité nationale au nom d'un déficit public sciemment démultiplié calamiteux...

La Cour des comptes note une aggravation du déficit structurel en 2009
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/02/10/la-cour-des-comptes-note-une-aggravation-du-deficit-structurel-en-2009_1303572_3234.html


Citation :
Contrairement au gouvernement, la Cour ne pense pas que la dégradation du déficit public, à environ 8 % du produit intérieur brut (PIB) en 2009, soit entièrement imputable à la crise. Elle est même persuadée du contraire. Moins de la moitié de ce déficit résulte, selon elle, de la récession. Le reste, c'est-à-dire le déficit structurel (hors conjoncture), représente au moins 4 points de PIB.

Entre 2008 et 2009, ce déficit structurel s'est encore creusé, de l'ordre de 0,6 point de PIB, en raison de la forte progression des dépenses publiques (+ 2,6 % en volume) hors plan de relance et des baisses d'impôt pérennes, comme la réduction du taux de TVA dans la restauration.

Sans action structurelle sur la dépense et sans préservation des recettes, la dette publique friserait les 100 % du PIB en 2013 (contre 77 % en 2009). A cette date, les intérêts atteindraient 4 % du PIB soit 90 milliards d'euros. Autant que le produit de la CSG.

La Cour des comptes débusque 140 milliards de niches fiscales affraid
http://www.marianne2.fr/La-Cour-des-comptes-debusque-140-milliards-de-niches-fiscales_a185059.html


Citation :
les niches fiscales ne représentent pas 70,7 milliards ainsi que le mentionnent les documents officiels mais 140 milliards ! « C’est très simple. À mesure que certaines niches se pérennisaient, le ministère de l’économie a arrêté de les traiter comme telle. Pourtant, leur nature n’a pas évolué au cours du temps. On peut en dénombrer une grosse centaine : le carburant des aéronefs n’est pas soumis à la TIPP (3,5 milliards d’euros) ; les plus values sur la résidence principale sont exonérées (1 milliard d’euros) ; idem pour l’abattement de 40 % sur les dividendes (1,9 milliards d’euros) », précise mi-figue mi-raisin l’un des président de la Cour des comptes. Même le fumeux dispositif d’exonération des plus-values sur les cessions de titres de participation long terme, 20 milliards pour le CAC, ne figure pas sur la liste officielle des niches !!!
Problème : « la dégradation des comptes, notamment dans le domaine social, est telle qu'il faudra aussi augmenter le produit des prélèvements », comme l’affirme la Cour des Comptes.
Bref, des niches d’un côté, par nature pour quelques uns, et des hausses d’impôt pour les autres. pas content

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Jeu 4 Mar - 12:00

On reste dans l'immobilier, mais après les subprimes, voici les constructions en zone à risque. pas content
Citation :
" C'est bien simple l'ultra libéralisme, sympa, raisonnable et indispensable nous sauvera de l'ultra libéralisme fou. Sempiternel procédé mafieux qui consiste à offrir la protection de sa force comme seul recours aux victimes de sa propre violence."

Notre Princident à l'Elysée lors du discours officiel sur le Grand Paris, le 29 avril 2009.
http://www.dailymotion.com/video/xcfu7i_qui-a-dit-il-faut-construire-en-zon_news


Qui a dit "il faut construire en zone inondable" ?
envoyé par rouensocialiste. - L'info internationale vidéo.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
yvesg83
Bent junky


Nombre de messages : 106
Localisation : Bras (83)
Monture(s) : Trike Performer Mesh
Kilométrage : inconnu à l'heure actuelle
Date d'inscription : 25/03/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Ven 5 Mar - 0:51

canis familiaris a écrit:
On reste dans l'immobilier, mais après les subprimes, voici les constructions en zone à risque. pas content
Citation :
" C'est bien simple l'ultra libéralisme, sympa, raisonnable et indispensable nous sauvera de l'ultra libéralisme fou. Sempiternel procédé mafieux qui consiste à offrir la protection de sa force comme seul recours aux victimes de sa propre violence."

Notre Princident à l'Elysée lors du discours officiel sur le Grand Paris, le 29 avril 2009.
http://www.dailymotion.com/video/xcfu7i_qui-a-dit-il-faut-construire-en-zon_news




Excellent!!!


La bonne nouvelle de la journée:

http://bravepatrie.com/economie/marseille-en-rade,731

Allez les vers!!! Allez les vers!!! Allez les vers!!! Allez les vers!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Ven 5 Mar - 11:36

"Dans les zones inondables" peut-être, mais "avec des bâtiments adaptés".

Les maisons sur pilotis ça existe, et mieux encore sur un mat central comme aux Pays-Bas. La maison monte avec la montée des flots.

C'est mieux que de s'empresser de construire un pavillon tout con là où l'on vient de gagner quelques mètres carrés toujours provisoirement, avant que les flots reprennent leurs droits...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/colibri4
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Sam 6 Mar - 0:38

yvesg83 a écrit:

La bonne nouvelle de la journée:

http://bravepatrie.com/economie/marseille-en-rade,731

Allez les vers!!! Allez les vers!!! Allez les vers!!! Allez les vers!!!
Ouais... Au suivant !!! Au suivant !!! Au suivant !!!


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Sam 6 Mar - 1:11

Un GRAND, un TRES GRAND, un IMMENSE moment de post-marxisme dans le texte avec le dernier entretien de Môssieur le Prôfesseur Lordon... je m'incline

"Et si on fermait la Bourse ?" Version intégrale
Le samedi 6 mars 2010
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1898


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Dim 7 Mar - 22:14

Une vision postmarxiste de la dette "publique" qui sert de levier au démantèlement des derniers freins :

Citation :
Une dette providentielle...

Grâce à des injections plantureuses d’argent public, les banques ont retrouvé leurs couleurs. Elles émergent même de la crise financière plus grosses et plus puissantes qu’avant. Et donc plus susceptibles encore de prendre les Etats « en otage » lors de la prochaine tempête. C’est le moment que les gouvernements occidentaux et les banques centrales ont choisi pour sonner à nouveau le tocsin contre la dette.

Astucieusement mis entre parenthèses tant qu’il fallait débourser des montants dépassant l’entendement pour sauver Goldman Sachs, la Deutsche Bank ou BNP Paribas, le spectre de la faillite resurgit afin, cette fois, de hâter l’invasion des logiques de rentabilité commerciale dans des activités qui en étaient préservées (lire « Comment vendre à la découpe le service public »). Alourdi par la panne économique, le poids de l’endettement sert une fois de plus de prétexte au démantèlement de la protection sociale et des services publics. On prédisait, il y a un an, le coma des libéraux ; ils trouvent dans l’annonce répétée que « les caisses sont vides » l’instrument de leur résurrection politique.

Ils ne vont pas ralentir l’allure. La nouvelle coalition au pouvoir à Berlin a promis 24 milliards d’euros supplémentaires d’allégements d’impôts, alors que le déficit allemand atteindra déjà près de 6,5 % du produit intérieur brut l’an prochain (plus de deux fois le taux maximum autorisé par le pacte de stabilité et de croissance de l’Union européenne). Les conservateurs britanniques se sont engagés à diminuer l’impôt sur les sociétés. Et, en France, depuis l’élection de M. Nicolas Sarkozy, la droite a successivement supprimé l’imposition des heures supplémentaires, dressé un « bouclier fiscal » autour des revenus du capital, réduit les droits de succession et décidé d’éliminer la taxe professionnelle acquittée par les entreprises.

Jadis, les conservateurs se montraient soucieux de comptes en équilibre, au point de consentir à des hausses d’impôts. Depuis près de trente ans, au contraire, les déficits publics sont leur création consciente, destinée à paralyser les velléités d’intervention de la collectivité. Une pratique laxiste, qui ampute les recettes, se double d’un discours catastrophiste permettant de refouler les dépenses de l’Etat-providence.

« Reagan a prouvé que les déficits ne comptaient pas », répliqua en 2002 le vice-président américain Richard Cheney à son ministre des finances qu’inquiétait une nouvelle baisse des impôts directs. M. Cheney entendait par là que les déficits ne nuisent pas forcément à celui qui les décide, puisque Ronald Reagan fut largement réélu en 1984 après avoir triplé ceux-ci au cours de son premier mandat. Mais la contrainte budgétaire pèse plus lourd sur les successeurs, surtout quand on les soupçonne d’être prodigues au seul motif qu’ils ne sont pas de droite... Ainsi, pour avoir la moindre chance de faire adopter sa réforme du système de santé, M. Barack Obama a dû préalablement s’engager à ce qu’elle n’ajoute pas un cent au niveau de la dette publique. Quand, au juste, fixe-t-on ce genre de condition aux aventures militaires ?

En divisant par trois le montant de la TVA reversée par les cafetiers et restaurateurs, le gouvernement français a récemment sacrifié 2,4 milliards d’euros de recettes. Quelques semaines plus tard, au prétexte d’« équité », il a récupéré 150 millions d’euros en fiscalisant les indemnités journalières versées aux victimes d’un accident du travail. Bien qu’il montre d’excellentes dispositions en la matière, il lui reste du chemin à faire avant d’égaler Reagan. Car l’ancien président rendit beaucoup plus doux les impôts des plus riches, puis, parce qu’il fallait réduire les déficits (qu’il venait de creuser), il demanda aux cantines scolaires de comptabiliser le ketchup comme un légume, lorsqu’elles apprécieraient la valeur nutritionnelle des repas qu’elles servaient aux élèves...

C’est en Californie, l’Etat dont Reagan fut gouverneur, que démarra en 1978 la contre-révolution fiscale qui ensuite balaya le monde. Là-bas, les caisses sont aujourd’hui tout à fait vides (le déficit, chronique depuis une décennie, y atteint 26 milliards de dollars). Jeudi 19 novembre dernier, l’université publique a donc relevé ses droits d’inscription de 32 %. Précédemment, elle venait de supprimer deux mille emplois.

Serge Halimi.
http://www.monde-diplomatique.fr/2009/12/HALIMI/18573
Citation :
En baissant les impôts des riches, les gouvernements ont simultanément contribué à déséquilibrer les finances publiques et obligé l’Etat à offrir des titres sur les marchés financiers.

Ce qu’autrefois l’Etat obtenait de la part des ménages aisés sous la forme d’un prélèvement fiscal, il ne peut désormais l’escompter qu’en échange d’un taux d’intérêt payé par l’ensemble des contribuables. Ainsi, les concessions fiscales accordées aux riches ont créé d’un seul coup un surcroît de dette publique et de rente privée. Elles ont mis en place un flux de redistribution à l’envers (17). Les riches bénéficient alors d’une double récompense : le cadeau fiscal d’un côté, et le paiement d’intérêts de l’autre. Le premier leur permet de dégager l’épargne qui financera la dette. Laquelle a été créée par le cadeau fiscal lui-même. Une telle mécanique, que l’on prétend contredire par d’éternels « plans de rigueur », trouverait un meilleur remède dans un retour à l’impôt progressif. Qui le propose ?
http://www.monde-diplomatique.fr/2008/07/TINEL/16109
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mar 9 Mar - 0:26


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mar 9 Mar - 1:00


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Ven 12 Mar - 11:55

Ça c'est du néo-libéralisme, coco ?!...
Baisse historique de la masse salariale en 2009
AFP a écrit:
La masse salariale du secteur privé français, principale source de recettes pour la Sécurité sociale, s'est contractée de 1,3% l'an passé, du jamais vu depuis l'après-guerre.

La masse salariale du secteur privé affiche une baisse de 1,3% en 2009, a annoncé jeudi 11 mars l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss). Selon les statistiques de l'Insee, la masse salariale n'a jamais baissé depuis 1949, date de création de l'institut de statistiques, à l'exception d'un trimestre pour faits de grève en 1968. La contraction de la masse salariale cette année est donc inédite depuis la création de la Sécurité sociale à la Libération.

Il faut dire que les destructions d'emplois salariés dans le privé ont atteint un niveau record l'année dernière : la France a perdu 322.000 emplois selon les chiffres publiés le même jour par Bercy. La baisse d'un point de pourcentage de la masse salariale équivaut à deux milliards d'euros de recettes perdues par la Sécu.

Le recul de la masse salariale est dû principalement à la disparition d'emplois salariés mais aussi à la hausse du chômage partiel et à la diminution des heures supplémentaires. Elle est la principale cause du creusement sans précédent du déficit du régime général (salariés) de la Sécurité sociale.

Les prévisions de l'Acoss établies en octobre étaient néanmoins plus pessimistes et tablaient sur une baisse de -2,1% voire -2,5% en 2009. Finalement, après quatre trimestres consécutifs de baisse, la masse salariale s'est stabilisée au quatrième trimestre 2009 (+0,1% sur un trimestre, après -0,2% au 2ème et 3ème trimestre et -1,1% au 1er trimestre).

La masse salariale dépend du nombre d'emplois, mais aussi du niveau des salaires et primes. En 2009, le salaire moyen par tête (SMPT) a connu un rythme de hausse qualifié par l'Acoss de "très modéré par rapport aux années précédentes" (+1,2% au 4ème trimestre sur un an, contre environ 2,5%). C'est dû à "l'impact de l'indemnisation du chômage partiel".

L'indemnité de chômage partiel, à la différence du salaire, est exonérée de cotisations patronales (mais pas de la CSG) ce qui fait perdre beaucoup de recettes à la Sécu. Or, au quatrième trimestre 2009, 144.000 personnes ont été placées en chômage partiel, après 156.000 au troisième, 245.000 au deuxième, 211.000 au premier, selon l'Insee.

La baisse de la masse salariale tient aussi, note l'Acoss, à "la diminution des heures supplémentaires". Les heures supplémentaires sont encouragées par le gouvernement et continuent de bénéficier d'exonérations sociales et fiscales que Martine Aubry a promis mercredi d'abolir si le PS revient au pouvoir en 2012.

Les dernières prévisions officielles tablent sur un "trou" de Sécu de 23,5 milliards d'euros pour 2009.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mar 23 Mar - 11:06

Là c'est plus les z'illusions libérales, c'est carrément l'aliénation enragée... help
(en même temps, c'est trop fastoche, le coup du micro-trottoir parmi la crème des patriotes du capitalisme de l'Amérique...)

Obama-Tsé-Tong, invité à s'exiler en Europe
Source Libé.fr http://washington.blogs.liberation.fr/great_america/2010/03/obamatsetong-invit%C3%A9-%C3%A0-sexiler-en-europe.html
Via le CSP : http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2010/03/suzan-kelleher.html

Citation :
« Si on laisse le gouvernement prendre en charge la santé, ça finira comme l’Allemagne d’Hitler, ou la Russie de Staline » explique Joanne Nichols, 69 ans, une gentille grand-mère venue du Maryland voisin avec sa petite-fille et une pancarte « Kill the bill » (Flinguez la loi). « Je ne veux pas que le gouvernement se mêle de nos vies, et je ne veux pas que nous laissions ces dettes énormes à mes petits-enfants ». Les 31 millions d’Américains non-assurés que Barack Obama veut couvrir n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes, renchérit Anne Pagano, 50 ans, une autre manifestante venue du Maryland : « Peut-être ne veulent-ils pas s’assurer ». « Si le système public français était si bien que ça… vous auriez pu sauver la princesse Diana à Paris » lance-t-elle aussi. Oui, le système de santé américain est gouverné par l’argent, mais c’est une bonne chose, explique Anne Pagano: « C’est parce qu’on peut devenir riche aux Etats-Unis qu’il y a tant d’innovation, tant de nouveaux médicaments, tant de nouveaux traitements découverts… En France, vous avez de l’innovation ? Et si l’on a un problème grave, par exemple des jumeaux siamois à séparer, il suffit de rassembler l’argent, auprès de son église ou en participant à une émission de télévision ».

Comme souvent dans les « Tea Parties » de ces derniers mois, les pancartes sont hautes en couleurs et en excès, elles dénoncent Obama le « marxiste », le dépeignent en cochon ou barbu islamiste… Mais la plupart des manifestants savent aussi exposer gentiment pourquoi ils sont vraiment intimement convaincus que cette réforme est contraire à l’esprit américain. Ainsi Suzan Kelleher, 67 ans, conductrice de car scolaire, venue de Pennsylvanie. Elle brandit une pancarte montrant Obama en barbu, coiffé d’un turban. Sous cette représentation un rien outrée, elle explique d’une voix tranquille : « Nous croyons en l’Amérique. Ici, c’est à chacun de se débrouiller pour faire son chemin. Nous ne voulons pas que le gouvernement nous dicte quoi faire. Moi, à 67 ans, je dois encore travailler parce que ma retraite était placée en bourse : j’ai perdu 400 000 dollars avec la crise. Mais je préfère ce système, je travaillerai jusqu’au bout s’il le faut. Nous voulons rester un pays libre, pas sombrer dans le communisme ».


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Jeu 1 Avr - 17:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Lun 5 Avr - 15:05



Citation :
plus une société est inégale, plus les gens sont gros, dépressifs et violents. Plus une société est égalitaire, plus ses membres contrôlent leur propre vie : moins de criminalité, moins de violences, moins d’adolescentes enceintes, moins de viols, moins d’obésité, moins de maladies, moins d’extrême-droite...

on sait désormais que le modèle américain de développement est une catastrophe : une nature à bout de souffle, des villes laides où l’on vit mal, des classes moyennes paupérisées qui sont obligées de vivre à crédit parce que travailler ne nourrit plus son homme, et un quasi-monopole de l’alimentation industrielle qui a conduit à une obésité pandémique et une morbidité inconnue jusque là, même chez les enfants.

Donc on sait. Mais rien n’est fait, on continue comme ça.
Vie de merde, bouffe de merde, corps de pauvres
http://www.minorites.org/index.php/2-la-revue/716-vie-de-merde-bouffe-de-merde-corps-de-pauvres.html

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 2 Juin - 11:55

Europe
Chômage record

Mise à jour le mardi 1 juin 2010 à 13 h 37
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2010/06/01/007-chomage-europe.shtml

Citation :
Le taux de chômage a atteint 10,1 % en avril dans la zone euro, du jamais vu depuis 1998.

La situation s'est détériorée en Espagne, au Portugal et en Italie au cours des dernières semaines.

L'agence européenne de statistiques, Eurostat, précise que plus de 15 millions de personnes cherchent actuellement du travail dans la zone euro.

Ces données cachent de grandes divergences entre les pays : le chômage atteint 19,7 % en Espagne, alors qu'il a baissé à 7,1 % en Allemagne et qu'il est d'à peine 4,1 % aux Pays-Bas. La France affiche un taux de chômage de 10,1 %.

Pour ajouter à l'incertitude, l'Organisation internationale du travail (OIT) affirme dans un rapport que l'instabilité croissante sur les marchés financiers et la crise de la dette en Europe pourraient remettre en cause les efforts mondiaux pour la reprise de l'économie et de l'emploi.

Le directeur de l'organisation, Juan Somavia, craint une rechute dangereuse de la crise financière.

Le rapport relève que, même si la production redémarre, le chômage continue d'augmenter dans de nombreux pays.

L'OIT prévoit que le taux de chômage mondial devrait être de 6,5 % cette année, ce qui signifie que 210 millions de personnes seront au chômage.

Environ la moitié des travailleurs dans le monde occupent un emploi précaire.


Ne l'oublions pas : Le chômage a une histoire
http://lbsjs.free.fr/Balbastre/Balbastre_chomage.htm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les illusions libérales...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 65 eme anniversaire de la libération
» Protection des valises latérales
» vivre sans illusions
» Valises latérales GSX-F 650 & 1250 >K7
» Question sur la libération d'endorphines+music!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: