Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les illusions libérales...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Mer 9 Juin - 22:49

Paul Jorion, dernièrement, a écrit:
François et moi allons manger des tapas.
Je regarde tous ces gens assis à des terrasses, toute cette foule bruyante, comme si de rien n’était, et je me dis : il y a deux possibilités, ou bien c’est nous qui rêvons avec nos longues dissertations sur la crise et la fin d’un monde, ou bien ce sont eux, ceux que l’on voit là, qui poursuivent un rêve : le rêve d’un monde qui en réalité a cessé d’exister.

La société poussée vers l’Abîme :
Orwell et London témoignent

http://www.article11.info/spip/spip.php?article799

Citation :
« Je tiens toutefois à souligner deux ou trois choses que m’a définitivement enseignées mon expérience de la pauvreté. Jamais plus je ne considérerai tous les chemineaux comme des vauriens et des poivrots, jamais plus je ne m’attendrai à ce qu’un mendiant me témoigne sa gratitude lorsque je lui aurai glissé une pièce, jamais plus je ne m’étonnerai que les chômeurs manquent d’énergie. Jamais plus je ne verserai la moindre obole à l’Armée du Salut, ni ne mettrai mes habits en gage, ni ne refuserai un prospectus que l’on me tend, ni ne m’attablerai en salivant par avance dans un grand restaurant. Ceci pour commencer. »

Orwell, Dans la dèche à Paris et à Londres

Citation :
Mais quand on va au fond des choses, on se rend compte que ce bonheur est très triste, c’est une joie animale, le contentement de l’estomac bien rempli. Le caractère dominant de leur existence, c’est le matérialisme – ils sont stupides, lourds et dépourvus de toute imagination. L’Abîme semble exhaler vers eux une intense atmosphère abrutissante de torpeur, qui les enveloppe et les étouffe. […] Ce ne serait pas trop mal pour eux, si tout se résumait dans ces petites joies. Mais ça n’est pas le cas : la torpeur satisfaite dans laquelle ils se plongent est une sorte de paralysie implacable qui précède l’anéantissement. Ils ne font aucun progrès, et, dans leur cas, ne faire aucun progrès, c’est reculer et tomber dans l’Abîme. Ils commencent à vaciller dans leur propre temps de vie, et la chute sera complète lorsqu’on en viendra à leurs enfants, et à leurs petits-enfants. L’homme obtient toujours moins que ce qu’il demande, et comme dans leur propre cas ils ne demandent que le minimum, le peu qu’ils reçoivent ne peut absolument pas les sauver.

London, Le peuple de l’Abîme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Lun 14 Juin - 0:16

Gouvernements sous la coupe des banques
L’urgence du contre-choc
Archives - Mars 2010

http://www.monde-diplomatique.fr/2010/03/LORDON/18924


Le Prôfesseur Lordon a écrit:
Avec une habileté qu’on ne peut pas ne pas trouver remarquable, l’idéologie néolibérale est en train d’opérer en sa faveur le renversement radical d’un événement qui aurait dû signer son acte de décès : loin de se contenter de l’une de ces récurrentes séquences de « rigueur », la voilà qui annonce en fait un programme de démantèlement de l’Etat d’une ampleur encore jamais vue — en fait à proportion même de l’explosion des dettes et déficits publics que ses propres réalisations viennent d’engendrer. Un judoka n’aurait pas fait mieux.

Là où les chocs « ordinaires » considérés par Naomi Klein venaient généralement du dehors — coups d’Etat, contre-révolutions, catastrophes naturelles —, créant un état de désordre à la suite duquel seulement l’agenda néolibéral embrayait, le choc présent a été entièrement produit de l’intérieur et se trouve exploité par les forces qui auraient dû en être définitivement disqualifiées... mais trouvent encore l’audace d’en tirer l’occasion d’une avancée supplémentaire. Voilà donc que l’ampleur même de la déconfiture du néolibéralisme crée, par ses conséquences, le motif et le prétexte de sa reconduction à une échelle élargie ! Car il va sans dire que, pour revenir des déficits à deux chiffres ou presque (en points du produit intérieur brut [PIB]) vers les 3 % du pacte de stabilité, il va falloir trancher dans le vif avec une brutalité sans précédent. On quitte donc le registre de la « réforme » incrémentale en vigueur depuis deux décennies pour entrer dans un régime inédit de bouleversement accéléré, car il est des seuils d’« ajustement » où il n’est plus question d’un changement de degré mais d’un changement de nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Jeu 16 Sep - 12:18

Citation :
Dictionnaire Collectif de la Langue de Bois et des concepts opérationnels

En 1968, Herbert Marcuse nous mettait en garde : nous ne pourrions bientôt plus critiquer efficacement le capitalisme, parce que nous n’aurions bientôt plus de mots pour le désigner négativement. 30 ans plus tard, le capitalisme s’appelle développement, la domination s’appelle partenariat, l’exploitation s’appelle gestion des ressources humaines, et l’aliénation s’appelle projet. Des mots qui ne permettent plus de penser la réalité, mais simplement de nous y adapter en l’approuvant à l’infini.

Pour retrouver le sens des mots. http://www.scoplepave.org/ledico/frame_dico.htm
(Ce site est actuellement inaccessible. Merci de renouveler votre visite ultérieurement.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Jeu 17 Mar - 12:21

Paul Jorion, sociologue et anthropologue, analyse dans son nouvel ouvrage "Le capitalisme à l'agonie"
comment notre système économique court à sa perte. Et propose ses solutions. Interview.
"Le capitalisme à l'agonie"... et après?
Par Laura Raim - publié le 17/03/2011 à 09:25
http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-capitalisme-a-l-agonie-et-apres_250748.html



_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 57
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   Lun 27 Fév - 13:09

Ca roupille M'sieur Canis gniark

Tu laisses passer ça sans relayer?

http://le-chiffon-rouge-pcf-morlaix.over-blog.com/article-patrick-le-hyaric-explique-le-traite-du-mecanisme-europeen-de-stabilite-qui-organise-la-purge-social-99432078.html

Au fait, qu'est-ce qu'il devient notre vertueux agriculteur bio, l'invite toujours la populace à voter sarko?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les illusions libérales...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les illusions libérales...
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» 65 eme anniversaire de la libération
» vivre sans illusions
» Question sur la libération d'endorphines+music!!
» Dauphiné Libéré 2010
» La fin des baies latérales coulissantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: