Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pollution de l'air : alerte aux micro-particules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Pollution de l'air : alerte aux micro-particules   Jeu 6 Mar - 18:53

http://antivoitures.free.fr/2008/01/pollution-de-lair-alerte-aux-micro.html

Citation :
"[...] Nous avons réalisé que notre flair ne nous avait pas trompé en trouvant une note confidentielle de la RATP." La note en question précise que le métro parisien atteint une concentration en particules de 1200 mg/m3, alors que le Ministère de la Santé a fixé la barre maximale à 347 mg/m3 !!! Le danger ne se situe pas uniquement dans le métro, puisque les particules sont aussi fortement concentrées dans l'atmosphère des grandes villes.

En France, les microparticules n'inquiètent pas les autorités, malgré des chiffres effrayants : Airparif (association qui surveille l'air francilien) a admis que le seuil des 50 mg/m3 de particules fixé par l'Organisation mondiale de la Santé avait été, en moyennes journalière, dépassé 67 fois dans sa station de mesures du XVIe arrondissement, 97 fois sur l'autoroute A1, 40 fois sur les Champs-Elysées et 75 fois sur le boulevard périphérique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Pollution de l'air : alerte aux micro-particules   Jeu 26 Mar - 0:22

Microparticules (1/2) : toxiques même à faible dose, selon l'Afsset
25 mars 2009 08:42, Les mots ont un sens, par Napakatbra
http://www.lesmotsontunsens.com/sante-microparticules-nocives-meme-faible-concentration-3808


Citation :
Les microparticules sont dangereuses pour la santé, quelles que soient les concentrations observées, et les systèmes d'alertes mis en place pour informer de pics de pollution sont inutiles. Tel est en substance le contenu d'un communiqué de l'Afsset publié lundi.


À la suite d'un changement méthodologique dans les mesures de particules fines dans l'air, le 1er janvier 2007, les résultats obtenus faisaient état d'une nette augmentation des concentrations détectées. Les ministères chargés de l'écologie et de la santé ont donc commandité un avis d'expertise en août 2007, celui-ci a été publié hier par l'Afsset.

Nocivité à toutes les concentrations

Le rapport conclut que les particules fines dans l'air ambiant ont des effets indésirables sur la santé, qu'il s'agisse d'exposition de court terme ou d'exposition chronique. "On ne peut trouver de seuil de pollution au-dessous duquel il n'y aurait pas d'impact sanitaire" et "la mise en oeuvre de seuils d'information et d'alerte relatifs aux particules ne présente globalement pas de bénéfice sanitaire substantiel" affirme aussi l'Afsset.

Ce ne sont pas les pics de pollution qui sont les plus nocifs, mais bien les expositions fréquentes à des niveaux modérés. En effet, 97% de l'impact sanitaire est attribuable à des niveaux peu élevés (inférieurs à 50 µg/m3), mais fréquemment mesurés dans l'air. Les particules fines PM10 - d'un diamètre inférieur à 10 microns - et surtout PM2,5 - moins de 2,5 microns - peuvent pénétrer profondément dans les voies respiratoires. En Europe, 350.000 décès prématurés sont imputables chaque année aux particules fines.

Réduire les sources d'émission

L'Afsset encourage donc les pouvoirs publics à réduire les sources de microparticules que sont la combustion du bois, du charbon et du fioul dans le résidentiel et le tertiaire (27% des émissions), de l´industrie manufacturière (28%) et de l´agriculture/sylviculture (30%). Dans les zones urbaines, les transports contribuent également de manière importante (passant par exemple de 11% au niveau national à 30% en Ile de France). Autres mesures préconisées : l'information de ces dangers aux publics les plus sensibles (femmes enceintes, nouveau-nés, enfants, personnes âgées...) et la révision des seuils de concentration réglementaires.

Le Grenelle de l'environnement devrait prendre ce rapport en compte. La première phase a déjà conclu qu'il fallait mettre en place un plan "particules" avec un objectif de 15μg/m3 (PM2,5), valeur cible en 2010 et obligatoire en 2015, soit une réduction de 30% de la pollution, avec atteinte à terme de la valeur guide de l'OMS (10μg/m3). Il y a encore du chemin à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Pollution de l'air : alerte aux micro-particules   Jeu 26 Mar - 15:23

Euh.. si on ne brûle plus de bois, ni de fioul, ni de gaz... on meurt congelé c'est ça !?

Pendant ce temps là (celui où on culpabilise les gens d'avoir un mode de vie qu'ils n'ont pas spécialement choisi) des nanoparticules sont introduites librement dans certains aliments, sans que personne ne soit vraiment au courant. Les OGM sont "safe" à côté ! En plus ils sont presque étiquetés..
Citation :

Comment sera utilisée la nanotechnologie pour la production et la transformation alimentaire ?

Les analystes de l'industrie et les promoteurs prévoient que la nanotechnologie servira à transformer la nourriture au niveau de l’atome : « Grâce à la nanotechnologie, l'alimentation de demain sera conçue en manipulant les molécules et les atomes. La nourriture sera enveloppée dans des emballages de sécurité « intelligents, » qui pourront détecter les détériorations ou les contaminants nocifs. Les produits du futur amélioreront et ajusteront leur couleur, saveur, teneur en éléments nutritifs pour s’accommoder au goût ou aux besoins de santé de chaque consommateur. Et dans l'agriculture, la nanotechnologie promet de réduire le recours aux pesticides, d’améliorer les plantes et les animaux d'élevage, et de créer de nouveaux produits nano-bio-industriels, comme le déclare le dernier rapport de l’US Project on Emerging Nanotechnologies sur l'usage de la nanotechnologie dans l'alimentation et l'agriculture (disponible sur www.nanotechproject.org).

L’industrie alimentaire et agricole a investi des milliards de dollars dans la recherche en nanotechnologie, avec, déjà sur le marché un nombre inconnu de nanoproduits alimentaires non étiquetés. En absence de toute obligation d'étiquetage des produits partout dans le monde, il est aujourd’hui impossible de dire combien de produits alimentaires commerciaux contiennent des nanoingrédients. Le Helmut Kaiser Consultancy Group, un analyste en faveur de la nanotechnologie, suggère qu'il existe maintenant plus de 300 nanoproduits alimentaires disponibles sur le marché mondial. Il estime que le marché mondial de la nanonourriture valait 5,3 milliards de dollars en 2005, et passera à 20,4 milliards de dollars en 2010. Il prédit que la nanotechnologie sera utilisés dans 40% de l'industrie alimentaire d'ici à 2015.


La totalité de l'article ici : http://www.alterinfo.net/Nanotechnologie,-la-nouvelle-menace-alimentaire_a25599.html ou simplement taper nanotechnologie + aliments dans google. Ou nanotechnologie tout court, c'est guère plus reluisant.

La question est de savoir si "améliorer" les produits que l'on consomme c'est les rendre plus technologiques, plus dangereux et surtout plus "superficiels", ou si c'est de les rendre moins couteux, meilleurs à la santé (et donc plus naturels : l'Homme EST naturel et par conséquent est fait pour se nourrir de choses naturelles, pas robotiques ni technologiques avec des molécules assemblées comme des "légo").

Bref, comme c'est écrit quelque part dans l'article, un des buts est que le consommateur puisse aller chez macdo avec une nourriture enrichie nanotechnologiquement en fibres, en vitamines et autres, et sans sucre, sans graisse. Mouais, vaut mieux manger du vrai pain complet bio comme on en mange depuis des centaines d'années. Autre exemple j'ai lu un "imaginez une glace italienne qui a le goût et la texture de la glace italienne, mais sans sucre ni matière grasse" ???? Ah oui la bouffe avec rien dedans.. 100% plaisir, les gens ne recherchent plus que ça, la vie se restreindrait donc au plaisir ?
A ce moment là, ce serait mieux d'implanter des électrodes dans le cerveau, et envoyer les stimulus du plaisir créé par l'ingestion goulue d'une glace à l'italienne. On la voit, on la goûte, on la sent descendre dans l'estomac, mais sans l'avoir mangée. C'est une horrible perspective je trouve, mais c'est moins horrible que bouffer des molécules de synthèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/colibri4
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Pollution de l'air : alerte aux micro-particules   Ven 11 Juin - 15:08

extrait Hold up sur l'écologie
http://www.youtube.com/watch?v=UJRS2P6m6KA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Pollution de l'air : alerte aux micro-particules   Mer 13 Juin - 18:21

AFP :Les gaz d'échappement de moteurs diesel classés comme cancérogènes par l'OMS

Citation :
PARIS — Les gaz d'échappement des moteurs diesel sont désormais classés parmi les cancérogènes certains pour les humains par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC), l'agence pour le cancer de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

En 1988, le CIRC, basée à Lyon (France), avait classé les émission des moteurs diesel parmi les cancérogènes probables pour l'homme (groupe 2A), rappelle le CIRC à l'issue d'une réunion de travail qui s'est achevée mardi.

Les experts réunis à Lyon ont estimé qu'il y avait à présent suffisamment de preuves montrant qu'une exposition aux gaz d'échappements de moteurs diesel est associée à un risque accru de cancer du poumon, pour classer ces gaz dans le groupe des cancérogènes certains pour les humains (Groupe 1).

"Les preuves scientifiques sont irréfutables et les conclusions du groupe de travail ont été unanimes: les émanations des moteurs diesel causent des cancers du poumon", a déclaré le Dr Christopher Portier qui le présidait.

"Etant donnés les impacts additionnels pour la santé des particules diesel, l'exposition à ce mélange chimique doit être réduite dans le monde entier", a-t-il ajouté dans une déclaration.

De surcroît, les experts ont noté une "association positive" avec un risque accru de cancers de la vessie sur la base d'éléments plus limitées.

D'importantes populations sont exposées quotidiennement dans le monde aux émissions des moteurs diesel non seulement par le biais des véhicules routiers, mais aussi par d'autres modes de transport (trains comme les TER en France, bateaux...) et par des générateurs d'électricité, rappelle le CIRC.

Par ailleurs, le groupe de travail a conclu que les gaz d'échappement de moteurs à essence étaient "peut être cancérogène pour les humains (Groupe 2B)", un classement "sans changement depuis la précédente évaluation en 1989".

Depuis 1971, plus de 900 agents ont été évalués parmi lesquels plus de 400 ont été classés comme cancérogènes ou potentiellement cancérogènes pour l'homme.

"Ma réaction, c'est: +enfin!+", a réagi Dr Patrice Halimi, secrétaire général et porte-parole de l'association Santé environnement France qui regroupe 2.500 médecins.

"On sait depuis très longtemps que le diesel est un mauvais choix sanitaire, et que cette politique publique (visant à promouvoir un parc diesel en France) est une erreur", a-t-il ajouté.

"A la suite de cette reconnaissance par l'OMS, j'appelle à ce que nous mettions en place une politique publique qui soit réellement tournée vers la santé", a-t-il conclu.

Favorisé par une politique fiscale avantageuse, le diesel s'est fortement développé en France: il équipe près de 60% du parc automobile aujourd'hui, contre à peine plus du quart en 1995.

Réputé meilleur pour le climat que le moteur à essence en générant moins de CO2 au kilomètre, le diesel émet en revanche des particules fines.

Ces particules, émises aussi par le chauffage au bois et l'industrie, seraient en France à l'origine de quelque 42.000 morts prématurées chaque année, selon le ministère de l'Ecologie.

Le diesel émet par ailleurs un gaz, le dioxyde d'azote (NO2), responsable de maladies respiratoires et cardio-vasculaires.

Pour se conformer à des normes européennes de plus en plus exigentes, des progrès ont toutefois été faits en matière de performance et de "propreté" avec des systèmes de filtration de plus en plus efficaces.


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.


Dernière édition par canis familiaris le Jeu 14 Juin - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
parker1
roi du bent
avatar

Nombre de messages : 1843
Age : 42
Localisation : Près d'Aix En Provence
Monture(s) : RR 8.2. X-Low (mais que le cadre...)
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Pollution de l'air : alerte aux micro-particules   Jeu 14 Juin - 13:48


On le savait depuis fort longtemps. Ce n'est qu'aujourd'hui que l'OMS s'en rend compte... De toute façon, ça ne changera rien, on continuera comme avant à laisser rouler des tracteurs tdi sur nos routes, et nous, à vélo, on sera toujours les victimes de cette merde.


_________________
Yves (et mes chats Clyde, Pimouss et Casimodo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pollution de l'air : alerte aux micro-particules   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pollution de l'air : alerte aux micro-particules
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Citroen C5 2.0 ess. an 2001 ] Ralenti instable et alerte anti pollution défaillant (résolu)
» [ Renault Scenic III 1.6 DCI an 2010 ] Alerte contrôle anti pollution
» Pollution bidons d'herbicide
» Enième pollution du fleuve Loire à Andrézieux-Bth.
» Autre BMW : Filtre à particules vos conseils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: