Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Message dans une bouteille

Aller en bas 
AuteurMessage
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 57
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Message dans une bouteille   Lun 7 Avr - 10:36

http://www.mdrgf.org/pdf/Rapport_vin_pesticide_fr.pdf

boire

Citation :
Résumé de l’étude
L’étude a été coordonnée par PAN-Europe, et soutenue par le MDRGF pour la France, Global 2000 pour l’Autriche et Greenpeace Allemagne. 40 bouteilles de vin rouge ont été analysées, en provenance de France, d’Autriche, d’Allemagne, d’Italie, du Portugal, d’Afrique du sud, d’Australie et du Chili. 34 étaient issues de l’agriculture intensive et 6 de l’Agriculture Biologique.

Les vins ont été sélectionnés parmi des marques à bas prix, ainsi que parmi les marques des plus célèbres du monde.

100% des vins conventionnels testés contaminés.

Chaque échantillon testé contient en moyenne plus de 4 résidus de pesticides différents : les plus contaminés d’entre eux contenant jusque 10 pesticides !

Niveau de contamination: 5800 fois plus élevée que pour l’eau potable !

Les niveaux de contamination dans cette étude sont variables et ne dépassent pas les limites maximales autorisées (LMR). Cependant, il est à noter qu’il n’existe pas de LMR vin à proprement parler mais qu’on se réfère à celles utilisées pour le raisin qui sont très élevées. Il faut en outre préciser que les niveaux de contamination observés dans le vin sont considérablement plus élevés que les niveaux tolérés pour les pesticides dans l’eau puisque qu’on a trouvé dans certains vins testés des quantités jusqu’à plus de 5800 fois supérieures aux Concentrations Maximales Admissibles (CMA) autorisées par pesticide dans l’eau du robinet !

Risques sanitaires.

Ces nombreux résidus témoignent d’une utilisation très intensive de pesticides en viticulture. Parmi ces résidus trouvés de nombreuses molécules sont des cancérigènes possibles ou probables, des toxiques du développement ou de la reproduction, des perturbateurs endocriniens ou encore des neurotoxiques1.

Au total 15 résidus de pesticides différents ont été détectés parmi les vins
conventionnels. Parmi les substances les plus dangereuses a été retrouvée la procymidone classée cancérogène, reprotoxique et perturbateur endocrinien par l’UE.

Vins biologiques.

Les vins biologiques analysés ne renferment pas de résidus de pesticides à l’exception d’un échantillon de Bourgogne dans lequel on a trouvé des quantités faibles d’un produit. Cette présence est expliquée par les dérives des pulvérisations en provenance des parcelles voisines2. Cette contamination des viticulteurs biologiques, quoique rare et à de faibles quantités, est totalement inacceptable.

Une utilisation intensive – une contamination généralisée.

L’étude réalisée par PAN et le MDRGFmontre que l’utilisation très intensive de pesticides en viticulture - 20% des pesticides utilisés sur 3% de la surface agricole - a comme conséquence la présence systématique de nombreux résidus dans les vins.

La preuve de contamination présentée dans le présent rapport fait suite à la publication d'une évaluation commandée par le ministère français de l'agriculture, qui a conclu que près d'un tiers des pesticides appliqués aux raisins sont systématiquement transféré au cours de la production de vin.
L’Europe représente les deux tiers de la production mondiale de vin et de la consommation.

L’Italie, la France, l'Espagne sont de grands exportateurs qui vendent environ 64% de tous les vins des échanges internationaux. L'Allemagne et le Royaume-Uni sont les plus grands importateurs de vin. En 2006, les
exportations extra-UE de vin ont généré 5,5 milliards € de recettes pour la Communauté européenne qui sous-tendent un excédent commercial de 3,1 milliard €.

Pesticides dans les aliments, une préoccupation majeure.

La présence de pesticides dans les produits alimentaires est une préoccupation majeure des consommateurs européens. Un sondage réalisé en 2005 par Eurobaromètre sur les préoccupations des européens en matière de sécurité alimentaire a montré que pour 71% des personnes interrogées la première des préoccupations concerne la présence de résidus depesticides dans les aliments.

Ce rapport témoigne de la nécessité de changer de système. Ainsi conformément aux décisions du Grenelle, il est grand temps que la viticulture réduise sa consommation de pesticides pour réduire l’exposition des consommateurs en privilégiant les techniques alternatives aux pesticides. Ce sont ces systèmes alternatifs dont le MDRGF fait la promotion lors de la 3ème semaine sans pesticides qui a lieu du 20 au 30 mars.

En outre, les représentants du gouvernement français devront absolument tout faire pour que les législations européennes sur les pesticides en préparation éliment les pesticides les plus dangereux et favorisent les systèmes qui réduisent fortement, ou se passent complètement, de ces toxiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Lun 7 Avr - 11:12

Ça tombe bien, ce lien alternatif vers les générations futures ( pfui ), car je me demandais bien ce que l'UE foutait, depuis tout ce temps, avec le programme REACH (enRegistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques)...
il pleut
http://www.mdrgf.org/74.chim.html

Citation :
ACTE 1 - REACH: Le vote, en 1ère lecture en automne 2005, au parlement européen a eu lieu, le MDRGF regrette l'adoption d'un texte amoindri.
...
ACTE 2 - Après le vote des eurodéputés, mi-figue mi-raisin, le conseil des ministres s'exprime sur REACH. Résultats: l'avenir s'assombrit .
...
ACTE 3 - En Seconde lecture, le parlement capitule devant le lobby de la chimie.


Donc, c'est politiquement plié et médiatiquement t'enterré depuis belle lurette...
http://www.mdrgf.org/news/news061512_chimiques_reach.html

Qui se souvient t'encore des fracassantes z'analyses sanguines, parmi d'autres, d'une cinquantaines de députés z'européens ?... p'tet bin qu'oui
http://www.greenpeace.org/belgium/fr/campaigns/substances-toxiques/que-fait-greenpeace/reach/contamination-de-nos-organisme
Citation :
En septembre 2004, Greenpeace a collecté un échantillon de sang auprèes de trois ministres belges de l'Environnement. Ces échantillons ont été analysés par un laboratoire indépendant. Quatre groupes de substances chimiques ont été recherchés, à savoir les phtalates, les retardateurs de flamme bromés, les alkylphénols et les composés organoétains. Un choix guidé par l'importance de l'impact négatif de ces substances sur la santé et leur présence dans nos poussières domestiques et nos biens de consommation.
...
En décembre 2003, le WWF analysa le sang de 47 volontaires, la plupart étant des députés européens. 101 substances chimiques y ont été analysées: des pesticides organochlorés, des retardateurs de flamme au brome, des phtalates et des substances perfluorées. 42 de ces substances ont le plus souvent été trouvées dans le sang des personnes testées.
...
Greenpeace et le WWF ont organisé l'analyse de 42 échantillons de sang maternel et de 27 échantillons de sang de cordons ombilicaux.
Une vingtaine de substances dangereuses appartenant à 8 groupes chimiques différents y ont été identifiées. Bon nombre de ces substances avaient déjà été mises en évidence au cours d’analyses de poussières domestiques et du sang de personnalités politiques. Les substances toxiques découvertes dans les cordons ombilicaux interviennent dans la fabrication de produits de consommation courante. Certaines peuvent agir au détriment du bon fonctionnement
des systèmes hormonaux et immunitaires. Le développement de certains organes peut également pâtir de leur présence intempestive.

Et qui se souvient t'encore du vibrant t'Appel de Paris ?... p'tet bin qu'oui
http://www.artac.info/static.php?op=AppelPremPage.txt&npds=1
Citation :
L'Appel de Paris déclare

Article 1 :
Le développement de nombreuses maladies actuelles est consécutif à la dégradation de l'environnement .

Article 2 :
La pollution chimique constitue une menace grave pour l'enfant et pour la survie de l'Homme.

Article 3 :
Notre santé, celle de nos enfants et celle des générations futures étant en péril, c'est l'espèce humaine qui est elle-même en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis_68
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1437
Age : 58
Localisation : Kingersheim Alsace 68
Monture(s) : Baron XS
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Lun 7 Avr - 12:03

Ben Romuald pourquoi tu crois que c'est toujours marqué : "à consommer avec modération !". boire

Enfin moi ça m'étonne pas... Quand on voit la quantité de traitements qu'ils foutent sur les vignes (et pas seulement les vignes), sans parler des désherbants pour que les rangées soient propres...

Et quand ils pulvérisent avec les mini tracteurs vaut mieux pas rester trop longtemps à proximité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/denis68
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Mar 13 Mai - 23:58

Pesticides : contamination massive de la population française et bras de fer européen
http://www.eauxglacees.com/Pesticides-contamination-massive


Citation :
Intro : Coup sur coup, deux études officielles viennent d’établir l’importance de l’exposition aux pesticides, notamment par voie alimentaire, mais aussi par le biais de l’air que nous respirons, y compris à domicile, de la population française. Effet Grenelle ? Alors que l’avant-projet de loi de programmation, dit « Grenelle 1 » doit être examiné avant l’été par le Parlement, ces publications interviennent à point nommé pour légitimer les timides mesures de réduction de l’usage des produits phytosanitaires envisagées par le gouvernement, qui suscitent déjà l’ire de la profession agricole et des fabricants de pesticides. Car dans le même temps la Commission européenne et le Parlement préparent l’adoption d’une réglementation infiniment plus drastique que les « incitations » aux bonnes pratiques envisagées par la France. Un contexte qui augure de nouveaux affrontements sur un sujet aussi sensible que les OGM. La nocivité de l’usage intensif des pesticides n’est pourtant plus à démontrer, comme le prouvait une série d’enquêtes accablantes réalisées dans le sud de l’Espagne en 2004 et 2005 par la Télévision suisse romande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Dim 31 Aoû - 20:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Jeu 25 Sep - 10:10

Pour tous ceux que "ça" touche de près ou d'encore assez loin, il existerait dorénavant une (énième) énorme avancée dans le traitement curatif des tumeurs cancéreuses...
À suivre (et de très près).

Molécule HB-19 : enfin un médicament anticancer ?
http://www.rue89.com/2008/09/24/molecule-hb-19-enfin-un-medicament-anticancer

Citation :
Tout commence par la découverte, à la surface des cellules cancéreuses, de la présence d’une protéine particulière, la nucléoline, qui reste confinée dans les noyaux des cellules saines. Les chercheurs estiment que cette protéine orchestre deux fonctions essentielles pour le développement d’une tumeur cancéreuse : la prolifération accélérée des cellules et la création du nouveau réseau sanguin nécessaire à l’alimentation de ce foisonnement.

La molécule HB19 a été conçue pour se fixer sur la nucléoline afin de bloquer ces deux fonctions. Résultat : les cellules ne peuvent plus se multiplier et elles sont privées de nutriments. Pour Ara Hovanessian, cette action peut stopper la formation de la tumeur.

Le communiqué de presse du CNRS
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1360.htm

Citation :
La société ImmuPharma qui a obtenu la licence d’exploitation exclusive a réalisé le développement d’une famille de composés de deuxième génération plus efficaces qu’HB-19 et a débuté les développements précliniques réglementaires afin de pouvoir commencer une étude clinique de phase I(5) au début de l'année 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
otooloose
enthousiaste
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 49
Localisation : Dijon
Monture(s) : catrike expe 2007
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Jeu 25 Sep - 12:16

ATTENTION à tout effet d'annonce...........le recherche est lonnnguuue et fastidieuse.........je suis bien placé pour en parler!

et bien souvent on crie "victoire" trop vite en donnant de faux espoirs aux patients atteints..........

parfois cela aboutit parfois non mais ce qui est sur c est qu'il faut du temps entre une decouverte "fondamentale" et son "application"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 57
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Ven 10 Oct - 18:16

aka a écrit:
Et qui se souvient t'encore du vibrant t'Appel de Paris ?... p'tet bin qu'oui


Citation :
Newsletter Appel de Paris n°25 – Octobre 2008 – Rapport INSERM : une avancée dans la reconnaissance des liens cancer/environnement

Une expertise collective de l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) sur le thème «Cancers et environnement» annonce que «les modifications de l’environnement pourraient être partiellement responsables de l’augmentation constatée de l’incidence de certains cancers». Voir le dossier de presse en cliquant ici. Parmi les facteurs cancérogènes «avérés ou probables» énoncés figurent l'amiante, les radiations, le radon ou le tabagisme passif, mais aussi les pesticides, les dioxines, les PCB, certains métaux lourds, les particules issues du trafic automobile, etc.

L’ARTAC, pionnière en France pour l’étude des liens entre cancer et environnement - voir nos publications scientifiques (1) -, salue cette reconnaissance du rôle de l’environnement dans l’épidémie de cancers actuelle.

Selon le Pr. BELPOMME, Président de l’ARTAC : «Il s’agit d’une prise de position très importante de l’INSERM, qui corrige le point de vue qu’elle avait exprimé en 2005, conforte le message des nombreux scientifiques ayant signé l’Appel de Paris(2) et confirme le bien-fondé des travaux réalisés par l’ARTAC, en relation étroite avec des chercheurs européens et américains. Selon le rapport de l’Académie de médecine publié en septembre 2007, au moins deux cancers sur trois n’ont pas de cause connue, liée au mode de vie. Il est clair que les causes à rechercher sont ailleurs, et que cet ailleurs ne peut être que l’environnement.»

Le cancer est responsable chaque année de près de 150 000 décès dans notre pays. En 2005, on estimait à 320 000 le nombre de nouveaux cas de cancers en France. Depuis 1980 l’incidence des cancers a augmenté de 35 % chez l’homme et de 43 % chez la femme en taux standardisés, c’est-à-dire gommant l’accroissement et le vieillissement de la population française. Afin de lutter efficacement contre ce fléau de santé publique, l’ARTAC appelle à l’accélération des recherches sur les interactions entre cancer et environnement, et à l’apport de solutions rapides pour réduire l’exposition des populations à ces facteurs de risque environnementaux, notamment par l’interdiction des substances les plus dangereuses, et non l’émission de simples «recommandations».

L’ARTAC rappelle qu’en matière de cancérogenèse chimique expérimentale, la durée d’exposition aux agents cancérigènes doit être considérée, plutôt que l’intensité de dose. De faibles doses répétées peuvent ainsi être cancérigènes. Au plan international, il est maintenant reconnu que notre environnement et nos organismes sont contaminés par de très nombreuses substances potentiellement cancérigènes, mutagènes et/ou reprotoxiques (CMR), dont nul ne connaît les «effets cocktail» (3).

L’ARTAC considère comme urgent et prioritaire de protéger les personnes les plus vulnérables que sont le fœtus (donc la femme enceinte) et les jeunes enfants. Leurs organismes en développement et leurs mécanismes de détoxification immatures, sont infiniment plus sensibles aux substances CMR, et cette exposition peut générer des cancers qui apparaîtront plusieurs années ou même des décennies plus tard.
________________________________________

(1) Irigaray P., Belpomme D. Mechanism of Environmental Carcinogenesis. In Encyclopedia of Environmental Health, Elsevier, scheduled for publication in 2009. (Invited publication)

Belpomme D. Possible common viral origin of human acute lymphoid leukaemia and non Hodgkin's lymphoma: a retrospective analysis of experimental data based on cell cultures, in Viral Cancers: Etiology, Pathogenesis, and Treatment, Novascience (Invited publication).

Irigaray P. Adipose tissue as a key contributor to Polycyclic Aromatic Hydrocarbons induced carcinogenesis. In Polycyclic Aromatic Hydrocarbons: Pollution, Health Effects and Chemistry (Invited publication)

Belpomme D., Irigaray P. Mechanisms of chemical environmental carcinogens. Carcinogenesis (Invited publication)

Dossier «Cancer : Influence of environment» dirigé par le Pr. Belpomme de la revue Biomedicine & Pharmacotherapy :
• Belpomme D. Cancer and the environment: Facts, figures, methods and misinterpretations. Editorial. Biomed Pharmacother. 2007 Dec;61(10): 611-613.
• Irigaray P., Newby J.A., Clapp R., Hardell L., Howard V., Montagnier L., Epstein S.S., Belpomme D. Lifestyle-related factors and environmental agents causing cancer: An overview. Biomed Pharmacother. 2007 Dec;61(10):640-658.
• Irigaray P., Newby J.A., Lacomme S., BelpommeD. Overweight/obesity and cancer genesis: More than a biological link. Biomed Pharmacother. 2007 Dec;61(10):665-678. etc.

Belpomme D., Irigaray P., Hardell L. Electromagnetic fields as cancer-causing agents. Environ. Research, 107 (2008) 289-290.

Belpomme D., Irigaray P., Hardell L., Montagnier L., Epstein S.S., Clapp R., Sasco A.J. The multitude and diversity of exogenous carcinogens. Environ. Research, 105 (2007) 414-429.

Belpomme D., Irigaray P., Newby J.A., Howard V., Clapp R., Sasco A.J., Hardell L. The growing incidence of cancer: role of lifestyle and screening detection. Int J Oncol. 2007, 30, 1037-1049.


(2) Déclaration internationale sur les dangers sanitaires de la pollution chimique, signée par plusieurs prix Nobel et des milliers de scientifiques et médecins.

(3) Alors que la plupart de ces molécules n’ont pas ou que peu été étudiées, même individuellement, il est extrêmement difficile si ce n’est impossible d’analyser les effets de ces nombreuses molécules combinées dans nos organismes, c’est-à-dire de la «multi-exposition». Certaines molécules peuvent par exemple potentialiser l’effet d’autres molécules présentes dans un mélange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Ven 14 Nov - 0:37

Métaux lourds et pesticides dans le vin : l'omerta française
http://www.rue89.com/mise-en-bouteille/2008/11/13/metaux-lourds-et-pesticides-dans-le-vin-lomerta-francaise

boire
Catherine Bernard a écrit:
Le 30 octobre dernier, le Journal Chemistry Central, revue scientifique en ligne, diffuse une étude* difficile à digérer, dont je résume les conclusions: après analyse de vins en bouteille en provenance de 15 pays, il s’avère que ceux de cinq pays, dont la France, recèlent la présence de métaux lourds à un niveau dangereux pour la santé.


(*) http://www.journal.chemistrycentral.com/content/pdf/1752-153x-2-22.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Sam 13 Déc - 2:54

RAISIN POLLUÉ
Des pesticides en grappes
PAR NOLWENN WEILER (4 DÉCEMBRE 2008)

http://www.bastamag.net/spip.php?article285


Citation :
Les amateurs de cures de raisins, assez tendance avant les fêtes de Noël, ont intérêt à s’approvisionner dans les magasins bio. A moins qu’ils n’aiment assaisonner leurs grappes de pesticides. Des ONG européennes ont enquêté sur les teneurs en pesticides du raisin issu de l’agriculture conventionnelle dans seize chaînes de grande distribution en Allemagne, France [1], Hollande, Hongrie et Italie . Elles ont découvert jusqu’à 64 pesticides différents sur les grappes vendues dans les supermarchés !

99% des échantillons contenaient des résidus de pesticides, et 20% d’entre eux contenaient au moins les traces de dix pesticides différents, dont des produits interdits depuis plusieurs années. Côté français, une mention spéciale doit être accordé aux magasins Auchan et Intermarché, dont les échantillons contenaient en moyenne neuf pesticides différents ! Ceci dit, leurs collègues ne valent pas beaucoup mieux : la moyenne, en France, c’est 8,5 résidus de pesticides par échantillon de raisin. Miam ! Il va sans dire que certains des pesticides retrouvés sur les grappes étudiées sont cancérigènes, neuro-toxiques et/ou perturbateurs endocriniens, qui interfèrent sur le système hormonal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Jeu 5 Mar - 23:55

Lancement du RÉSEAU ENVIRONNEMENT SANTÉ
http://www.reseau-environnement-sante.fr/

Citation :
Qu’est-ce que le RES?

Pour la 1e fois en France, des ONG, des professionnels de la santé, des malades, des scientifiques et des citoyens se rassemblent dans un Réseau Environnement Santé : le RES.Le RES est lancé sous l'égide de l'Alliance pour la Planète et plus particulièrement des ONG suivantes : WWF France, Fondation Sciences Citoyennes, MDRGF, Fac Verte, Objectif Bio et Nord Ecologie Conseil.
Les autres membres fondateurs sont respectivement des associations de professionnels de la santé et des associations de malades et de victimes : la CNMSE (Coordination Nationale Médicale Santé Environnement), le C2DS (Comité pour le Développement Durable en Santé) et SOS MCS (Association des Personnes atteintes du Syndrome d’Hypersensibilité Chimique Multiple).
Les réseaux européens HEAL (Health And Environment Alliance) et WECF (Women in Europe for Common Future) soutiennent le RES.

Les raisons d'être du RES

Le cancer est devenu la première cause de mortalité. Son incidence a doublé en 25 ans et il frappe aujourd’hui un homme sur deux et une femme sur trois. Le cancer de l’enfant progresse, preuve que le phénomène n’est pas la simple conséquence du vieillissement. L’obésité et le surpoids touchent maintenant un tiers de la population générant un ensemble de maladies chroniques, et au premier chef, le diabète dont le nombre a doublé en 10 ans.... Le fossé est ainsi de plus en plus béant entre la réalité de ces épidémies modernes que vivent les Français et la faiblesse des politiques publiques pour y faire face et agir sur les causes environnementale (extraits de l'Appel du RES). Nous affirmons qu’il est grand temps de changer de logique et de considérer comme primordiale la relation de l’homme à son écosystème, afin de faire du lien environnement-santé le cœur de la politique de santé et de la politique de l'environnement. Le Réseau Environnement Santé a pour vocation de rassembler tous ceux qui se reconnaissent dans cet objectif : organisations de la société civile et personnes (citoyens, professionnels de la santé et scientifiques).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Mer 22 Avr - 15:11

C'est même plus la peine de se mettre à l'eau minérale... p'tet bin qu'oui

LE FIGARO MET (TRÈS) EN COLÈRE LES MARCHANDS D’EAU EN BOUTEILLE…
PAR MARC LAIMÉ, 21 AVRIL 2009
http://www.eauxglacees.com/Le-Figaro-met-tres-en-colere-les


Citation :
(L’imprudent) Yves Miserey se penche dans Le Figaro du jour sur les travaux de Martin Wagner et Jörg Oehlman, de l’université Goethe, à Francfort (Allemagne), qui « ont sélectionné 20 emballages en plastique d’eaux minérales vendues en Allemagne ».


« Ils ont tous en commun de contenir du polyéthylène téréphthalate. Ce plastique est présent également dans les bouteilles en plastique de boissons gazeuses, d’huile de cuisine et il tapisse aussi l’aluminium recouvrant l’intérieur des briques de boissons de plusieurs marques », remarque le journaliste.


Yves Miserey indique que selon cette étude, relatée dans « Environmental Science and Pollution Research », « le plastique des bouteilles libère des perturbateurs endocriniens dans l’eau minérale. Ils pourraient avoir des effets sur la santé, y compris à faibles doses ».

(...)

On notera vite fait au passage (avant de plonger dans l’abri), que les doses de perturbateurs endocriniens retrouvés dans les bouteilles sont de l’ordre de quelques dizaines de nanogrammes par litre, c’est-à-dire des doses équivalentes à la production de nos propres hormones. Ce qui confirme l’action des faibles doses de polluants, et explique la foultitude de colloques en préparation sur les risques émergents pour la santé, que nous signalions, pure coïncidence, promis-juré, dans notre précédent billet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Mar 12 Jan - 23:01

Les producteurs de raisin de table
traînent une association de lutte contre les pesticides
devant la justice pour « dénigrement ».
Peut-on (librement) dire qu'il y a trop de pesticides dans le raisin ?

Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 06/01/2010 | 19H17
http://www.rue89.com/planete89/2010/01/06/a-t-on-le-droit-de-dire-quil-y-a-des-pesticides-dans-le-raisin-132622


retour sur l'étude incriminée... hé hé
http://www.mdrgf.org/news/news241108_raisin_supermarche_pesticides.html

Citation :
Résultats globaux.

> 99,2% des raisins analysés contenaient des résidus de pesticides! Soit 123 des 124 échantillons testés. Seul un échantillon ne présentait pas de trace de pesticides.

> 0.65mg/kg de pesticide (matière active) trouvé en moyenne par échantillon.

> 20% des raisins étaient contaminés par 10 ou plus de 10 pesticides différents.

> 4,8% des échantillons dépassaient les nouvelles Limites Maximales en Résidus européennes (LMR), des limites légales qu'on ne doit pas dépasser !

> 3 échantillons contenaient des pesticides interdits dans les pays de production.

> Un échantillon dépassait la dose de référence pour la toxicité aiguë de l'Organisation mondiale de la santé! Le dépassement de cette dose de référence, même une seule fois, peut endommager la santé humaine, en particulier la santé des enfants.

> Et parmi tous ces pesticides de nombreuses matières actives présentaient des risques potentiels pour la santé. On a trouvé des pesticides neurotoxiques, suspectés d’être cancérigènes ou encore pouvant perturber le système hormonal.



Et pour la France ?

> 100% des 25 échantillons testés étaient contaminés.

> 0,73mg/kg de pesticide (matière active) trouvé en moyenne par échantillon.

> 44% des raisins étaient contaminés par 10 ou plus de 10 pesticides. 51 pesticides différents ont été détectés au total.

> 8,5 pesticides par échantillon en moyenne! Le record pour l’enquête : 16 pesticides dans un échantillon de raisin acheté!

> 16% des échantillons dépassaient les nouvelles Limites Maximales en Résidus européennes (LMR), des limites légales qu'on ne doit pas dépasser !

> Cerise sur le gâteau, des pesticides interdits d’usage dans toute l’UE ou dans le pays de production ont été retrouvés ! En effet, 2 échantillons de raisins italiens contenaient de l’endosulfan, un pesticide interdit dans toute l'UE. Comme le DDT, l'endosulfan est un polluant organique persistant (POPs) qui provoque des dommages à long terme pour l'environnement. De plus, un autre échantillon de raisin italien contenait l’insecticide bromopropylate qui n’est plus autorisé en Italie depuis fin 2007 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 31
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Mer 13 Jan - 4:06

Reportage fort intéressant sur les plastiques à travers le monde, sur arte ce soir.
Heureusement, des chimistes sensibles progressent, et mettent sur le marché des plastiques issus de végétaux, ou du travail de bactéries.. ces plastiques sont entièrement recyclables et biodégradables (jusqu'à se dissoudre dans l'eau en quelques secondes).
Seul souci, terres cultivables, encore et toujours...
Côté mauvaises nouvelles, outre la quantité incroyable de plastiques en tous genres qui trainent partout, un substance (interdite en UE visiblement) contenue dans de nombreux plastiques, est dangereuse en infime quantité : plus la dose est faible plus elle est dangereuse car se confond avec certaines de nos hormones, à très faible dose. Et pour cause, elle provient d'un oestrogène de synthèse inventé dans les années cinquante. Plus tard on s'est aperçu qu'il pouvait être très utile dans la fabrication de plastique !
Sont action dans le corps ? Incidence au coeur des cellules, de TOUTES les cellules.. et accentue ou inhibe certaines réactions dans le corps humain... bonjour les dégâts !

Il est grand temps qu'ils se bougent..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/colibri4
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Mar 7 Sep - 22:47

pas content
Le Monde.fr a écrit:
La cour d'appel de Toulouse a confirmé le non-lieu rendu le 30 janvier 2009 au bénéfice de Bayer et BASF dans l'affaire du pesticide Régent, accusé de provoquer une surmortalité des abeilles, annonce, lundi 6 septembre, la Confédération paysanne.

Dans son délibéré, daté du 2 septembre, la cour a "confirmé l'ordonnance de non-lieu, (...) sans avoir pris en compte les études montrant la dangerosité du Régent TS, fournies" par les plaignants, l'Union nationale de l'apiculture française (UNAF) et la Confédération paysanne, a déclaré à l'AFP un responsable de cette dernière. De son côté, interrogé par téléphone, l'avocat de Bayer France a indiqué que "Bayer était satisfait de cette décision et tranquille sur la suite de la procédure". La Confédération paysanne a annoncé qu'elle se pourvoirait en cassation contre la décision de la cour d'appel.
D'accord, pas d'accord ? Réagissez à l'article que vous venez de lire
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 1 mois offert
Sur le même sujet

Propriétaires successifs du fipronil, la molécule active du Régent, Bayer et BASF avaient bénéficié d'un non-lieu délivré fin janvier 2009 par une juge d'instruction de Saint-Gaudens, quatre ans après leur mise en examen. "Pour les juges, il suffit que les industriels contestent, sans preuve ni fondement établi, les études réalisées par les laboratoires publics montrant la dangerosité du Régent TS pour les abeilles pour que celles-ci soient invalidées", a déploré lundi la Confédération dans un communiqué.

Selon la Confédération paysanne et l'UNAF, en 2002 et 2003, 90 % de certaines ruches ont été éliminés quand les abeilles ont butiné des tournesols dont les semences avaient été enrobées de Régent. Ils rappellent que l'usage agricole du fipronil est interdit depuis 2004.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 57
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   Mer 8 Sep - 9:36

Ce même fipronil que l'on trouve dans les produit anti-puce pour animaux domestiques...

Produit pas anodin, comme la majeure partie des substances utilisées dans le secteur du "développement durable" :

http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/chimie/d/un-insecticide-dans-le-collimateur-le-regent_373/c3/221/p3/

Citation :
Il faut savoir par exemple que dans une usine fabriquant des produits vétérinaires, les opérateurs qui doivent manipuler des quantités importantes de Fipronil pur portent un scaphandre équipé d'un appareil respiratoire. Malgré des risques d'exposition résiduelle lorsqu'ils enlèvent ensuite du scaphandre il semble que ce ne soit pas ces opérateurs qui présentent les traces les plus élevés de Fipronil dans le sang, mais ceux qui travaillent sur les chaînes de conditionnement final des produits, où ceux-ci sont présents sous forme de solution diluée. Ceci suggère donc que le solvant facilite la pénétration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Message dans une bouteille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Message dans une bouteille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche un poste de masseuse dans le 59600
» Nouveau message dans archives
» Le carnet de notes de l'élève SUA pour la saison 2008-2009
» 400 mours
» Ecrire en couleur, faire défiler un texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: