Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelques vérités sur le nucléaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mer 22 Sep - 9:18

Site du collectif "Areva ne fera pas la loi au Niger"
http://areva.niger.free.fr/


Citation :
De Paris à Niamey, Areva veut faire la loi !

Depuis 1968, la société française Areva, leader mondial du nucléaire civil, tire du Niger, pays classé parmi les trois plus pauvres de la planète, 40% de son uranium.
Cette main mise de la firme sur les mines nord-nigériennes n’est pas sans conséquences : spoliation des terres agro-pastorales cultivées par les populations locales à majorité touareg, destruction de la faune et de la flore, contamination de l’air par des poussières et des gaz radioactifs, contamination radiologique des ressources en eau, épuisement et tarissement irréversible des nappes d’eau fossiles et pollutions annexes innombrables.


En plus des deux mines déjà en activité, Areva exploite désormais le site d’Imouraren. Une mine géante à ciel ouvert située à proximité de zones habitées et de pâturages vitaux pour les populations.
La relation bien particulière entre la France et le Niger a permis par le passé un accès exclusif à l’uranium à un prix dérisoire, grâce à un accord signé en 1961. Le contrat d’Imouraren reste dans la même lignée : le gouvernement nigérien n’a que 33% des parts de la société d’exploitation, tandis que le prix d’achat de l’uranium reste bien en deçà des cours du marché international.
Pour obtenir le contrat d’Imouraren au Niger, c’est Paris qui a préparé le terrain à Areva, en évitant soigneusement d’évoquer les questions qui fâchent, notamment les exactions de l’armée nigérienne au Nord Niger constatées par l’ONU. Une dictature tacitement soutenue par la France, via sa « filiale » Areva, qui réduit à néant toute opposition, facilitant l’aboutissement et la stabilité de ses relations commerciales.

Le coup d’état politique du président nigérien Mamadou Tandja a également laissé Paris de marbre. Après avoir dissout l’Assemblée nationale, la Cour constitutionnelle, il a mis à l’ombre tous ses opposants, se garantissant ainsi trois ans de plus au pouvoir via un simulacre de référendum.
C’est tout un peuple chassé de ses terres, privé de ses activités traditionnelles, de ses ressources, qui est menacé de disparaître face aux enjeux géostratégiques et politiques mondiaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
lolonovo
prince du bent
avatar

Nombre de messages : 223
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Monture(s) : M5 sp451 avarié
triathlontaf 650B
randonneuse acier 700c
clou 650B
Kilométrage : un paquet
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mer 22 Sep - 10:37

coucou bonjour,

Je recommande ce bouquin que j'ai lu http://www.eyrolles.com/Sciences/Livre/uranium-la-biographie-9782020993630 (facile à lire pour les novices)
On apprend beaucoup de chose sur ce métal pas ordinaire.
Un exemple page 181, ça parle des mines d'uranium du Niger (4 ème producteur mondial d'uranium) : pas de chance il y a de l'uranium et 3/4 des Nigériens sont analphabètes et il y a la pollution liée à l'extraction.
Un pays assis sur un tas d'uranium convoité par le monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Sam 2 Oct - 2:39

Julien VINZENT a écrit:
Bon, on peut vous le dire maintenant, les tentatives des écologistes pour arrêter le projet ITER, un réacteur nucléaire expérimental à plusieurs milliards d’euros, jusqu’à présent on n’y croyait pas trop… Et puis il s’est passé quelque chose d’inattendu au Parlement européen : la commission du budget a refusé ce mois-ci la proposition de colmatage du financement de la Commission européenne.

Il faut dire que l’exécutif européen avait eu la mauvaise idée de vouloir taper 400 millions d’euros dans les fonds de la politique agricole commune : on imagine d’ici la réaction des producteurs de lait ou des vignerons qui comme chacun sait n’ont aucun souci budgétaire en ce moment… L’autre source prévue pour rallonger ITER d’1,4 milliard étaient les programmes européens de recherche (à hauteur de 460 millions).
« D’autre pays, comme l’Espagne, qui ne sont pas dans ITER, disent « nous aussi on a des recherches, pourquoi est-ce qu’on mettrait tout cet argent sur ITER ? »« , complète Michèle Rivasi, députée Europe Ecologie à Strasbourg. Quant au reste, la Commission ne savait pas encore trop comment faire, vu que les Etats membres rechignent à mettre la main à la poche.

Sentant le vent tourner, les écologistes ont donc sorti la grosse artillerie aujourd’hui devant le Commissariat à l’énergie atomique de Cadarache pour lancer leur appel européen « Stop ITER » : Michèle Rivasi pour l’Europe, la secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot pour la France, la tête de liste aux régionales Laurence Vichnievsky et la vice-présidente chargée de l’énergie Annick Delhaye pour Paca. Un appel qui s’adresse avant tout aux scientifiques, « pour montrer que même eux ne sont pas d’accord« , justifie Michèle Rivasi. Chacune y est donc allée de son petit mot, à commencer par Michèle Rivasi, qui a rappelé l’opposition du prix Nobel de physique et grand nucléophile Georges Charpak, décédé avant-hier.

source : http://www.marsactu.fr/2010/10/01/iter-europe-ecologie-maintient-la-pression/

A consulter également :
L’Europe tente de colmater les milliards manquants d’ITER
http://www.marsactu.fr/2010/07/22/leurope-tente-de-colmater-les-milliards-manquants-diter/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mer 27 Oct - 15:40

En France, c'est bel et bien le nucléaire à tout prix... il pleut

Combien coûtent les dysfonctionnements du parc nucléaire d’EDF? 15 milliards d’euros
http://phdx.blog.lemonde.fr/2010/10/26/combien-coutent-les-dysfonctionnements-du-parc-nucleaire-dedf-15-milliards-deuros/

Citation :
EDF aurait obtenu le feu vert du gouvernement pour augmenter ses tarifs de 3% en janvier pour financer le développement de l’énergie solaire, si l’on en croit Les Echos. Les tarifs de l’électricité auront donc augmenté, après la hausse du mois d’août dernier, de 6%. Ce n’est pas une surprise, EDF doit dégager dans les prochaines années 20Mds€. Une somme a rapproché des 15 Mds€ perdus dans le dysfonctionnement des centrales nucléaires. Chaque année le coût est de 1,3 Md€.

L’hiver approche et, avec lui, la crainte de la grande coupure, celle de 19h03 tapante, l’heure de pointe de la consommation d’électricité. Avant, il n’y a pas si longtemps, EDF avait de la marge. Aujourd’hui, elle n’a plus de réserve et doit acheter du courant de plus en plus souvent. Les centrales nucléaires ne suivent plus. Conclusion logique : il faut en construire de nouvelles. Faire fonctionner correctement les 58 réacteurs du parc règlerait pourtant le problème plus rapidement et à moindres frais.

Il faut imaginer 17 de ces 58 réacteurs à l’arrêt complet simultanément pendant un an. Cela ressemble à un cauchemar, c’est la réalité. Regardons les choses positivement, en 2009, 41 réacteurs ont fonctionné correctement. Cela donne un taux de production épouvantablement bas de 71 %. Allez vendre la technologie française à l’étranger dans ces conditions, comme le soulignait la synthèse du Rapport Roussely , avant l’été (P. 7/23).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Sam 30 Oct - 15:35

Citation :
L’industrie nucléaire cultive, depuis toujours, l’opacité. Aussi, le lancement de cette carte de France des sites nucléaires, qu’ils soient civils ou militaires, et surtout des transports qui y sont associés, apparaît comme une petite révolution.
Jusqu’ici, certaines de ces données n’étaient pas accessibles au grand public (les sites militaires et les transports notamment). Cet outil, doté d’une version mobile, permet aux utilisateurs curieux de se géolocaliser, et de connaitre à tout moment, et n’importe où, les matières radiocatives qui les entourent.

Il est essentiel d’informer les citoyens sur les risques qu’ils encourent. En France, le nucléaire est partout, et surtout près de chez eux ! Les populations étaient laissées dans l’ignorance par les industriels. Greenpeace lève aujourd’hui le voile sur ces secrets bien gardés de l’industrie nucléaire.
http://www.greenpeace.fr/france-nucleaire/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Lun 13 Déc - 12:30

Je lisais l'avant-propos du livre de Annie Thébaud-Mony intitulé «Travailler peut nuire gravement à votre santé» et j'ai immédiatement connecté avec la page de propagande de référence de l'illustre Jancovici sur le nucléaire tellement le contraste était saisissant entre le témoignage directe de la première et les abstractions statistiques du second.

Selon la formule consacré, c'est une fois de plus édifiant...

Annie Thébaud-Mony a écrit:
Un autre appel dans l’après-midi m’informe d’un drame dans une centrale nucléaire : un accident du travail mortel… Un jeune père de famille de trente-deux ans a été pris en étau entre une porte métallique et un engin de manutention. Il est mort sur le coup. Le secrétaire du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) qui m’appelle a été avisé par les collègues de ce travailleur intervenant en sous-traitance dans la centrale. Il a peu d’informations, l’accident a eu lieu juste avant le week-end.

Aucun journal, aucune radio n’en ont parlé. Il n’y a pas eu de débrayage sur le site. C’était un travailleur extérieur… et EDF continue d’afficher un taux d’accidents du travail parmi les plus bas de France. Mort invisible de l’industrie nucléaire…

J-M Jancovici a écrit:
La bonne question ne me semble pas être de savoir si le nucléaire "est dangereux", mais s'il est plus ou moins dangereux que nos autres activités industrielles (la réponse est non : il est moins dangereux que la chimie, de très loin, comme l'attestent ces statistiques des Nations Unies), les autres modes de production d'électricité par lesquels il faut partiellement le remplacer si nous nous en passons.

Pour cette deuxième question, voici la conclusion de l'Organisation Mondiale de la Santé. Il se trouve, en outre, que j'en connais personnellement un ancien sous-directeur général, actuellement à la retraite, que j'ai le plus grand mal à imaginer comme étant aujourd'hui à la solde de quelque groupe de pression que ce soit, et donc qui n'aurait pas manqué de souligner si ces chiffres étaient fantaisistes. Mais il est vrai que le jugement de personne n'est infaillible !

Mode de production - Morts par GW électrique par an, conditions normales d'exploitation

Charbon : 1,3 à 17
Pétrole : 1,5 à 11,1
Nucléaire : 0,3 à 3

Dangerosité de la production d'électricité : morts par GW de puissance installée et par an, selon le type d'énergie primaire. Source : Nuclear Power and Health, World Health Organization, 1994
Ces chiffres tiennent compte, bien entendu, de l'exposition aux radiations des travailleurs du nucléaire dans un contexte normal. Question : cette organisation - dont il n'est pas notoire qu'elle soit un sous-marin d'AREVA ou du CEA - nous raconte-t-elle des salades ?

Et plus que jamais consultable sur le décidément excellent bastamag.net

Santé et travail
Sous-traitance nucléaire : vers « une relation de maître à esclave » ?
Par Nolwenn Weiler (13 octobre 2010) http://www.bastamag.net/article1225.html

Citation :
On compte 440 centrales nucléaires dans le monde, et 34 en construction. La Russie vient d’inaugurer la première centrale nucléaire flottante - et mobile. Annie Thébaud-Mony, directeur de recherche à l’Inserm, spécialiste des questions de santé au travail, revient sur la situation des travailleurs du nucléaire en France. Et s’interroge : « Si, ici, nous sommes confrontés un système qui parvient à masquer les cancers professionnels, que va-t-il se passer ailleurs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Sam 1 Jan - 23:52

Si quelqu'un pouvait avertir Jancovici que les mensonges éhontés sur l'impact de Tchernobyl ne sont plus vraiment tenables... boum

JMJ a écrit:
(...) Vous avez bien vu ! Tchernobyl compris (qui fait l'objet d'un développement plus bas), les accidents liés au nucléaire civil ont fait quelques dizaines de "morts immédiats" en 30 ans.

(...) La borne supérieure du nombre total de décès qui pourraient venir de Tchernobyl (notez le conditionnel !), calculée avec une règle statistique qui n'a pas de validité médicale établie pour les faibles doses mais est néanmoins souvent utilisée pour donner des valeurs maximales (elle a été établie et vérifiée pour des doses de type Hiroshima qui étaient 50 à 100 fois plus fortes !), est de 4 000 morts. Cela ne veut pas dire que Tchernobyl fera 4 000 morts, mais que le calcul permet de dire que c'est le maximum envisageable (mais le nombre réel sera peut-être de 245 !). Or ces 4 000 morts au maximum concernent 600 000 personnes (200 000 "liquidateurs", 130 000 évacués, et 270 000 personnes vivant au sein des zones les plus touchées), dont environ 25% mourront de cancer de toute façon, comme partout ailleurs dans le monde ou presque.


L'impact de Tchernobyl revu à la hausse: près d'un million de morts

http://www.lecourrier.ch/index.php?name=NewsPaper&file=article&sid=447794
Citation :

(...) L'Organisation mondiale de la santé (OMS), dont on serait en droit d'attendre qu'elle serve de lieu d'expertise à ce sujet, est en effet liée de manière contractuelle depuis 1959 à l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA)*. Résultat: elle a toujours fait le black out à ce sujet.

(...)En septembre 2005, un colloque de l'OMS avait abouti à un chiffre extravagant démontrant la mainmise du lobby nucléaire: il n'y aurait eu que 4000 morts liés à la catastrophe de Tchernobyl. Une position qui avait été dénoncée comme «négationniste» par les associations de défense de l'environnement. Vu le tollé, l'OMS avait ensuite quadruplé ces estimations, sans fournir d'explication à ce sujet. Le chiffre «officiel» est donc aujourd'hui de 16 000 décès.
Bien loin des chiffres réels, les travaux sur le terrain menés en Ukraine – lieu de la catastrophe–, en Biélorussie et en Russie – pays qui ont subi de plein fouet le retombées radioactives – donnent des chiffres beaucoup plus élevés: entre 600 000 et 900 000 vies perdues.

(*) L’accord WHA 12-40 entre l’OMS et l’AIEA
http://www.independentwho.info/ONU_FR.php?sous_menu=onu#Wha1240

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Sam 12 Mar - 2:30

Tsunami dévastateur au Japon il pleut
http://www.leparisien.fr/tsunami-pacifique/

Citation :
6h46. Un violent séisme est ressenti au Japon, à 14h46, heure locale.

8h15. Une vague de dix mètres de haut déferle sur Sendaï.

11h10. Un départ de feu est constaté dans une centrale nucléaire de Miyagi (nord-ouest), ville côtière au sud de Sendaï. Le sinistre concerne un bâtiment abritant une turbine dans la centrale nucléaire d'Onagawa située dans la préfecture de Miyagi, a indiqué l'agence de presse Kyodo.

11h12. Le Premier ministre Naoto Kan indique que quatre centrales nucléaires ont été «arrêtées en toute sécurité».

11h55. Un total de 11 réacteurs nucléaires se sont automatiquement arrêtés, selon le ministère de l'Industrie.

13h22. 2 000 habitants sommés d'évacuer la zone d'une centrale nucléaire Fukushima n°1 dans la préfecture de Fukushima (nord-est), à la demande des autorités locales. Le gouverneur de la région a demandé l'évacuation dans une zone de trois kilomètres de rayon autour de la centrale.

15h45. 6 000 habitants des environs de la centrale nucléaire de Fukushima (nord-est du Japon) doivent évacuer un rayon de trois kilomètres autour de l'équipement. Les eaux de refroidissement de l'installation nucléaire ont baissé à un niveau inquiétant. Des troupes des forces d'auto-défense (le nom de l'armée japonaise) en tenue de protection nucléaire (NBC) ont été dépêchés sur les lieux.

19h17. Une petite fuite nucléaire pourrait se produire dans une centrale de la préfecture de Fukushima, au nord-est du Japon, selon le ministre de l'Industrie. Les autorités s'apprêteraient en effet à relâcher de la vapeur radioactive afin de faire retomber la pression qui s'est élevée dans un réacteur de la centrale Fukushima N°1, a précisé l'agence Kyodo.

22h40. Le Premier ministre Naoto Kan a demandé à la population d'évacuer un secteur de 10 km autour de la centrale nucléaire de Fukushima en fin de nuit, vers 6h30 samedi matin (22h30 vendredi soir, heure de Paris) en raison d'une radioactivité 8 fois supérieure à la normale et d'une fuite radioactive. L'agence Kyodo évoque, elle, un chiffre beaucoup plus préoccupant en citant une commission de sécurité : une radioactivité 1000 fois supérieur à la normale.

22h58. Toujours selon l'agence Kyodo, le niveau de radioactivité 1000 fois supérieur à la normal a été détecté dans la salle de contrôle du réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire Fukushima N°1.

23h56. Un problème de refroidissement a été détecté sur une deuxième centrale nucléaire, toujours à Fukushima, selon des médias japonais.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Lun 14 Mar - 0:35

Excellent t'article, parfaitement synthétique et mesuré dans le propos.

Au Japon, le séisme déclenche l’alerte nucléaire
samedi 12 mars 2011, par Hervé Le Crosnier
http://blog.mondediplo.net/2011-03-12-Au-Japon-le-seisme-declenche-l-alerte-nucleaire

Citation :
Après le tremblement de terre, puis le tsunami, voici l’explosion dans la centrale nucléaire de Fukushima, dont on ne sait pas encore quelles seront les conséquences (la centrale est à seulement 300 km de Tokyo).

(...)La question n’est jamais celle de la sécurité absolue, mais du rapport entre le risque et les avantages souhaités. Or, nous ne disposons pas d’études réelles sur les points essentiels :

- Quelle est la rentabilité économique du nucléaire... sur toute la durée de vie de la filière ? (...)

- Quel est le réel impact sanitaire du nucléaire, à la fois par les faibles doses [3] et bien évidemment par les accidents ? (...)

- Quel est l’impact social de l’industrie nucléaire ? Pourquoi l’emploi précaire est-il devenu la norme dans une industrie pour laquelle la vie même des ouvriers est la force de travail qu’on achète pour intervenir en zone contaminée ?
(...)


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Fleur
Bent junky


Nombre de messages : 118
Localisation : Belgium
Monture(s) : avec des roues
Kilométrage : inconnu à l'heure actuelle
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Shit happened !   Lun 14 Mar - 12:40

Ce qui se passe au Japon démontre que, contrairement aux affirmations du lobby nucléaire, on ne peux tout prévoir.

Les centrales avaient bien résisté au tremblement de terre, mais on n'arrête pas une centrale en mettant l'interrupteur sur OFF, il faut plusieurs jours pour la refroidir et la mettre vraiment a l'arrêt et quand toute la région est dévastée, toutes les centrales a l'arrêt, sans eau et sans électricité, il y a un problème majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mar 15 Mar - 18:47

@rrêt sur images, rediffusion
NUCLÉAIRE : POURQUOI CE LONG SILENCE FRANÇAIS
Tous les protagonistes du non-débat tricolore racontent

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3827

Citation :
En 1999, pour un hors-série d' Arrêt sur images (France 5), Colombe Schneck est allée interroger tous les protagonistes du non-débat français. Il est aujourd'hui savoureux de ré-écouter l'ancien directeur général d'EDF raconter comment, en 1974, le gouvernement lui a donné quelques heures, un samedi matin, pour déterminer le nombre de centrales que EDF pouvait construire. Il faut entendre le Premier ministre de 1974, Pierre Messmer, expliquer benoîtement pourquoi le débat devant le Parlement est passé à l'as. L'arrêt de la construction de la centrale bretonne de Plogoff dès l'élection de Mitterrand en 1981, la catastrophe de Tchernobyl et ses rétentions d'information: autant d'étapes qui jalonnent le long silence français.

Cette émission a été diffusée le 25 avril 1999. Un peu moins d'un an auparavant, en mai 1998, les transports ferroviaires acheminant les déchets nucléaires des centrales françaises vers l'usine de retraitement de la Hague avaient été stoppés, parce que la Direction des installations nucléaires (ancêtre de l'Autorité de sûreté nucléaire) avait établi qu'un tiers des convois présentaient des contaminations radioactives bien supérieures à la limite autorisée. Données inquiétantes, qu'EDF et la Cogema (avalée depuis par Areva) s'étaient bien gardées de communiquer à l'Etat… Et en janvier, Daniel Cohn-Bendit, candidat des Verts aux élections européennes, militant de l'arrêt des centrales françaises, avait été reçu de façon très musclée par les syndicats de l'usine de la Hague, avec l'aval de la direction.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
lolonovo
prince du bent
avatar

Nombre de messages : 223
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Monture(s) : M5 sp451 avarié
triathlontaf 650B
randonneuse acier 700c
clou 650B
Kilométrage : un paquet
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 18 Mar - 9:57

coucou

Bonjour,

J'ai trouvé ça pour ambiancer, faut mettre le son .... espérons que les japonais vont refroidir le truc ça chauffe pour eux ce matin !

danse

http://www.wat.tv/video/centrales-1uz9m_2gald_.html

C'est la vidéo "Les centrales"

le bien le mal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 18 Mar - 12:39

Les risques pour Fukushima étaient connus :
la sécurité sacrifiée aux intérêts financiers

http://www.plumedepresse.net/les-risques-pour-fukushima-etaient-connus-la-securite-sacrifiee-aux-interets-financiers/

Citation :
on se retrouve avec sur les bras un accident nucléaire temporairement de Niveau 6 sur l’échelle qui mène à Tchernobyl - est aussi la conséquence, non de la fatalité, mais de la loi du profit que les apprentis-sorciers font primer sur la sécurité. Et quand on joue avec des millions de vies, c’est moche.
Falsifications, opacité et ignorance délibérée de multiples avertissements alourdissent sérieusement le dossier Fukushima. Qui remonte jusqu’à notre Areva nationale. Dégoupillage

(...)Dès 1972 en effet, un rapport avait alerté des risques concernant Fukushima en ces termes: « Si les systèmes de refroidissement devaient un jour être perturbés dans le réacteur Mark 1, le caisson de confinement direct du réacteur pourrait exploser suite à une surchauffe de barres de combustible. Des radiations dangereuses se propageraient alors dans l’atmosphère ». Depuis ce premier avertissement remontant à 39 ans, les alertes se sont répétées sans jamais que les faiblesses du système (élaboré en 1960 par General Electric) ne soient prises à bras-le-corps.

(...)« Quels sont les avantages de ce système en termes de sécurité et non en termes d’argent ? », s’était interrogé l’expert de l’Atomic Energy Commission. » Ah mais ainsi va la formidable loi du profit des multinationales et des financiers dans le merveilleux monde de la mondialisation ultra-libérale, mon bon Monsieur.


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 18 Mar - 12:47

[Révélations] Areva au coeur du réacteur de Fukushima
http://owni.fr/2011/03/15/revelations-areva-au-coeur-du-reacteur-de-fukushima/
Citation :
Dès le mois de mai 2001, une procédure ouverte aux États-Unis condamnait l'utilisation du MOX dans le réacteur 3 de Fukushima. Une centrale alimentée par Areva. Des experts de Greenpeace prévoyaient les risques.
Contacté par OWNI, le porte-parole d’Areva confirme l’implication de l’entreprise dans la centrale de Fukushima, indiquant que “le réacteur 3 fonctionnait avec 30% de MOX”.

Falsification des contrôles qualité (...)

Instabilité à tous les étages (...)



Anne Lauvergeon. "Ce n'est pas une catastrophe nucléaire" "Ne manipulons pas les peurs de manière primaire".
http://www.lepoint.fr/monde/selon-lauvergeon-le-japon-ne-traverse-pas-une-catastrophe-nucleaire-15-03-2011-1306516_24.php

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Fleur
Bent junky


Nombre de messages : 118
Localisation : Belgium
Monture(s) : avec des roues
Kilométrage : inconnu à l'heure actuelle
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 18 Mar - 14:16

Une petite vidéo japonaise:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolonovo
prince du bent
avatar

Nombre de messages : 223
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Monture(s) : M5 sp451 avarié
triathlontaf 650B
randonneuse acier 700c
clou 650B
Kilométrage : un paquet
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Sam 19 Mar - 13:13

Bonjour,

En restant dans le sujet je propose une bonne émission "Terre à Terre" de France Culture (service public à but non lucratif) écoutée ce matin ; elle peut être téléchargée ("posdcast") ou écoutée ; le titre est "Modèle énergétique et modèle économique"

http://www.franceculture.com/podcast/2632501

Vers la fin on apprend des arguments : les économies d'énergies pourraient ainsi créer plus d'emploi que le nucléaire.

angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Bent junky


Nombre de messages : 118
Localisation : Belgium
Monture(s) : avec des roues
Kilométrage : inconnu à l'heure actuelle
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Dim 20 Mar - 16:03

Panem et circenses, avec son intervention en Lybie, SarkhoBush donne enfin une saine distraction a la population pour la detourner des malsaines images de la catastrophe nucléaire au Japon et de la scandaleuse récupération de ladite catastrophe par les ignobles opportuniste écolos bravissimo

Comme en plus c'est financer par les gentils souverains absolus de droit divin arabes en contrepartie d'une non intervention occidentale dans leur petites repressions interieures et que cela peux rapporter le petrole lybien, c'est du pain béni angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mer 23 Mar - 23:47

« Je me souviens d’un gars qui s’est exposé aux radiations
pour préserver la sécurité de la centrale »

http://voila-le-travail.fr/2011/03/17/je-me-souviens-dun-gars-qui-sest-expose-aux-radiations-pour-preserver-la-securite/

Citation :
(...) Par exemple, à Chinon, quand les vieilles centrales ont été démantelées, des sous-traitants qui ne connaissaient pas du tout les lieux sont intervenus et plus personne ne savait où passait les tuyaux, ce que les murs contenaient, plus rien. Il y a eu des accidents du travail à cause de ça. Et, quand ça arrive sur une centrale en activité, ça peut poser des problème de sécurité qui ne concernent pas seulement les travailleurs du nucléaire.

Cela signifie que notre sécurité dépend des travailleurs extérieurs aux centrales?

Tout à fait. Ce sont les travailleurs extérieurs qui nettoient, par exemple, les zones dangereuses. Je me souviens d’un gars qui nettoyait un fond de piscine, pendant que la zone était à l’arrêt. Il a vu un bout de ferraille qui traînait. Il fallait à tout prix l’enlever, sinon ça pouvait partir dans les circuits au démarrage. Mais le morceau de ferraille crachait très fort. Le gars l’a ramassé quand même, dans un seau. Il a pris plus de dose que prévu. Et, en remontant, il s’est fait engueulé comme du poisson pourri.

C’est selon la conscience de chacun.

Avant, il y a 10-15 ans, les intérimaires « oubliaient » de mettre leur dosimètre en marche quand ils prenaient ce genre de risque, comme ça ils ne se faisaient pas engueuler, ils ne se prenaient pas d’avertissements, et ils ne risquaient pas le chômage technique, quand la dose maximale était atteinte. C’est aujourd’hui que les maladies se déclarent pour eux.



« Nous qui travaillons en zone à risques, notre crainte,
c’est de rester enfermés dans la centrale »

http://voila-le-travail.fr/2011/03/21/nous-qui-travaillons-en-zone-a-risques-notre-crainte-cest-de-rester-enfermes-dans-la-centrale/

Citation :
(...) Mais, quoi qu’on fasse, on est des bêtes à doses. Les agents EDF sont devenus les gendarmes du nucléaire: ils ne font que contrôler les sous-traitants. Ils ne pénètrent jamais dans certaines zones, celles où tu prends le quart de ta dose annuelle en deux minutes.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 25 Mar - 11:54

Ouhla, ce matin, "lémédias" semblent enfin découvrir l'existence des sacrifiés du nucléaire français.
Et au japon, ce sont toujours et au moins des centaines de personnes qui font le sacrifice à court terme de leur vie pour endiguer toute cette merde.
Comme je n'ai pas la TV, je découvre estomaqué, ce matin même, les photos in situ de la centrale de Fukushima.
Le réacteur 4 est en ruine, le 3 est en cendre, les salles de contrôle dévastées... la gerbe

Japon : L'intérieur de la centrale de Fukushima (photos)
http://www.melty.fr/japon-l-interieur-de-la-centrale-de-fukushima-actu53574.html

Et Jancovici, il est où, il fait quoi, il pense quoi en ce moment ?... la gerbe
Marine Le Pen, enfant du carbone
DE JEAN-MARC JANCOVICI
http://www.lesechos.fr/opinions/points_vue/0201209582092.htm
Les arguments des anti-nucléaire passés au crible
ENERGIE - Deux experts indépendants répondent aux arguments des anti-nucléaire...
http://www.20minutes.fr/article/688518/planete-les-arguments-anti-nucleaire-passes-crible

JMJ a écrit:
(...)«Les centrales actuelles ne savent "brûler" que de l'Uranium 235, peu abondant dans la nature sous forme exploitable. Avec la technologie actuelle, le nucléaire dispose de ressources qui sont du même ordre de grandeur que les réserves de pétrole, mais guère plus. Mais une autre filière permettrait de contourner ce problème: la surgénération, qui utilise des éléments dits "fertiles", bien plus abondants que l'Uranium 235. Nous aurions alors quelques millénaires devant nous.»

(...)Les accidents liés au nucléaire civil, Tchernobyl compris, ont fait quelques dizaines de "morts immédiats" en 30 ans. Dans le même temps, les raffineries et les oléoducs en ont tué quelques milliers et l'industrie chimique au moins autant. Quant aux déchets, le nucléaire n'a pas le monopole: tous les modes de production d'électricité en font! Lorsque l'électricité est produite à partir de combustibles fossiles, le déchet s'appelle entre autres le CO2.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Fleur
Bent junky


Nombre de messages : 118
Localisation : Belgium
Monture(s) : avec des roues
Kilométrage : inconnu à l'heure actuelle
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 25 Mar - 14:22

canis familiaris a écrit:
(...)
Et Jancovici, il est où, il fait quoi, il pense quoi en ce moment ?... la gerbe
(...)

Tout va très bien, madame la Marquise, il faut seulement que l'on vous dise, un petit rien, une peccadille... la gerbe la gerbe la gerbe la gerbe la gerbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Sam 26 Mar - 1:57

Bon, a priori, ça ne doit pas aller si bien que ça, puisque ça a quand-même l'air de remonter en ce moment même jusqu'aux Nations Unies... il pleut

FUKUSHIMA (SUITE 19) IMPARDONNABLE
Par Dominique Leglu, Directrice de la rédaction de Sciences & Avenir, le 25.03.2011.
http://sciencepourvousetmoi.blogs.nouvelobs.com/


Citation :
Impardonnable. Impardonnable le fait que l'agence de sûreté nucléaire japonaise, il y a quelques heures encore, ait nié la possibilité (1) qu'il y ait des fuites dans le réacteur n°3 de Fukushima. Un constat qui maintenant s'impose aux autorités du pays. (...)

L'urgence, en ce moment, demeure de refroidir les réacteurs et les piscines de cette centrale devenue un enfer pour les humains, et pour cela il va falloir beaucoup de courage et de sacrifice. Alors que ce constat de la catastrophe maximale était fait - fonte d'un cœur de réacteur avec relâchement de radioactivité massive vers l'extérieur- s'est tenue une téléconférence, la première du genre, aux Nations-Unies. (...)

Cette catastrophe du nucléaire civil requiert en effet une réflexion globale, qui pourrait bien dépasser le niveau des Etats. Car preuve vient d'être assénée que dans un pays très avancé, la CATASTROPHE TECHNOLOGIQUE MAJEURE arrive. Et cela demande une prise de conscience d'un nouveau genre. Ce n'est pas la fin de l'histoire, mais nous venons d'entrer dans une nouvelle ère. Celle du post-Fukushima.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Lun 28 Mar - 18:27

Petit récapitulatif absolument pas superflu...
Sarkozy, président hyper-(radio)actif
15 mars 2011 15:37, Les mots ont un sens, par Napakatbra
http://www.lesmotsontunsens.com/sarkozy-president-hyper-radio-actif-10066


Citation :
Alors que le Japon est à deux doigts d'une catastrophe nucléaire majeure, que le monde entier retient son souffle, Nicolas Sarkozy n'a pas résisté à la tentation de vanter la technologie française... à tort !

"Si on a perdu des marchés et des appels d'offres, c'est parce qu'on est les plus chers. Et si on est les plus chers, c'est parce qu'on est les plus sûrs !" s'est vanté notre président lors d'une réunion à huis clos des dirigeants UMP à l’Élysée.

"L'EPR, je connais bien le chantier, j'y suis allé plusieurs fois. Je suis désolé de dire ça, mais on a la double coque ! Le principe de la double coque, c'est que si un Boeing 747 s'écrase sur une centrale, le réacteur n'est pas touché", s'est-il félicité. Cocorico !

Actuellement, aucun EPR n'est en activité. Trois sont en projet ou en tout début de construction, un à Penly (Seine-Maritime) et deux en Chine. Deux sont en construction avancée, en Finlande et à Flamanville (Manche). Le premier accuse quatre années de retard. Oups. Son coût, initialement estimé à 3 milliards d'euros, atteindrait finalement le double... il y a d'ailleurs tout lieu de penser que la différence sera à la charge du contribuable français ! Le second chantier de Flamanville, commencé fin 2007, compte déjà un an de retard et 2 milliards d'euros de dépassement. Sans parler du coût du démantèlement, totalement occulté jusqu'à présent. Autant dire que l'EPR est un gouffre financier qui coûtera cher, très cher... mais c'est pour plus de sécurité, dixit Nicolas Sarkozy.

En 2003, le Réseau Sortir du nucléaire a pourtant publié un rapport "confidentiel défense" d'EDF, d'où il ressort... que l'EPR ne résisterait probablement pas au crash d'un avion de ligne. 2003, c'est loin, et Nicolas Sarkozy a eu le temps d'oublier. Nous ne pouvons pas lui demander d'être parfait, non plus.

Un peu plus récent. Le mois dernier, EDF a annoncé avoir découvert une inquiétante "anomalie" de série sur 34 de ses réacteurs. En cas de fuite importante du circuit primaire, le circuit de refroidissement d'urgence pourrait s'avérer incapable d'empêcher la fusion du coeur. Exactement ce qu'il se passe actuellement au Japon ! Mais Nicolas Sarkozy n'a pas encore dû être informé. L'erreur est humaine... et la catastrophe, nucléaire.

Aux États-Unis, l'EPR a d'ailleurs été temporairement recalé pour cause de... sécurité défaillante. En cause, une faille structurelle dans le système de sécurité du réacteur détectée par l'autorité de sûreté nucléaire... britannique. En France, personne n'avait rien vu.

Bref, un cocorico qui tombe à brûle-pourpoint !

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mar 29 Mar - 12:09

Fukushima s'enfonce dans une crise à durée indéterminée
http://lexpansion.lexpress.fr/economie/fukushima-s-enfonce-dans-une-crise-a-duree-indeterminee_251406.html?xtor=EPR-175

Citation :
(...) Le courant a été rétabli dans les salles de commandes des réacteurs. Mais "le branchement de certains appareillages va prendre au moins un mois" a dit André-Claude Lacoste, le président de l'ASN. "C'est une crise qui va durer des semaines" a-t-il ajouté. Un sentiment partagé par Tepco dont le vice-président a déclaré qu'il "n'avait pas de calendrier concret permettant, actuellement, de dire dans combien de mois ou d'années la crise sera terminée."

(...) Le site est largement contaminé. Dimanche, les niveaux relevés atteignaient 1.000 millisieverts (mSv) dans des flaques d'eau près du réacteur 2 et 750 mSv dans celles proches du réacteur 3. Un niveau bien supérieur aux 250 mSv admis annuellement pour les sauveteurs de la centrale. Pour rappel, en temps normal, le débit reçu par les travailleurs des centrales nucléaires ne doivent pas excéder 20 mSv par an.

L'eau de mer à proximité - l'océan Pacifique n'est qu'à quelques dizaines de mètres de la centrale - est aussi contaminée. Des taux d'iode radioactif 131 de 1.000 à 2.000 fois la normale ont été observés, confirmant le ruissellement d'eau radioactive depuis la centrale.


Pour l'ASN, ce niveau élevé de radioactivité permet "de conclure à la perte d'étanchéité des cuves 2 et 3 ou de leurs circuits de connexion." Un constat que confirme l'IRSN : "la présence d'eau contaminée dans les bâtiments turbine des 3 réacteurs met en évidence que des fuites importantes de l'eau contenue initialement dans la cuve du réacteur ont lieu."

(...) Autre point, plusieurs experts japonais - géologues, sismologues, ingénieurs nucléaires - ont affirmé avoir averti Tepco et l'autorité de sûreté japonaise des risques encourus par plusieurs centrales. Des révélations qui tombent au plus mal pour Tepco, qui a déjà été mise en cause, par le passé, pour avoir maquillé des rapports sur Fukushima.

(...) Jeudi dernier, trois employés de Tepco avaient dû être hospitalisés après avoir été irradiés aux chevilles. Ils ne portaient que des bottes en caoutchouc.

Mis à jour 25-03-2011 15:09
Japon : 25 blessés à Fukushima
http://www.metrofrance.com/info/japon-25-blesses-a-fukushima/mkcx!LnvCX9jDIByxc/

Citation :
Selon la Tepco, l'opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, au moins dix-sept employés ont été exposés à des doses supérieures à 100 millisieverts par an, la dose maximale normalement autorisés. Un peu plus tôt, l'Agence de sûreté nucléaire avait révélé que trois hommes avaient été été fortement irradiés. Deux d'entre eux ont été en contact avec de l'eau de mer contenant un fort taux de radioactivité. Ils reçoivent actuellement un traitement spécial dans un centre médical. Les trois hommes ont reçu des doses comprises entre 170 et 180 millisieverts.
Ils travaillaient dans le réacteur n°3 et tentaient de tirer des câbles électriques dans le bâtiment quand ils ont été amenés à travailler dans l'eau de mer qui avaient été déversées sur le bâtiment pour refroidir le bâtiment. Cette eau contenait une forte concentration de radiation et l'eau s'est engouffrée dans leurs bottes pour deux d'entre eux, irradiant leurs jambes. Dans quelques jours, il se peut que la peau exposée devienne rouge puis que des lésions apparaissent avant que la zone ne se nécrose.
Parallèlement, l'Agence de sûreté nucléaire a relevé la dose maximum d'irradiation de 100 millisieverts à 250 millisieverts par an pour les employés de la centrale nucléaire. Mais ces niveaux d'exposition ne concernent que les particules dans l'air, non l'exposition directe de la peau à de l'eau irradiée, ce qui est beaucoup plus grave.


Mis à jour 29-03-2011 09:11
Dans le quotidien des forçats de Fukushima
http://www.metrofrance.com/info/dans-le-quotidien-des-forcats-de-fukushima/mkcC!CuFOmI4tolbB6/

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mar 29 Mar - 12:51

Sécurité nucléaire, les risques de la dérégulation
Gilles Balbastre - Article inédit — Avril 2011
http://www.monde-diplomatique.fr/2011/04/BALBASTRE/20357

Citation :
(...) Au nombre des arguments sur l’avenir du nucléaire avancés par la plupart des protagonistes de cette controverse – politiques, éditorialistes, experts –, un a manqué à l’appel : la dérégulation du marché de l’électricité, entreprise en France et en Europe depuis une vingtaine d’années.

(...) Les circonstances particulières de l’accident survenu au Japon – un tremblement de terre suivi d’un tsunami – focalisent l’attention sur la fiabilité technologique de la production nucléaire. Or la sûreté de cette industrie ne dépend pas uniquement, comme l’avancent souvent ses opposants, d’une technique plus ou moins efficiente. Elle repose aussi sur la qualité de la tâche effectuée par les salariés qui y travaillent.

Citation :
La pratique du métier mise à mal
« Quelle efficacité humaine avec des horaires de travail dépassant de façon quasi quotidienne les 12 heures par jour ? » (Chinon, 2008)

« La recherche perpétuelle d’arrêts de tranche [arrêt d’un réacteur pour rechargement et maintenance] de plus en plus courts qui combine augmentation de la pression du temps et réduction des budgets et des ressources. » (Chinon, 2008).

« En matière de maintenance, on sait facilement ce qu’on économise en sous-traitant, en externalisant, en ayant recours à des personnels parfois moins formés, moins qualifiés, soumis à forte pression pour redémarrer la production dans les délais prévus. » (Saint-Alban, 2009)

« Les conditions de cette externalisation se traduisent par une montée des accidents parmi les salariés de cette sous-traitance. Beaucoup de ses salariés ont été affectés à ces activités, sans formation et pour la plupart sans connaissance des règles de sécurité fondamentales inscrites dans le recueil des prescriptions au personnel. » (Nogent-sur-Seine, 2009)

La souffrance au travail
« Acculés à faire leur travail malgré tout, les salariés peuvent être amenés à devoir travailler d’une façon qu’ils réprouvent, c’est à dire de “non-qualité”. La honte de cela va alors les ronger, les culpabiliser, car travailler devient pour eux “mal travailler” (…) ». (Civaux, 2009)

« Les dégradations des conditions de travail, la surcharge de travail due au manque d’effectif, les objectifs inatteignables, augmentent la souffrance au travail. Ces risques psychosociaux ont un impact direct sur le niveau de sûreté et sur les conditions d’exploitation (…) ». (Cattenom, 2009)

« Des politiques de management construisent à marche forcée l’excellence à coups de politiques d’indicateurs déconnectés du travail réel. » (Gravelines, 2009)

« Etats de souffrance, épisodes dépressifs notables, états réactionnel aigus, démobilisation professionnelle, troubles du sommeil (…) ». (Paluel, 2009)

La sûreté nucléaire en question
« Après un redressement de courte durée, sans doute lié à certaines décisions et au changement de direction, les choses à nouveau se dégradent avec une cinétique inquiétante dans le domaine de la sécurité, de l’organisation matérielle et technique du travail. Le nombre global d’accidents a triplé en trois ans. » (Nogent-sur-Seine, 2009)

« Concernant l’environnement, malgré le respect des seuils réglementaires, nous continuons à déplorer des quantités non négligeables de rejets. Nous souhaitons que le site continue à diminuer ses rejets afin que son impact environnemental se réduise encore. » (Saint-Alban, 2009)

« Pour information, lors de l’incendie des transformateurs au pyralène tranche 3, les sapeurs pompiers sont arrivés sur site en trente minutes, ce qui a contraint les équipes de seconde intervention EDF à attaquer l’incendie, et ainsi à mettre en péril leur propre sécurité. En effet, les équipes de seconde intervention ont attaqué l’incendie sans que les lignes 400 000 volts aient été déconnectées. Pour rappel, déconnecter les lignes 400 000 volts a été le premier geste des sapeurs pompiers, ce qui démontre s’il en était besoin la nécessité de disposer de professionnels du feu. » (Blayais, 2010)

« A ce jour, la tranche 2 fonctionne depuis plusieurs mois avec une fuite hydrogène, certes surveillée et inférieure aux critères d’arrêt. » (Saint-Alban, 2009)

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Jeu 31 Mar - 12:18

Les chroniques de Fukushima, par Dominique Leglu... il pleut

FUKUSHIMA (suite 20) MAIS QUE SE PASSE-T-IL DANS LE REACTEUR N°2 SELON AREVA ?
http://sciencepourvousetmoi.blogs.nouvelobs.com/index-1.html

Citation :
Dimanche 27 mars. 22h20. Mais que se passe-t-il dans le réacteur n°2 ? Nous avons pu accéder au détail de l’analyse faite par le Dr Matthias Braun, spécialiste de chez Areva Allemagne, dont l’inquiétude se concentre sur le réacteur n°2, (...). Rappelons qu’ici, en France, les craintes de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire français (1) se sont plutôt focalisées sur le réacteur n°3 (contenant du MOX, fourni par Areva). Notre constat : cela fait donc désormais deux réacteurs sur trois en perdition à la centrale de Fukushima, qui sont incriminés pour avoir laissé s’échapper des produits de fission dans l’environnement (produits très dangereux venant s’ajouter à tous ceux déjà mentionnés depuis plusieurs jours, à savoir les produits volatils comme Iode et Césium et aussi gaz rares). Il demeure stupéfiant que l’agence de sûreté japonaise ne publie aucune précision du même genre. Est-elle complètement dépassée ? Les analyses des experts étrangers sont-elles vraiment prises en compte ? A ce stade de la catastrophe, cette situation semble sans précédent. Qui en réfère à l’autorité internationale AIEA (agence internationale pour l’énergie atomique) pour sa gouverne ?

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques vérités sur le nucléaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon CBC à moi (sortir du nucléaire)
» le nucléaire? (en anglais)
» "RAS nucléaire, rien à signaler" [ARTE 12 mai 2009 23h]
» Le nucléaire c'est caca !
» Je suis travailleur du nucléaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: