Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelques vérités sur le nucléaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Jeu 31 Mar - 19:11

En provenance directe du troquet d'en face...

Zythum a écrit:
A propos des assurances, toujours sur l'énergie nucléaire, un minuscule article :
Fukushima n'était pas assurée
http://www.europe1.fr/International/La-centrale-de-Fukushima-n-etait-pas-assuree-464811/

On y lit un truc particulièrement intéressant :
Citation: « En outre, la convention de Paris sur la responsabilité des exploitants nucléaires exonèrent les exploitants eux-même d'indemnisation en cas de "cataclysme naturel de caractère exceptionnel". C'est donc l'Etat, qui, dans de telles occasions, prend en charge les indemnisations. »


Ca ne me surprend pas vraiment, mais ça explique probablement le fait que la construction d'une centrale nucléaire se fait à risque calculé et non pas à risque voisin de zéro (comme certains essaient de nous le faire croire), en effet pourquoi, en tant qu'exploitant privé et soumis à des critères de rentabilité, se protéger contre un risque qui de toute façon sera pris en charge par la collectivité ?

Bref, beau marché de dupe et ce qui me dépasse c'est que certains y croient encore.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 1 Avr - 0:51

http://sciences.blogs.liberation.fr/

Sylvestre Huet a écrit:
L'évacuation a en réalité été étendue à 30 kilomètres. D'après les spécialistes français cette zone est, pour le moment, suffisante. Mais si des émissions radioactives plus importantes se produisent il faudra élargir cette zone, par précaution. Si la zone à évacuer fait 70 kilomètres de rayon, alors cela concernerait plus d'un million de personnes. Il n'y a aucun signe que le gouvernement ait préparé cette éventualité, ce qui semble étrange, car rien ne permet d'assurer qu'elle ne sera pas nécessaire.


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 1 Avr - 17:57

FUKUSHIMA (suite 21) DE TCHERNOBYL EN TCHERNOBYLS
28.03.2011 par Dominique Leglu http://sciencepourvousetmoi.blogs.nouvelobs.com/

Citation :
il est très intéressant de retrouver aujourd’hui, dans l’une des cinq annexes de l’ouvrage [coécrit par Charpak/Garwin/Journé], l’article plus qu’instructif d’ AnnMac Lachlan, une journaliste spécialisée très connue dans le domaine nucléaire, écrit sous le titre « La complaisance et la négligence menacent l’industrie nucléaire, selon les avertissements de l’association mondiale des exploitants de centrales nucléaires [WANO] ».

On ne peut soupçonner ces exploitants de centrales d’être de redoutables anti-nucléaires. Et pourtant, quel avertissement avaient-ils lancé, lors de cette réunion générale à Berlin, de hauts fonctionnaires de la WANO (association née en 1989 dans le sillage de Tchernobyl) ? Que « l’industrie nucléaire mondiale y [était] en danger, menacée par la complaisance et la négligence qui ont conduit à plusieurs « incidents graves» dans des centrales nucléaires en Europe, aux Etats-Unis et au Japon au cours des dernières années ». Il n’est évidemment pas question ici de reproduire tout cet article initialement paru chez notre confrère hebdomadaire Nucleonics Week (4) puis dans le livre de Charpak/Garwin/Journé. Mais il faut se débrouiller pour le relire dans son intégralité, tant il traduit des échanges … sans complaisance et fort peu rassurants !

Nous en extrairons seulement un ou deux éléments concernant TEPCO (Tokyo Electric Power Company), l’opérateur de la centrale de Fukushima, dont le président Tsunehisa Katsumata était présent à Berlin. 16 cas de falsification de données étaient mentionnés chez TEPCo, dans des rapports d’inspection et de réparation des réacteurs à eau bouillante. Ce qui ne manquait pas représenter, selon Rolf Gullberg, président du centre de Paris de la Wano, « un danger pour l’avenir de notre industrie ». Le président Katsumata lui-même indiquait par ailleurs que le département de l’énergie nucléaire de TEPCO était devenu « un cercle homogène et fermé d’ingénieurs qui défiaient les vérifications effectuées par d’autres départements, y compris la direction »… Et tout à l’avenant, notamment sur « la non prise en compte de défauts apparaissant lors du vieillissement des équipements… ».

Nous arrêterons là le jeu de massacre qui se poursuit sur 5 pages, pour signaler qu’il y avait exhortation générale à un maintien de la culture de sûreté, qui ne devait pas être bradée au nom des coûts de production. Surtout, tout le monde, dans le domaine, en prenait pour son grade, que ce soit chez EDF (avec la centrale de Cattenom), British Energy (la centrale de Sizewell-B), la compagnie de la centrale nucléaire de Paks en Hongrie etc.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 1 Avr - 23:19

LA SITUATION A FUKUSHIMA,
(VI), par François Leclerc
http://www.pauljorion.com/blog/?p=22798#more-22798

Citation :
Mise à jour n°130 (vendredi 08h35)

Katsunobu Sakurai est le maire de Minamisoma, une ville de 70.000 habitants qui a connu les ravages du tremblement de terre et du tsunami et est maintenant exposée aux radiations de la centrale de Fukushima, pour être située dans la zone des 20-30 kms autour de la centrale.

Ses habitants sont « confinés » chez eux, le gouvernement refusant de les évacuer en dépit des recommandations qui se multiplient. Ils sont encore 20.000, qui y vivent dans des conditions précaires.

Il a lancé un poignant appel à l’aide internationale, afin que des vivres parviennent, décrivant dans cette vidéo sous-titrée en anglais la vie très difficile de ses administrés et « l’injustice » qu’ils subissent, condamnés à la famine, laissés à eux-mêmes et pratiquement ignorés des médias japonais.


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 1 Avr - 23:31

Les leçons de Fukushima
par A.H. Nayyar, M.V. Ramana & Zia Mian
http://sciencepourvousetmoi.blogs.nouvelobs.com/

Citation :
(...) La première leçon, formulée à l’intention du public et des décideurs d’Asie du Sud, est que les autorités nucléaires sous-estiment la probabilité et la gravité des accidents possibles. Les réacteurs de Fukushima n’étaient pas prêts à faire face à un séisme et un tsunami d’une telle ampleur. Un mois avant l’accident, la centrale de Fukushima avait reçu l’autorisation de fonctionner 10 années de plus. La compagnie Tokyo Electric Power (TEPCO), l’entreprise propriétaire et opérateur des réacteurs, l’agence japonaise de sûreté nucléaire et le gouvernement japonais s’étaient tous persuadés que les réacteurs ne présentaient aucun danger.

(...) La deuxième leçon est que les catastrophes naturelles extrêmes ne font qu’augmenter la probabilité d’accidents nucléaires. Les accidents de Tchernobyl en Union soviétique en 1986, de Three Mile Island aux Etats-Unis en 1979, de Windscale au Royaume-Uni en 1957 et de Chalk River au Canada en 1952 n’ont pas été déclenchés par des catastrophes naturelles.

(...) La troisième leçon est que les accidents nucléaires sont le résultat de la nature même de la technologie nucléaire. Ils ne résultent pas nécessairement de faiblesses technologiques ni de l’absence d’opérateurs compétents. Le Japon est un pays qui dispose d’une immense expertise en matière de technologie nucléaire. La catastrophe de Tchernobyl, les accidents de Three Mile Island, Windscale et Chalk River se sont tous produits dans des pays regorgeant d’expertise nucléaire.

Quatrième leçon, nulle conception de réacteur ne peut prétendre assurer une sûreté totale. L’accident de Fukushima a eu lieu dans un réacteur à eau bouillante. Les cinq accidents les plus graves, antérieurs à celui de Fukushima, se sont produits dans des réacteurs tous de conception différente. Des accidents se sont également produits dans des réacteurs expérimentaux, comme les surgénérateurs dans lesquels les autorités nucléaires indiennes sont en train d’investir.

Cinquième leçon, augmenter les dépenses en matière de sûreté ne peut empêcher la combinaison de petites défaillances capables de déclencher une catastrophe, et peut entraîner de nouveaux problèmes. Dans les réacteurs de Fukushima, de nombreuses défaillances des systèmes de sûreté se sont produites, certaines pour des raisons encore inexpliquées. Anticiper toute défaillance éventuelle et multiplier les systèmes auxiliaires de sécurité rendrait les réacteurs encore plus compliqués, en augmentant le nombre de leurs éléments susceptibles de tomber en panne, et encore plus coûteux à construire.

Sixième leçon, les réacteurs nucléaires et les gens ne font pas bon ménage. Les gens peuvent être à l’origine d’accidents et les accidents ont une incidence sur les gens. L’erreur humaine chez les opérateurs a joué un rôle dans les accidents de Tchernobyl et Three Mile Island. Les ouvriers de Fukushima n’ont cessé d’être exposés à des niveaux de radiation élevés durant leur combat pour reprendre le contrôle des réacteurs et des piscines de combustible usagé. Près de 200 000 personnes vivant dans un rayon de 20 km autour des réacteurs de Fukushima ont été évacuées ; les personnes habitant à une distance de 20 à 30 km ont eu pour consigne de rester calfeutrées chez elles pour éviter la radioactivité. Les Etats-Unis ont dit à leurs ressortissants se trouvant dans la zone de s’éloigner de 80 km au moins du réacteur. On a découvert des aliments et de l’eau contaminés à 250 km du site. De faibles traces de radioactivité ont été détectées sur la côte ouest des Etats-Unis, à 8 000 km de là, après avoir traversé l’océan Pacifique.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Dim 3 Avr - 11:48

FUKUSHIMA (suite 26) LA SITUATION RESTE TRES GRAVE
http://sciencepourvousetmoi.blogs.nouvelobs.com/
«Une catastrophe qui dure, notre société de l'éphémère et de l'info en continu est-elle capable de l'envisager ? De la suivre et de la comprendre ? C'est aussi une des questions fondamentales qui se pose aujourd'hui à nous. Aux politiques, aux entreprises, aux médias, à l'opinion... Fukushima sera un révélateur.»


D. Leglu a écrit:
(...) Ce n’est effectivement pas parce qu’on ne voit plus d’explosions sur les écrans de télévision ni de rotation d’hélicoptères des Forces d’auto-défense japonaises (l’armée japonaise) jeter de l’eau sur les piscines de combustible usagé que tout est réglé, loin de là.

Dimanche, nous avions révélé dans ce blog (1) un document d’Areva incriminant de façon ciblée le réacteur n°2, montrant comment, par le bas de l’enceinte de confinement endommagée, pouvaient s’échapper divers produits de fission radioactif, entraînés notamment par l’eau employée pour refroidir le cœur du réacteur. Et c’est justement autour du réacteur n°2 qu’une grande attention s’est à nouveau concentrée ces dernières heures. A été annoncée, en effet, la découverte par des travailleurs d’une fissure d’environ 20cm affectant une tranchée bétonnée par laquelle passent des câbles reliés aux pompes puisant l’eau (quand elles marchent) dans la mer. Au-dessus de cette fissure, le dégagement de radioactivité est puissant, 1000 millisieverts/h selon Hidehiko Nishiyama, vice directeur général de l’agence de sûreté nucléaire japonaise NISA. Mais à l’heure qu’il est, on en est réduit à se demander si cette découverte (première fissure annoncée officiellement) peut expliquer à elle seule l’incessante montée de radioactivité relevée dans la mer.

Une chose semble sûre, l’information sur ce qui se passe réellement actuellement dans la centrale risque d’être de plus en plus difficile à obtenir car le dispositif international a changé ces derniers jours. (...)

D. Leglu a écrit:
Rappelons, pour mémoire, que les Américains, dans les premiers jours de la catastrophe, se sont montrés extrêmement inquiets à propos des piscines contenant le combustible usagé (2), et d’une certaine façon un peu moins sur l’évolution des cœurs de réacteur - influencés par leur vision rétrospective de Three Mile Island [ ?] où les rejets radioactifs dans l’environnement étaient demeurés limités.

Cette inquiétude perdure outre-Atlantique (même si les piscines de Fukushima semblent correctement refroidies pour l’instant - l'AIEA a précisé aujourd'hui à midi que "180 tonnes d'eau avaient été injectées hier 1er avril dans la piscine n°4) et elle provoque des échanges assez rudes chez les spécialistes (notamment envers l'actuel président de la NRC. L’ « Union of concerned scientists » fait remarquer qu’aux Etats-Unis, les piscines de combustible usagé sont encore plus pleines qu’elles ne le sont au Japon. Un audit de trois mois a été lancé pour réexaminer à la fois l’état des réacteurs et celle des piscines afférentes.

Avec une interrogation majeure à la clé, qui fait le débat : faut-il continuer à garder ces barres de combustible (extrêmement dangereuses si elles ne sont plus refroidies et sont mises à l’air) dans des piscines proches des réacteurs, ou faut-il les entreposer dans des lieux prévus à cet effet, des entreposages à sec – jugés par certains plus fiables ? Pour mémoire, il y aurait 65 000 tonnes de combustible usagé à gérer aux Etats-Unis… Il est clair qu’une « bonne » gestion de ce grave problème des piscines (4) mis en exergue par la catastrophe de Fukushima, est cruciale, notamment pour les Américains. « L’acceptabilité » du nucléaire outre-Atlantique peut reposer en grande partie sur cette question.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Lun 4 Avr - 22:46

Japon: les clochards du nucléaire la gerbe
Par Mathieu Gaulène, publié le 02/04/2011 à 16:32, mis à jour à 17:20
http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/japon-les-clochards-du-nucleaire_978891.html
80% des travailleurs du nucléaire au Japon sont en fait des sous-traitants,
recrutés parmi les couches les plus paupérisées de la population japonaise.
Enquête sur les "gitans du nucléaire".


Citation :
Un reportage d'El Mundo révélait en 2003 que la centrale de Fukushima Daiichi allait jusqu'à recruter des sans-abris dans les parcs de Tôkyô. Depuis la récession au début des années 1990, tous les parcs des grandes villes se sont transformés en véritable campement, avec de multiples abris de fortune faits de bâches bleues. C'est ici que les sociétés de sous-traitance souvent détenues par des yakuzas, envoient leurs recruteurs à la recherche de travailleurs journaliers. Dans le cas de la centrale de Fukushima Daiichi, on expliquait à ces travailleurs pauvres qu'il s'agissait d'un emploi de "nettoyeurs". Puis envoyés à 200 km de Tokyo, ils réalisaient au dernier moment qu'il s'agissait de travailler au coeur d'un réacteur nucléaire.

Depuis, des panneaux d'avertissements ont été installés dans les parcs à Tokyo: "N'accepte pas ce travail, il te tuera!". Mais en trente ans, ce sont des milliers de travailleurs pauvres, de travailleurs immigrés et de sans-abris qui se sont relayés dans ces centrales, au péril de leur vie. Certains tentent de faire reconnaître leurs maladies dues à l'exposition à la radioactivité. La famille Shimahashi fut la première à gagner un procès pour maladie professionnelle: leur fils, Nobuki, après 8 huit ans de travail dans la centrale nucléaire d'Hamaoka était mort à 29 ans d'une leucémie. Ce cas pourrait être l'arbre qui cache la forêt: d'après un rapport du docteur Fujita, professeur de physique de l'université de Keiô, il y aurait entre 700 et 1000 "gitans du nucléaire" qui seraient déjà morts et des milliers atteint de cancers. Dans ces conditions, les liquidateurs supposés "volontaires" de Fukushima, dont on souligne volontiers le courage, pourraient être des "héros" bien malgré eux du désastre nucléaire.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Jeu 28 Avr - 1:01

"Tchernobyl forever"
10 choses que je sais, par Alain de Halleux

http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Tchernobyl--25-ans-apres/3835606.html
http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Tchernobyl--25-ans-apres/3835902.html

Citation :
1.
Dans les centrales nucléaires, il n’y a pas assez de prises électriques pour que les ouvriers puissent assurer la maintenance. Lors des arrêts de tranche, autrement dit quand on arrête la centrale pour en faire la maintenance et en changer le combustible, c’est donc la guerre pour trouver du courant… Pendant 3 semaines, ces ouvriers sous-traitants se marchent dessus. Entrer en zone contrôlée, c’est-à-dire dans le bâtiment réacteur et les lieux exposés aux radiations, demande des tas de contrôles et de précautions. Aussi quand un ouvrier doit aller à la toilette, cela lui prend au minimum 1H30. Impossible, étant donné la pression qui pèse sur lui, d’achever sa tâche en temps voulu. Les centrales nucléaires, lieux où l’on fabrique de l’énergie “propre”, ne sentent donc pas très bon. On est loin des mondes magnifiques présentés dans les pubs AREVA ou EDF...

2.
Il faut savoir que le démantèlement des 54 réacteurs français coûtera au bas mot 300 milliards d’euros ! Quelle dette pour nos enfants ! La France a réussi dans les années 70 le tour de force d’établir son parc nucléaire en 10 ans. Elle peut envisager de le démanteler sur 20 ans ! Le Président (ou la Présidente) français qui réalisera cette œuvre pourra être considéré comme le meilleur président de tous les temps !

3.
Les ouvriers invisibles du nucléaire surnomment la centrale de Fessenheim la centrale de LA MORT. Le gouvernement français s’apprête à en prolonger la vie alors qu’il s’agit déjà de la plus ancienne centrale française. Elle ne possède qu’un simple dôme contre deux pour les autres centrales. Résultat, en été il fait si chaud que le travail y devient infernal. On est obligé d’arroser le dôme. Les taux de radioactivité y sont plus élevés qu’ailleurs, si bien que les portiques de détection en sortie de zone ont été réglés de façon moins sensible que sur les autres sites. Sinon personne ne pourrait sortir. La centrale émet en plus énormément de particules Alfa très dangereuses. Les ouvriers portent des dosimètres qui ne peuvent mesurer ces rayonnements…

4.
Plus la France exporte son nucléaire, plus elle met en danger sa propre sûreté. En 2008, lorsqu’EDF a acheté British Energy pour 15 milliards d’euros, il a fallu faire des économies sur la maintenance du parc français. Les ouvriers sous-traitants, déjà très mal considérés, ont dû faire des efforts supplémentaires. Lorsqu’EDF ou AREVA construisent une centrale à l’étranger, ils sont obligés de déplacer des ingénieurs de la France vers la Chine ou la Finlande. Or ces ingénieurs opéraient sur le parc français qui a déjà un déficit de 2 ingénieurs par réacteur ! Plus la France pousse son cocorico, plus elle se met en danger.

5.
L’Ukraine, qui porte encore le poids de Tchernobyl et qui aura à le porter pendant encore un siècle au minimum, s’apprête à construire 22 nouveaux réacteurs. L’idée est de vendre l’électricité à l’Europe qui hésite à relancer l’atome. Autrement dit, nous sous-traitons les dangers et les responsabilités pour mieux profiter de cette énergie…

6.
À Tchernobyl il a fallu 800.000 liquidateurs pour gérer l’incendie, construire un sarcophage de béton autour du réacteur endommagé et nettoyer un minimum le site. Question : si l’événement se produisait chez nous, qui se porterait « volontaire » sachant ce que les soldats soviétiques ont enduré en 86 ? Or les contrats des pompiers et des militaires ne les obligent pas à intervenir en cas d’accident nucléaire…
Si l’on est POUR le nucléaire, il serait logique de s’inscrire comme volontaire par anticipation… amis volontaires, nous vous attendons nombreux !

7.
Lorsque je suis parti tourner sur le site industriel de Tchernobyl pour y évaluer l’avancement des travaux du nouveau dôme, il n’y avait aucun travailleur sur le site. Or j’étais supposé filmer ces travaux. Un responsable a alors donné un coup de fil et 30 minutes plus tard une soixantaine d’ouvriers sont arrivés et ont fait semblant de travailler… Je suis fier d’avoir ainsi participé à faire progresser un peu le nouveau confinement.

8.
Le Japon était le plus grand pays donateur à Tchernobyl. Avec Fukushima, il va cesser d’aider l’Ukraine. La communauté internationale va faire de même, si bien que je prévois que le nouveau confinement ne sera jamais terminé. L’Ukraine va rester seule avec sa poubelle nucléaire qui, telle une épée de Damoclès continue à menacer le Dniepr, le fleuve qui alimente en eau 37 millions d’habitants…

9.
Un sous-traitant me raconte: “ On est vendredi midi. En plein arrêt de tranche (c’est à dire le moment où l’on arrête le réacteur pour en faire la maintenance et changer le combustible), le chef arrive et nous dit qu’on a 100 soudures à faire pour 17h00. On sait bien que c’est impossible. On le lui dit. Lui, il répond qu’il n’en a rien à foutre et qu’il faut le faire, qu’on n’a pas le choix. Puis il se tire. Alors qu’est-ce qu’on fait? Si on n’a pas fini le boulot, on va se faire engueuler car on aura mis en retard toutes les autres équipes qui passent après nous. Alors, y’en a un qui une idée. Et si on faisait tranquillement UNE soudure puis on prend 100 clichés de cette soudure nickel et on leur remet tout ça vers 17h00.”
La supercherie a été découverte un an plus tard... En attendant, 99 soudures n’ont pas été réparées ! Le système de la sous-traitance et le système socio-économique en général est parfaitement incompatible avec l’atome. Si on veut garder le nucléaire, il n’y a pas d’autre choix que de modifier tout le reste de la société.

10.
Quand on parle de prolonger la vie des centrales, qui s’imagine dans les milieux qui prennent cette grave décision qu’un accident pourrait arriver à cause de petits coussinets de rien du tout? En effet, les centrales ont été pour la plupart construites dans les années 70. La technologie a bien changé depuis et certains fournisseurs n’existent plus. Lorsqu’une centrale se met en arrêt d’urgence, comme se fut le cas à Fukushima, des diesels de secours se mettent en route pour approvisionner la centrale en électricité et ainsi faire tourner les pompes de refroidissement. Or, ces diesels sont vétustes (la France doit les changer sur quasiment tout le parc nucléaire). Dans ces moteurs, il y a de petits coussinets indispensables au fonctionnement de l’engin. Le fournisseur n’existe plus, un accident pourrait survenir à cause de petits bouts de caoutchouc...

....................................

Tchernobyl forever
Documentaire d’Alain de Halleux (France, 2011, 55mn)
Coproduction : ARTE France, Simple Production, Crescendo
Films, RTBF, Wallonie Image Production

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 29 Avr - 23:00

« Kamikazes » à Fukushima,
« liquidateurs » à Tchernobyl :
le salaire de la peur

Par Anthony Laurent (26 avril 2011)
http://www.bastamag.net/article1526.html


Citation :
Depuis plus d’un mois, des hommes, dont on ignore le nombre, s’activent dans la centrale nucléaire de Fukushima. Comme à Tchernobyl il y a 25 ans, ils tentent de contenir le feu atomique, au péril de leur santé et de leur vie. Qui sont ces « liquidateurs » ? Quelles sont leurs conditions de travail ? Le mutisme de Tepco, exploitant de la centrale, et du gouvernement japonais fait craindre le pire.

(...) Des conditions de travail inimaginables

(...) Le même scénario qu’à Tchernobyl

(...) « Tepco achète leur silence »

(...) Des liquidateurs payés jusqu’à 3.500 euros par jour

(...) Protéger l’industrie nucléaire au détriment des liquidateurs

(...) Les radiations attaquent les organes, les os, le système nerveux

(...) La transmission de mutations génétiques aux enfants


Pendant ce temps là, sur le site du monde.fr, Thierry Charles, de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), déclare toujours tranquillement : la gerbe
"en cas d'urgence absolue, on peut s'exposer jusqu'à 500 millisiverts, selon les pays.
Les employés qui sont actuellement sur le terrain prennent des risques,
mais ils ne sont pas pour l'instant mortels. On ne peut pas parler de sacrifiés"

http://www.lemonde.fr/japon/article/2011/04/15/tepco-a-t-il-bien-gere-la-crise-a-fukushima_1500997_1492975.html
Claire Ané a écrit:
Pour conclure, les experts consultés estiment que Tepco semble avoir pris, globalement, les décisions qui s'imposaient. Mais que dans la course contre la montre des débuts, l'opérateur japonais aurait pu aller plus vite.

Les dirigeants de TEPCO en pleine représentation contrition.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Jeu 5 Mai - 18:44

Quand Sarkozy fait son audit personnel sur le nucléaire
Contre-courant - Écrit par Arnaud Bihel - Mercredi, 04 Mai 2011 13:31

http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/contre-courant-articles-section/contre-courant/1106-sarkozy-gravelines-audit-nucleaire
Citation :
Lundi, le chef de l'Etat acceptait un audit indépendant sur le coût réel de la filière nucléaire en France. Mardi, il utilisait des chiffres fantaisistes et un discours radical pour défendre le nucléaire coûte que coûte.

(...) Sur les bords de la mer du Nord la centrale de Gravelines, avec ses 6 réacteurs, est la plus importante d'Europe occidentale. C'est là, devant un auditoire largement acquis au nucléaire, que le chef de l'Etat a assuré qu'il continuera à investir dans cette énergie, coûte que coûte.
C'est là qu'il s'est assis, d'ores et déjà, sur ce futur audit, en répétant à plusieurs reprises devant le personnel de la centrale, puis lors d'une table ronde, d'étranges chiffres. « Ceux qui veulent qu'on sorte du nucléaire, est-ce qu'ils seront prêts à expliquer aux Français que l'électricité leur coûtera 4 fois plus cher ? », s'est interrogé Nicolas Sarkozy. Et de poursuivre : « Est-ce qu'ils sont prêts à trouver les 45 milliards d'euros pour compenser ? C'est irresponsable. »
Quatre fois plus cher ? 45 milliards d'euros ? A moins qu'ils soit issus de documents secrets, ces chiffres ne correspondent à rien. Sans compter que « c’est bien joli de chiffrer la sortie du nucléaire sans faire la même chose pour le maintien du choix nucléaire », s'étrangle Sophia Majnoni, chargée de campagne nucléaire pour Greenpeace. Pour la fédération France Nature Environnement, c'est le signe que « l'Etat s'enferme aveuglement dans le nucléaire ».


« ce n'est pas une question de gauche ou de droite, d'opposition ou de majorité, c'est une question d'intérêt national »

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 6 Mai - 1:16

C'est clair, c'est net, et c'est juste pour notre confort... il pleut

“UNE ÉPIDÉMIE MODERNE POUR PRÉSERVER NOTRE CONFORT”
http://owni.fr/2011/04/28/une-epidemie-moderne-pour-preserver-notre-confort/


Citation :
Il y a un parc nucléaire avec des usines dites à risque, gérées par une maintenance sous-traitée. Cette sous-traitance permet la mise en place de conditions de travail déréglementées, par le recours massif aux intérimaires et aux CDD et, dans le cas des CDI, qui sont aussi nombreux, par la gestion du travail “par dose”. EDF a mis en place cette sous-traitance pour gérer l’excès de radioactivité qui n’est pas supportable par le personnel statutaire.

Le suivi médical de ces sous-traitants est inexistant : ils forment une population nomadisée, qui va de chantier en chantier, qui change souvent d’employeurs… Et cela permet à EDF de ne pas être responsable de tous les accidents de travail et des maladies professionnelles imputables à l’exposition.


(...)

On a affaire à l’organisation et la structuration d’un risque socialement acceptable. Comme l’amiante. C’est le système de dose établi qui le permet. Ce niveau pourrait être fixé à 10 mSV, à 5 ! Mais à ce moment là, EDF ne pourrait plus exposer ses employés. Du coup, on s’autorise à rendre des gens malades et à faire des morts en suspens pour produire de l’énergie.

(...)

Il y a un gros souci, c’est que la stratégie syndicale qui aurait pu être mise en place – et qu’on aurait pu attendre vu que ce sont eux qui se saisissent habituellement de ce genre de problèmes – n’existe pas. Les syndicats sont restés en arrière et se cantonnent à défendre l’outil de travail, sauf de temps en temps, avec des tentatives de réappropriation de la question, qui restent des discours de façade.

(...)

C’est une épidémie moderne, comme l’amiante. Un choix de société pour produire de l’énergie, et non démocratique, a mené à la production de cette épidémie de cancers.
Pour atteindre le bien-être, pour le confort matériel, l’exposition et la mort d’autant de personnes sont socialement acceptables. C’est le résultat d’un simple calcul coût/bénéfice.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 20 Mai - 17:44

En voilà une surprise...

L'usine Areva de la Hague a sous-déclaré plusieurs de ses incidents
LEMONDE.FR avec AFP | 19.05.11 | 18h02
http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/05/19/l-usine-areva-de-la-hague-a-sous-declare-plusieurs-de-ses-incidents_1524669_3244.html

Citation :
"L'ASN considère que le processus de déclaration des événements significatifs de l'établissement Areva NC de la Hague reste globalement insatisfaisant", écrit le gendarme nucléaire dans son bilan 2010 des installations nucléaires en Normandie.

(...) perplexe

L'ASN considère toutefois que "le bilan des usines" du site "est satisfaisant, notamment pour ce qui concerne l'exposition des personnels et le respect des limites de rejets".

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mar 7 Juin - 17:29

Les rejets de Fukushima deux fois pire qu'annoncé (sans blague !?...)

Anne-Ael Durand pour MetroFrance.com a écrit:
Les rejets radioactifs sont estimés à 770 000 terabecquerels et les cuve de trois réacteurs pourraient être percées
C'est de pire en pire. Chaque nouvelle information sur l'accident nucléaire de Fukushima donne une ampleur plus importante à la catastrophe. Ce mardi, l'autorité japonaise de sûreté du nucléaire (Nisa) indique que les rejets radioactifs de la première semaine se sont élevés à 770 000 térabecquerels, soit deux fois plus que les 370 000 térabecquerels, comme estimé précédemment. Elle assure toutefois que la plupart du panache a été emporté vers le Pacifique par les vents dominants.

"Possible" que les réacteurs soient percés
Le même jour, un rapport du gouvernement japonais indique qu'il est "possible" que les cuves sous pression des réacteurs 1,2 et 3 aient été été percées par le combustible entré en fusion dans les heures qui ont suivi la panne des circuits de refroidissement. Le niveau de radiation encore extrèmement élevé dans ces bâtiments empêchent d'aller vérifier leur état.

Si le combustible en fusion (corium) a percé la cuve(*), il a pu s'attaquer aux huit mètres de béton de l'enceinte de confinement. Sophia Majnoni, de Greenpeace, avait déjà évoqué ce scénario dans Metro au lendemain de la catastrophe. Elle rappelle que le réacteur 3 contient du Mox, un mélange d'uranium et de plutonium extrêmement toxique.

Les autorités japonaises dépassées
Le rapport de 750 pages présenté par le gouvernement est destiné à l'Agence internationale de l'énergie atomique, qui organise une conférence sur la sûreté du nucléaire du 20 au 24 juin à Vienne. Il reconnaît que les autorités japonaises n'étaient pas préparées à un accident d'une telle ampleur. "Nous ne devons pas répéter les mêmes erreurs", commente Naoto Kan.

"Il est trop tôt pour faire des évaluations de cet accident sans précédent. Il nous faudra des années avant d'ouvrir les réacteur et de savoir ce qu'il s'est passé", estime le ministre de l'Industrie japonais, Hideichi Okada, lors du séminaire ministériel sur la sécurité nucléaire, mardi à Paris. Le gouvernement est critiqué pour son manque de transparence et de réactivité dans la gestion de la crise. "Nous essayons d'être transparents et nous transmettons les informations dès que nous les avons", assure Hideichi Okada.

(*) pour plus de détail :
12.05.2011
FUKUSHIMA (suite 36) Accident maximal dans le réacteur n°1
http://sciencepourvousetmoi.blogs.sciencesetavenir.fr/archive/2011/05/12/fukushima-suite-36-accident-maximal-dans-le-reacteur-n-1.html


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Jeu 9 Juin - 10:46

Un petit texte pertinent de Daniel Schneidermann sur la propagande le "microclimat" pro-nucléaire héxagonal...

09h15 le neuf-quinze
NUCLÉAIRE : HYPOCRITE ALLEMAGNE
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=11318

Citation :
L'Allemagne ferait "cavalier seul". Ah bon ? Cette carte donne plutôt le sentiment que c'est la France du tout-nucléaire, qui fait cavalier seul, et impose à ses voisins, par exemple, le risque de Fessenheim. Cette carte est éloquente. Elle nous dit en effet qu'un franc débat européen s'imposera tôt ou tard. Mais pas forcément dans le sens des détracteurs de l'Allemagne.


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Jeu 16 Juin - 16:08

J'avais débuté ce sujet avec quelques vérités bien senties sur le nucléaire notamment celle-ci :
« Depuis 4 ans, l'Allemagne est exportatrice nette d'électricité vers la France »

Malgré l'évidence, la propagande d'état continue à nous prendre pour des truffes,
notamment avec les derniers propos de notre ministre de l'ignominie l'énergie, Eric Besson.
Nucléaire: la France va évaluer les conséquences de la décision allemande
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jx9HdjLuAiSxefPfOpmbOlR4K0og?docId=CNG.1ce123e8a49c4ef4c17fa82dfc9fad47.4d1

Citation :
"(...) nous sommes liés à l'Allemagne par l'interconnexion et par le fait que, même si globalement nous exportons davantage que nous n'importons d'électricité vers l'Allemagne, singulièrement d'ailleurs depuis un mois - songez que nos exportations d'électricité vers l'Allemagne ont augmenté de 50% ces dernières semaines -, il arrive, par exemple en été, que nous importions de l'électricité"
pfui

Heureusement, l'observatoire du nucléaire nous remet les idées en place...
La France est IMPORTATRICE d'électricité
depuis l'Allemagne et non l'inverse !

http://observ.nucleaire.free.fr/importations-fra-all.htm

Citation :
Pour 2010, on voit que la France a exporté 9,4 TWh vers l'Allemagne, mais a importé en retour pas moins de 16,1 TWh. En clair, en 2010, la France a importé 6,7 TWh d'électricité depuis l'Allemagne, soit l'équivalent de la production annuelle d'un réacteur nucléaire.

Il faut savoir que, depuis 2004, la France est continuellement importatrice d'électricité depuis l'Allemagne :

2004 : 8,7 TWh
2005 : 9,6 TWh
2006 : 5,6 TWh
2007 : 8,2 TWh
2008 : 12,6 TWh (l'équivalent de la production annuelle de deux réacteurs nucléaires !)
2009 : 11,9 TWh
2010 : 6,7 Twh

Deux points à noter :

- si la France est importatrice depuis l'Allemagne, son bilan global est néanmoins positif (29,5 Twh). Cependant, les deux tiers de ce bilan (19,5 Twh) sont dus à la Suisse... et ce n'est pas à notre avantage : les Suisses importent notre électricité nucléaire la nuit lorsqu'elle est peu chère, ils s'en servent pour remonter (on dit "turbiner") de l'eau dans des retenues situées en altitude, de façon à produire de l'électricité hydraulique... et la vendre à prix d'or à la France lorsque celle ci est fortement demandeuse (en particulier l'hiver du fait de l'absurdité du chauffage électrique).

- lorsqu'on leur démontre que leurs affirmations sont mensongères, en l'occurrence que l'Allemagne ne sort pas du nucléaire "avec l'électricité nucléaire française", les pronucléaires détournent immédiatement la conversation en disant en substance "Ha oui, mais c'est de l'électricité produite par des centrales polluantes au charbon". Il convient alors de leur répondre : "Nous pouvons parler des pollutions si vous le voulez - la catastrophe de Fukushima montre que le nucléaire est au moins aussi polluant que le charbon - mais cela ne justifie pour autant pas de mentir sur les exportations". CQFD.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Dim 19 Juin - 23:41

Entretien sans concession avec un "repenti" de la filière nucléaire.
C'est vraiment très clair et très percutant.
Une véritable référence dans le dossier toujours plus à charge contre le nucléaire.

Bernard Laponche :
“Il y a une forte probabilité d'un accident nucléaire majeur en Europe”

http://www.telerama.fr/monde/bernard-laponche-il-y-a-une-forte-probabilite-d-un-accident-nucleaire-majeur-en-europe,70165.php
Citation :

Nicolas Sarkozy affirme que si l'on refuse le nucléaire, on doit accepter de s'éclairer à la bougie. Qu'en pensez-vous ?

Il est lassant d'entendre des dirigeants qui n'y connaissent rien continuer à dire n'importe quoi. Nicolas Sarkozy ne croit pas si bien dire ; un jour, et pourquoi pas dès cet été, les Français s'éclaireront à la bougie : comme nous sommes le seul pays au monde à avoir choisi de produire 80 % de notre électricité avec une seule source, le nucléaire, et une seule technique, le réacteur à eau pressurisée, si nous sommes contraints d'arrêter nos réacteurs, nous retournerons à la bougie ! Pas besoin d'une catastrophe, juste un gros pépin générique, ou une sécheresse et une canicule exceptionnelles. Car on ne peut pas faire bouillir l'eau des rivières. En revanche, si l'on décidait de sortir du nucléaire en vingt ans, on pourrait démultiplier notre inventivité énergétique pour justement éviter la bougie.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Fleur
Bent junky


Nombre de messages : 118
Localisation : Belgium
Monture(s) : avec des roues
Kilométrage : inconnu à l'heure actuelle
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Interrogé sur le nucléaire français, Eric Besson "se casse"   Dim 19 Juin - 23:57

France Info a écrit:
Interrogé sur le nucléaire français sur M6, Eric Besson "se casse"

Serait-il impossible de douter de la fiabilité des installations nucléaires françaises ? En tout cas, Eric Besson, le ministre de l’industrie a préféré mercredi quitter le plateau de l’émission Capital en plein enregistrement. Un incident mis en ligne par M6 sur son site internet.

Eric Besson avait été invité pour parler du nucléaire dans l’émission Capital qui sera diffusée ce dimanche et qui a pour thème : “Vivre et consommer écolo : ruée sur les nouvelles solutions vertes.” Alors qu’il devait écouter le témoignage d’un ancien sous-traitant chargé de déceler les défaillances dans les installations des centrales nucléaires, il a préféré quitter le plateau, “je vous laisse. Je me casse” a-t-il dit avant d’ôter son micro et de se lever. “Je me barre” répond-il encore quand le journaliste lui demande ce qu’il fait.

http://www.france-info.com/france-politique-2011-06-18-interroge-sur-le-nucleaire-francais-sur-m6-eric-besson-se-casse-544328-9-10.html

On presume qu'en cas d'incident majeur en France genre Fukushima, il se cassera aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mer 27 Juil - 1:38

LA RADIOACTIVITÉ INTERNE D’HIROSHIMA À FUKUSHIMA…
…en passant par Tchernobyl

paru dans CQFD n°90 (juin 2011), rubrique Le dossier, par Gilles Lucas, illustré par JMB
https://www.cqfd-journal.org/en-passant-par-Tchernobyl


Yves Lenoir a écrit:
À la Conférence de Vienne d’août 1986, forts des calculs effectués à partir de toutes les cartes relevant les retombées des éléments radioactifs dans l’environnement, les Soviétiques ont chiffré à 40 000 cancers les séquelles à attendre de Tchernobyl. L’AIEA et tout ce que le monde compte d’agences nucléaires et de radioprotection ont contesté ce bilan. Lors de la conférence de septembre, un mois plus tard, les Soviétiques ont prouvé qu’ils cédaient à la pression générale en « reconnaissant » s’être trompés d’un facteur dix dans les doses ! En conséquence ils ont ramené le chiffre des futures victimes de cancer à 4 000, celui exigé par leurs partenaires, en plus des 31 morts initiaux du mal aigu des rayons…

Fin 1988, les travaux dans les régions touchées par les retombées de Tchernobyl, en épidémiologie, en génétique et sur les conséquences de l’absorption de la radioactivité par les populations, dressaient un tableau désastreux. Au point que beaucoup de gens ont demandé à être évacués des zones concernées. Pour calmer le jeu, l’OMS a dépêché trois experts à la rescousse des autorités soviétiques. Parmi eux, le fameux professeur Pierre Pellerin [2]. Les trois compères ont affirmé qu’il n’y avait pas de danger réel et que toute crainte était infondée. Pourtant les enfants n’arrêtaient pas de tomber malades, ne guérissaient pas d’infections bénignes, souffraient de cardiopathies graves, de cataractes, de troubles endocriniens, de diabète de type 1 à l’état de nourrisson, de troubles neurologiques inédits, etc.

Ces maladies, dont l’expansion augmente après Tchernobyl, n’étant pas cancéreuses, elles « ne pouvaient » être mise sur le compte de la radioactivité. Le modèle officiel ne les prévoyait pas. On a donc inventé une nouvelle maladie, cause de toutes les autres : la radiophobie, à l’instar du pseudo médecin du Malade imaginaire de Molière ramenant tous les « maux » de son client hypocondriaque à une affaire de poumon. Au milieu des années 1990, Youri Bandazhevsky, un anatomo-pathologiste biélorusse, a montré, suite à des autopsies puis à des études sur des rongeurs, que le césium radioactif ne se répartit pas uniformément dans l’organisme mais se concentre dans des organes très actifs comme le cœur, la rate, le pancréas ou le cerveau. Cette découverte inédite apportait la clé du problème et prouvait la nécessité d’évacuer des centaines de milliers de personnes. La doctrine officielle se trouvait donc battue en brèche.

(...)

Une partie analogue se rejoue à Fukushima. Les décisions d’évacuation que prennent les autorités japonaises sont définies en fonction des dépôts de radioéléments, sans prendre en compte les effets à long terme d’éventuelles contaminations internes, tels que Tchernobyl les a révélés. Avoir nié l’origine radioactive de la morbidité et des excès de la mortalité [4] dans les régions contaminées par Tchernobyl permet aujourd’hui de nier toute conséquence dommageable dans celles touchées par Fukushima, hors « radiophobie », mal invoqué comme allant se manifester dès le début du désastre en cours là-bas.

La démonstration de la très grande dangerosité à long terme des faibles doses de radioactivité remet en cause toute poursuite de l’exploitation de l’énergie nucléaire.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Sam 13 Aoû - 3:18

Histoire d’empuantir un peu plus cet été de chiotte (dans ce décidément monde de merde), on peut très éventuellement se rappeler de la lointaine catastrophe de Fukushima (toujours incontrôlée et incontrôlable à l'heure qu'il est) en s'intéressant par exemple à l'une des pires chiasses jamais produites par ce fleuron du génie humain qu'est la radieuse industrie de l'énergie nucléaire...

Source : Le blog de Fukushima http://fukushima.over-blog.fr

Le corium de Fukushima (1) : description et données
http://fukushima.over-blog.fr/article-le-corium-de-fukushima-1-description-et-donnees-81378535.html

Le corium de Fukushima (2) : effets et dangers
http://fukushima.over-blog.fr/article-le-corium-de-fukushima-2-effets-et-dangers-81400782.html

Fukushima : après le "Melt-through", le "Melt-out" : le corium attaque les nappes phréatiques
http://fukushima.over-blog.fr/article-fukushima-apres-le-melt-through-le-melt-out-le-corium-attaque-les-nappes-phreatiques-79905647.html

Citation :
Corium : c’est le mot tabou de Tepco. Pourquoi l’entreprise responsable de la plus grande catastrophe nucléaire au monde n’en parle jamais ? Tout simplement parce que c’est la matière la plus dangereuse jamais créée par l’homme, une sorte de magma incontrôlable et ingérable, aux conséquences incommensurables. Étant donné que beaucoup d’informations contradictoires circulent sur cette matière rare et mal connue, cet article va essayer de faire le point des connaissances actuelles.

(...)Le corium est la matière des six extrêmes : il est extrêmement puissant, extrêmement toxique, extrêmement radioactif, extrêmement chaud, extrêmement dense et extrêmement corrosif.(...)




_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mar 25 Oct - 1:34

Rien n’est réglé à Fukushima
Par Claude-Marie Vadrot - 14 octobre 2011
http://www.politis.fr/Rien-n-est-regle-a-Fukushima,15614


Citation :
Sept mois après l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima, le flou persiste autour des conséquences de la catastrophe. En France, l’indifférence est de rigueur. Le point sur la situation.(...)

La rareté des informations disponibles, dans la presse française plus que dans la presse allemande, espagnole ou anglaise, ne signifie pas que les Japonais soient tirés d’affaire. Mais dans un pays où les candidats socialistes au pouvoir ne savent pas si et quand la France doit sortir du nucléaire, dans un pays où le parti majoritaire s’agrippe à son choix énergétique, les médias partent souvent du principe, à l’exception du Monde, de Libération et de Courrier International, que les Français ne s’intéressent plus à la catastrophe japonaise à partir du moment où ils ne risquent pas d’en subir directement les retombées.

Pourtant, le suivi effectué par plusieurs journaux japonais, en dépit des réticences persistantes de Tepco, (l’opérateur industriel de la centrale) à donner des informations fiables, montre que l’accident n’est maîtrisé dans aucun des trois réacteurs entrés en fusion. Malgré la poursuite des injections d’eau de refroidissement, la température y varie de 300 à 500 °. Ce qui signifie que les techniciens ne peuvent pas approcher des réacteurs. En fait, depuis des mois, il ne se passe plus rien. Les ingénieurs ne savent pas quoi faire, en dehors de l’arrosage, et nul ne sait si les réactions en cours ne vont pas durer des mois ou des années. (...)

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Ven 28 Oct - 15:00

Mercredi 9 novembre 2011
Que se passe-t-il au Japon ?

http://fukushima.over-blog.fr/article-que-se-passe-t-il-au-japon-88386180.html

Citation :
Après une catastrophe naturelle telle que celle du tsunami du 11 mars qui a ravagé la côte est du Japon, on pleure ses morts, on nettoie les côtes, on déblaie, on reconstruit, on se reconstruit et petit à petit, avec une énorme cicatrice au cœur et dans le paysage, la vie reprend le dessus.

Après une catastrophe nucléaire telle que celle de Fukushima Daiichi, on vit dans un environnement radioactif persistant, on n’ose plus laisser ses enfants jouer dehors, on a peur de ce qu’on mange, on se méfie de la pluie et du vent, on s’inquiète de l’avenir, on craint qu’une nouvelle explosion se produise dans la centrale, on se demande s’il faut partir ou rester, la vie est suspendue à cette éternité radioactive, qui rejoint toujours cet instant où tout a commencé et ou rien ne se terminera.

Huit mois après, la centrale continue de cracher ses radionucléides et le Japon marche sur la tête.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.


Dernière édition par canis familiaris le Lun 14 Nov - 2:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Lun 14 Nov - 2:38

Intox
L’emploi dans l’industrie nucléaire : les mystifications d’Henri Proglio
Par Ivan du Roy (10 novembre 2011)

http://www.bastamag.net/article1907.html

Citation :
S’appuyant sur une étude commandée par Areva, Henri Proglio, PDG d’EDF, prétend qu’une sortie du nucléaire mettrait « un million d’emplois en péril », dont 400 000 emplois directs et indirects de la filière. Or, son calcul est des plus fantaisistes, et ne tient aucun compte des emplois que créerait le développement des énergies renouvelables, induit par l’abandon de l’atome.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mer 16 Nov - 17:47

Une petite chanson pour se divertir un peu... pfui
http://www.duvalmc.com/textes-des-morceaux/sortir-du-nucleaire/

Désolé pour ta confiance
Ta précieuse insouciance
L’endroit le plus dangereux du globe est peut-être en France



_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Mar 13 Déc - 14:24

Le fameux z'article qui a valu au journal économique La Tribune les foudres et le boycott de son annonceur survolté.
Cela aura d'ailleurs eu valeur de démonstration au sujet du poids de la pub dans la presse nationale et de l'omerta l'auto-censure généralisée sur bien des sujets d'information qui est sensée en découler à longueur d'année.
(Lire Daniel Schneidermann : A PROGLIO, L'INFORMATION RECONNAISSANTE http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=12489 )


En pleine polémique sur Flamanville,
EDF se prépare à abandonner l'EPR

NUCLÉAIRE - 13/11/2011 | 22:00 - 671 mots
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20111113trib000663723/en-pleine-polemique-sur-flamanville-edf-se-prepare-a-abandonner-l-epr.html


Citation :
(...) En clair : EDF propose l'EPR tant qu'il n'aura pas un autre modèle dans ses cartons. Et l'électricien y travaille déjà. « Ce n'est pas grave. C'est comme dans l'automobile, il y a des modèles qui marchent plus ou moins », relativise-t-on chez EDF.

(...) Le bilan des deux chantiers d'EPR en France et en Finlande, où délais et facture ont doublé, passant de quatre à huit ans et de 3 à 6 milliards d'euros, ont achevé de sceller le sort de l'EPR chez EDF. Accessoirement, chez l'électricien, on veut croire qu'une promesse du style « on finit Flamanville, mais on ne construit pas d'autres EPR » pourrait fournir un terrain d'entente entre Verts et PS, et préserver le futur du nucléaire en France.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   Lun 2 Jan - 2:09

NAMIE, JAPON, ZONE D'EXCLUSION NUCLEAIRE : NO-GO ZONE
http://www.boston.com/bigpicture/2011/12/japans_nuclear_exclusion_zone.html


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le nucléaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques vérités sur le nucléaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon CBC à moi (sortir du nucléaire)
» le nucléaire? (en anglais)
» "RAS nucléaire, rien à signaler" [ARTE 12 mai 2009 23h]
» Le nucléaire c'est caca !
» Je suis travailleur du nucléaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: