Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Décroissance, un mot-obus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Jeu 16 Oct - 14:59

Hervé44 a écrit:
Je sais, j'étais à l'arrivée à Magny-Cours !
Arf, Magny c'est fini...

Heureusement, Mickey devrait reprendre le torchère flambeau dès 2010... à la une et la deux

Mickey en pole position
http://www.sport24.com/auto-moto/formule-1/actualites/mickey-en-pole-position-205226/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Jeu 16 Oct - 17:05

Attention attention, ce qui suit est un texte gavant ^^
Mais après tout, la lecture des messages d'aka mérite au moins quelques représailles gniark (bien amicalement bien sûr). A propos vite fait en passant je n'ai pas plus coûté à l'école que nimporte qui et je vois pas pourquoi ça devrait m'atteindre.. d'abord on ne m'a jamais demandé mon avis pour y aller.. c'est le genre de pics vaseux qui font que les gens s'étripent au lieu de résoudre leurs problèmes.

Rien à faire de ce que les gens vont me balancer comme points godwin (de toute façon je n'en suis pas là). Parce que c'est simple :
Là où les chasseurs sont très forts c'est dans la compréhension des écosystèmes : "bah faut tuer les sangliers sinon ils se reproduisent encore plus et vont tout ravager", il leur est par contre absolument impossible de conçevoir que l'Homme est aussi un animal et dans ce même écosystème avec les mêmes limitations..

Quand un animal fait un dégât, "faut en tuer plein yen a trop ils commencent à nous marcher sur les pieds". Par contre dans le sens inverse c'est impensable, immoral, c'est godwin ^^.... donc, quand les Hommes font des dégâts dans la nature, c'est simplement normal. Ce n'est même pas pour leur survie non, c'est pour LEUR DEVELOPPEMENT, c'est la moindre des choses voyons que de le laisser tout s'approprier et tout détruire. Z'ont besoin d'écrans plasma, TOUS. Plus la télé et les films sont merdiques plus il faut un écran de qualité, m'enfin ! Et moins on a de choses intéressantes à dire plus il faut un portable coûteux !

Alors, je n'ai jamais dit ni même sous-entendu qu'il fallait tuer une partie de la population (bien que l'humanité le fasse sans aucune pitié dans la situation inverse). Par contre je pense que si l'humain est si intelligent qu'il le dit, il devrait LARGEMENT être capable de maîtriser sans même y penser sa reproduction anarchique, pour anticiper des problèmes qu'il a maintes fois vécu, écrit, enregistré dans des ordinateurs, mais toujours pas capté dans son cerveau ;-).
Plus on attend, plus brutale sera la chute. C'est parfaitement logique. Dans la nature les populations animales varient en gros selon les ressources disponibles.
Chez l'Homme, ça fonctionne à l'inverse : c'est la nature qui doit s'adapter à la population d'Hommes. "Si ça va pas on modifiera la nature, pas grâve" (OGM).

Or on sait très bien qu'un jour forcément ça sera limité, boum. Et plus on adapte la nature pour répondre à nos foutus (faux) besoins, plus on tend l'arc qui va nous décocher une bonne grosse flèche.
Alors là bonjour aux guerres aux famines aux meurtres aux pillages (ben oui l'Homme est au-dessus des animaux de par sa grande sagesse c'est bien connu).
Mais voilà, il y a des dieux-politiques qui ont créé un système de retraite, alors faut faire des gosses sinon on pourra pas se payer le garmin edge705 quand on sera vieux. eh l'autre

Enfin voilà, c'est le mystère humain, l'a peur de la souffrance, 'le sait et l'a expérimenté plusieurs fois : famines, guerres, 'veut tout sauf ça, mais ne sait aller ailleurs que droit dans le mur.

L'Homme se différencie des autres animaux par sa capacité d'analyse de tout et de nimporte quoi et son incapacité à les surmonter. Euh.. je crois que c'est exactement l'inverse de l'intelligence chapeau
Trop fort j'ai trouvé la propre de l'Homme ! Bon j'vous rassure c'est déjà arrivé à d'autres plein de fois auparavant, et tôt ou tard on s'est toujours aperçu que ce n'était pas propre à l'Homme.. à la tienne comme le rat qui se marre sévère (en ultrasons).

Ben v'la, j'm'arrête là et je précise que ce n'est pas "ce que je pense", c'est juste une pensée qui passe..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/colibri4
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Jeu 16 Oct - 17:55

Citation :
Alors, je n'ai jamais dit ni même sous-entendu qu'il fallait tuer une partie de la population (bien que l'humanité le fasse sans aucune pitié dans la situation inverse). Par contre je pense que si l'humain est si intelligent qu'il le dit, il devrait LARGEMENT être capable de maîtriser sans même y penser sa reproduction anarchique, pour anticiper des problèmes qu'il a maintes fois vécu, écrit, enregistré dans des ordinateurs, mais toujours pas capté dans son cerveau ;-).
Plus on attend, plus brutale sera la chute. C'est parfaitement logique. Dans la nature les populations animales varient en gros selon les ressources disponibles.
Chez l'Homme, ça fonctionne à l'inverse : c'est la nature qui doit s'adapter à la population d'Hommes. "Si ça va pas on modifiera la nature, pas grâve" (OGM).
[...]

Ben v'la, j'm'arrête là et je précise que ce n'est pas "ce que je pense", c'est juste une pensée qui passe..

HOULALALALA... Ben moi, tu vois, jeune homme, j'trouve qu'il y a un truc encore plus balèze que l'intelligence (et/ou sa désolante absence), c'est LA CULTURE (et/ou sa désolante absence), fondé sur l'histoire (ou encore mieux, les histoires parallèles) et les connaissances (philosophique, scientifique, politique, sociologique, etc, etc...)

Car stigmatiser l'écrasante majorité du genre humain la plus pauvre et (comme pas hasard) la plus "prolifique", comme étant la source la plus évidente du saccage de la planète, c'est fort justement de l'écofascisme primaire.

Je me souviens avoir déjà mis z'en ligne (et à ton intention toute particulière) une analyse pourtant implacable sur le sujet, mais je m'en vais donc la retrouver.

En attendant j'ai toujours deux-trois pistes (pas trop p'in)intéressantes à remonter histoire de (tenter de ) "s'élever" dans le débat (et d'être moins vaseux donc hé hé )...

Certaines racines de l'écologie
http://mediateur.free.fr/textes/ecologie.html

Citation :
L'histoire des écologistes se confond avec une pensée qui naît au XIXe siècle et s'épanouit dans le régime national-socialiste. Régime qui a sans doute prononcé les premières mesures de protection des animaux et de la nature, qui concernent dès novembre 1933 la nature et l'environnement. Les lois nazies sont écologistes : elles instituent une nouvelle conception des rapports entre la nature et l'homme.

Le ressentiment contre la modernité, la recherche du pur et du primitif énoncés par Julius Langbehn (1851-1907) participent très tôt à cette nébuleuse qui annonce l'avènement du nazisme :

[...]

En 1913 au solstice d'été, Ludwig Klages qui s'appuie sur les idées d'Alfred Schuler, prononce sur la montagne du Hoher Meissner et devant l'assemblée des mouvements de jeunesse [Wandervogel], le discours Mensch und Erde [L'homme et la terre] : c'est le premier manifeste et le fonds philosophique de l'écologie. Mensch und Erde énumère les espèces disparues, défend la biodiversité, s'appuie sur une conception de l'homme, de la vie et de l'histoire qui rend compte de l'incapacité du système de penser la vie, la nature :

[...]

Le Suisse Robert Hainard (1906-1998) incarne le naturalisme conservateur. Précurseur de l'écologie profonde (deep ecology), Robert Hainard critique la société moderne au nom d'une nature vierge, éternelle, qui se ressent plus qu'elle ne se pense. Il se réfère à Charles-Ferdinand Ramuz et à Alexis Carrel, opte pour une tension sans mélange entre l'homme et la nature qu'il définit par exclusion de la civilisation. Robert Hainard n'entend pas le retour dans la nature, mais souhaite maintenir séparés la nature et l'homme. Sa tendance à utiliser les mêmes grilles pour les sociétés humaines et pour la nature recèle un risque de dérive anti-humaniste réel, voire eugéniste. Il influence Antoine Waechter, Philippe Lebreton, Solange Fernex ou l'éditeur Sang de la Terre qui s'est associé en 1998 à la revue Le recours aux forêts de Laurent Ozon pour organiser un colloque avec Alain de Benoist. La tendance à naturaliser le social, à multiplier les métaphores biologisantes (le féminisme naturaliste de Solange Fernex), à proscrire le mélange des races au nom du droit à la différence (Philippe Lebreton), à exalter l'identité qui se confond avec le groupe humain puis, à militer pour une Europe des régions qui dissoudrait les États-nations par le bas et par le haut (Antoine Waechter), révèle des thèmes qui marquent l'influence du naturalisme réactionnaire de Hainard.

[...]

etc, etc, etc...

et surtout, de la même source rafraîchissante du savoir (contrairement à celle polluée de la croyance...)
Citation :
Dans De l'éthique environnementale à l'écologie politique - Apories et limites de l'éthique environnementale (2001), François Blais et Marcel Filion de l'Université de Laval (Canada) avancent avec prudence et difficulté dans les bayous de la pensée écologique :

« S'il est vrai que seul l'être humain demeure en mesure de porter des jugements évaluatifs sur les choses qui l'entourent, il ne s'ensuit pas pour autant que seul celui-ci puisse être objet de nos préoccupations éthiques, comme le rappelle avec insistance l'éthique environnementale. C'est en partie pourquoi cette dernière continuera de jouer un rôle légitime de sensibilisation en cherchant à convaincre le plus grand nombre d'intégrer d'authentiques valeurs écologiques dans leur vie personnelle. Mais la protection de l'environnement doit aussi être considérée, fondamentalement, comme un souci collectif en faveur de la justice sociale. Dans le but de mieux départager les rôles entre l'éthique et la politique, nous avons indiqué les raisons pour lesquelles, en cas de conflit entre l'une et l'autre, l'égalité entre les citoyens exige que l'on priorise les visées de tolérance et de justice qui devraient normalement relever du domaine politique. Cela dit, la priorité du Juste sur le Bien n'empêche d'aucune façon que le Bien puisse être complémentaire au Juste, bien au contraire. » ...


Et si on commençait déjà par (tenter de) faire un tri sélectif (dans le cerveau de nos têtes, entre autre hé hé ) :
Catégorie:Courant de l'environnementalisme
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Courant_de_l%27environnementalisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Jeu 16 Oct - 18:55

Pas lu "tes" textes, j'attends que tu formes de vraies petites phrases avec des mots dedans.
"La culture c'est comme la confiture, moins on en a plus on l'étale".

Et arrête de me faire dire ce que je n'ai pas dit ! La faute des "pauvres" hein, où ça ?

"Petite question sournoisement mais z'amicalement subsidiaire" : elle te sert à quoi ta culture, à toi qui ne parle pas moins de tes achats que le si critiqué sarkanaby ?

Ose dire que j'ai dit des bêtises, je n'ai rapporté que des faits, et je n'ai incriminé personne en particulier, il n'y a que toi qui le fait. Forcément il faut me classer dans une catégorie pour ensuite nous enfiler tes textes en rapport..

Bon voilà on a compris, décroissance pas bien, croissance pas bien.. tout le monde il est méchant et toi t'es super intelligent de recracher des textes d'un peu partout. T'es content ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/colibri4
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Jeu 16 Oct - 19:33

Moui... Bon alors... Restons calme... perplexe

Je n'étale aucune culture, je tente juste de l'approfondir et de la partager en "live" avec toi, en me servant de la boussole sacrée (mais capricieuse) du libre arbitre (si ça existe pour de vrai).

Effectivement, j'ose dire que tu peux raconter de sacrées conneries quand tu t'y mets, mais que je ne fais pas forcément mieux pour autant... à la tienne

Démonstration : Tu parles bien de "reproduction anarchique" de l'humain et des funestes conséquences qui en découlent (ou bien alors, j'ai atteins un nouveau stade de mythomanie bargeot ).
Or, si tu pousses ce "raisonnement" un tout petit peu plus loin, à la lumière des courbes démographiques des différentes nations, par exemple, et pour peu qu'elles appartiennent ou non au paradis (artificiel bien-sûr) du développement économico-industriel passé-présent, tu te rends rapidement compte qu'une minorité de tes semblables (dont nous faisons toi z'et moi encore partie à ce jours, et fort confortablement au demeurant, bien qu'à une modeste échelle, mais quand-même...), bref qu'une minorité de tes semblables, disais-je, est à l'origine de la confiscation et de la destruction de l'écrasante majorité des "ressources" z'et autres babioles qui osent encore pousser ou survivre à nos cotés.

Or, cette minorité-là est en constante régression démographique... Etonnant, non ?... hé hé

Et tout est à l'avenant, alors je te le dis et te le répète : On a plutôt intérêt à se tenir les coudes et à faire le plein de munitions, sous forme de plomb dans la cervelle, pour résister un minimum au conditionnement sous toutes ses innombrables et implacables formes.

Bon après ça, si tu ne veux toujours pas t'instruire, et continuer à ne penser que par toi-même (comme si c'était simplement possible), grand bien t'en fasse...
(un de ces jours, je te parlerai de la haine de l'intellectuel, que cultive et font cultiver, tous les pouvoirs totalitaires, afin de régner sur les esprits...)
(... et histoire d'étaler r'encore ma pédante suffisance... p'tet bin qu'oui )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Jeu 16 Oct - 20:15

Ahhhh ça fait du bien d'entendre notre aka parler avec ses mots à lui.
Ca valait le coup...

Attention, j'exprime des avis momentanés souvent codirigés par la situation et par moi-même. En aucun cas je dis "c'essst la vériitéééé écoutez-moi touuuus" avec une voix de vieillard telle qu'on peut l'entendre non loin de chez toi dans un certain fort ;-)

Non, simplement comme le dit une sage parole chinoise, je prends les gros soucis du monde avec légèreté et j'apporte beaucoup d'importance aux petits détails. Quand je généralise (et ça se voit facilement) c'est pour exprimer une des milliards de façons de voir les choses. De toute façon suffit de rencontrer un con et on se dit que tout le monde est comme ça. Le lendemain on fait une merveilleuse rencontre et oh c'est beau la vie ! Rien n'existe vraiment, tout bouge, les avis, les personnes, les situations..

Point de haine envers les "intellectuels", seulement plus de facilités à écouter ceux qui ne se déclarent pas comme tels. Et j'ai une certaine horreur de ceux qui pondent des textes où ils alignent 3 mots entre chaque citation de quelqu'un d'autre, et de dates, et de noms de groupuscules qui n'apportent rien au schmilblik. C'est aussi illisible et creux qu'un texte de loi qui se rapporte sans cesse à d'autres textes de loi.
Du fond, il nous faut du fond, et de l'essentiel !


En quelques mots mes paroles sont simples : oui il faut se serrer les coudes, mais pas se prendre le chou. Si on le fait, ils ont gagné d'avance.


Dernière édition par colibri le Dim 29 Mar - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/colibri4
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Ven 17 Oct - 9:05

Citation :
Et j'ai une certaine horreur de ceux qui pondent des textes où ils alignent 3 mots entre chaque citation de quelqu'un d'autre, et de dates, et de noms de groupuscules qui n'apportent rien au schmilblik. C'est aussi illisible et creux qu'un texte de loi qui se rapporte sans cesse à d'autres textes de loi.
Moui, sauf que ça, c'est la réaction regrettable mais au combien normale d'une pauvre cervelle scolaire gavée comme une oie et sans répit depuis plus d'une décennie.
p'tet bin qu'oui
Parce que le savoir ne sort toujours pas de la cuisse de la jupe à Peter Jupiter, mais bien n'encore des sages (et/ou des fous) qui l'ont cristallisé pour nous, simples mortels, sous forme d'assez souvent inestimables z'écrits... (forcément, la propagande et les croyances utilisent aussi les mêmes procédés)
p'tet bin qu'oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Ven 17 Oct - 12:22

Pour moi les pauvres petits Hommes ordinaires ne sont pas moins capables de dire des choses intéressantes...
En philo on nous force à ne faire qu'une sorte d'évaluation entre les dires d'untel ou untel, et surtout, surtout à faire une montagne de citation et connaitre le nom du gus qui a écrit.
Ben moi je ne l'ai JAMAIS fait, j'ai toujours écrit ce que je pensais et ça n'était pas si inintéressant que ça. Si on veut lire des citations, on n'a qu'à lire le texte original, point barre.

Quelqu'un qui cause qu'avec citations interposées est quelqu'un qui se cache, se dérésponsabilise et n'ose pas penser par lui-même.
Ce n'est pas toi qui parle de liberté (d'expression?). On a le droit de penser nous-aussi, même si on s'appelle pas trucmuche ou machinchose.
L'avis des gens qui vivent vraiment, ne serait pas plus intéressant que l'avis de gens dont le métier consiste à essayer de résumé une situations bien plus complexe qu'elle ne leur parait ?

(encore une fois c'est juste pour faire avancer le débat, j'ai aussi d'autres avis et parfois contraire ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/colibri4
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Lun 20 Oct - 22:28

Romuald a écrit:

Bin p'têt même que je vais en acheter un autre de vélorizontal (en carbone car ça piège le CO²) car c'est un achat éthique et militant, bien plus que la daube pas chère qui me transporte tous les jours.
et en plus pour éviter les achats anti-sociaux et anti-écologiques, tu roules avec des dérailleurs Simplex et Huret, et des freins Mafac
tu es vraiment formidable de réussir à éviter complètement le made in tw pfui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Mar 21 Oct - 11:03

Je traîne un dérailleur Shimano depuis 25 ans. Il a remplacé un Simplex soudé par le sel.

Assez durable?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Mar 21 Oct - 22:19

25 ans peuchère !!
et moi qui arrive avec ma plaisanterie lourde ! tel est pris qui croyait prendre

en 25 ans, même pas la moindre petite chute qui aurait pu faire exploser ce dérailleur ? c'est fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Lun 27 Oct - 0:53

Moui, et bien moi j'ai gardé toute mes dents en émail véritable, depuis tout ce temps, et même que je m'en sers encore !... gniark

Et à par ça, Latouche, torchon, serviette ou vieille chaussette ?... hé hé

La décroissance contre l’économie de l’absurde
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=499


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Mar 3 Mar - 10:55

Y'a la décroissance aKtive aussi... pfui
http://en.wikipedia.org/wiki/Earth_Liberation_Front

Citation :
Contrairement au mouvement de la décroissance passive,
nous n'avons pas peur de la catastrophe,
nous l'espérons et nous y travaillons AKTIVEMENT.
En fait, nous prenons au pied de la lettre le manifeste
de la marche pour la décroissance de 2005:
« On va leur faire rendre gorge de leurs pavillons,
de leurs automobiles, de leurs portables ou de
leurs vacances en Airbus A380 dans les pays pauvres.
Pas de quartier!. »

Si, comme l'affirme un décroissant de renom,
« une partie de ce qu'on consomme, c'est aussi pour compenser les frustrations »,
nous pensons que la décroissance aktive est
un des meilleurs anti-dépresseurs que l'on connaisse.
Parce que ces pratiques obligent à composer
avec d'autres personnes et à rompre avec notre solitude.
Et aussi, à cause de la joie qu'il y a à détruire,
même un tout petit peu, ce monde de merde.

juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Lun 9 Mar - 6:37

dernières nouvelles lyonnaises : le Vincent C. continue de s'engueuler avec tout le monde, même ses plus proches collaborateurs et les plus "bonnes pâtes" d'entre eux
il va apparemment bientôt se prendre un procès pour diffamation dans la figure et il va se trouver pas mal de gens pour témoigner de ses délires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Sam 28 Mar - 16:41

(4e de couverture ?...)
Citation :
Les démocraties modernes possèdent-elles les ressorts nécessaires pour prévenir et affronter la catastrophe écologique due au réchauffement climatique ? Comme l’explique Bertrand Méheust, ce n’est pas de l’écologie libérale et du « développement durable » que viendra la réponse : ces discours consistent à graver dans l’esprit du public l’idée que l’écologie est compatible avec la croissance et même mieux, qu’elle la réclame afin de masquer l’incompatibilité entre la société globalisée dirigée par le marché et la préservation de la biosphère.

Un univers mental ne renonce jamais à lui-même si des forces extérieures ne l’y contraignent pas. Le système a saturé tout l’espace disponible et est à l’origine de tensions de plus en plus fortes. Pour les masquer, ceux qui nous gouvernent pratiquent la politique de l’oxymore. Forgés artificiellement pour paralyser les oppositions potentielles, les oxymores font fusionner deux réalités contradictoires : « développement durable », « agriculture raisonnée », « marché civilisationnel », « flexisécurité », « moralisation du capitalisme », « mal propre », etc. Ils favorisent la destruction des esprits, deviennent des facteurs de pathologie et des outils de mensonge.

Plus l’on produit d’oxymores et plus les gens sont désorientés et inaptes à penser. Utilisés à doses massives, ils rendent fou. Ainsi, si le pouvoir de Sarkozy fait rupture, c’est par la production et l’usage cynique, sans précédent dans la démocratie française, d’oxymores à grande échelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Ven 16 Oct - 0:43


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Ven 16 Oct - 13:42

C'est clair que c'est hallucinant quand on nous dit qu'on n'a pas de quoi donner à manger à tout le monde alors qu'on produit plus (combien de fois plus ?) que ce qu'on mange réellement..
A quand le pack de yaourts entier à la poubelle parce que l'emballage est égratigné ?

Ce serait quand même génial que les gros rabais sur les produits en phase d'être jetés se démocratisent..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/colibri4
yoclode
enthousiaste


Nombre de messages : 26
Localisation : alsace
Monture(s) : Optima Rider (enclume à 3 roues)
Quest (missile à 3 roues)
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Sam 17 Oct - 13:13

Colibri a écrit:
....A quand le pack de yaourts entier à la poubelle parce que l'emballage est égratigné ?
...
Hahaha, mais c'est fait depuis longtemps... (même si ce n'est qu'une "petite déchirure" dans le carton qui emballe le lot (et non l'emballage principal)
Pareil par ex pour un lots de 18 verres, un est cassé pendant le transport on jette la totale...


+1 sur les rabais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Sam 17 Oct - 23:53

Et ça fait depuis longtemps aussi que certains ont glané de quoi subsister...
Z'ont rien n'inventé ces freeganers, non mais !...

let's go Vas-y Agnès, montre-nous let's go
http://video.google.com/videoplay?docid=1757319964974802576#


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   Mar 3 Aoû - 15:18

Texte magistral de clarté et de concision signé en 1974 par André Gorz, publié tout dernièrement sur le site du Monde Diplomatique et dont voici la conclusion :

« Ne plus se hisser au-dessus des autres »
Leur écologie et la nôtre

http://www.monde-diplomatique.fr/2010/04/GORZ/19027


Citation :
Tant qu’on raisonnera dans les limites de cette civilisation inégalitaire, la croissance apparaîtra à la masse des gens comme la promesse — pourtant entièrement illusoire — qu’ils cesseront un jour d’être « sous-privilégiés », et la non-croissance comme leur condamnation à la médiocrité sans espoir. Aussi n’est-ce pas tant à la croissance qu’il faut s’attaquer qu’à la mystification qu’elle entretient, à la dynamique des besoins croissants et toujours frustrés sur laquelle elle repose, à la compétition qu’elle organise en incitant les individus à vouloir, chacun, se hisser « au-dessus » des autres. La devise de cette société pourrait être : Ce qui est bon pour tous ne vaut rien. Tu ne seras respectable que si tu as « mieux » que les autres.

Or c’est l’inverse qu’il faut affirmer pour rompre avec l’idéologie de la croissance : Seul est digne de toi ce qui est bon pour tous. Seul mérite d’être produit ce qui ne privilégie ni n’abaisse personne. Nous pouvons être plus heureux avec moins d’opulence, car dans une société sans privilège, il n’y a pas de pauvres.

Bonne opulence vacances pour les z'uns et bonne "reprise" pour les z'autres...
(Pour ma part, je retourne de ce pas au Pas de Peyrol... hé hé )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Décroissance, un mot-obus   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Décroissance, un mot-obus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un superbe obus argenté du Léman !!!
» Cherche phare type OBUS neuf ou état nickel
» vend retroviseur forme obus
» vends rétros obus
» chambre à obus démontable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: