Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment les riches détruisent la planète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Comment les riches détruisent la planète   Sam 27 Déc - 13:37

AVERTISSEMENT AU BON (E)LECTEUR SOCIAL-LIBERAL:

CE RAMASSIS DE SENTENCES POST-MARXISTES
TENTERA PATHETIQUEMENT DE VOUS CONVAINCRE
DES CAUSES SIMPLEMENT SOCIO-ECONOMIQUES
DE LA NON-MOINS HYPOTHETIQUE CRISE ECOLOGIQUE GLOBALE
QUI MENACERAIT L'HUMANITE ET LE LIBRE MARCHE TOUT ENTIER.




Dernière édition par aka le Sam 27 Déc - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Sam 27 Déc - 14:01

Hervé Kempf a écrit:
Subitement, Tchernobyl. Une évidence : l'écologie. Une urgence : la raconter. J'ai commencé à le faire. Depuis, j'ai toujours été guidé par deux règles : être indépendant, et produire de la bonne information, c'est à dire exacte, pertinente, originale.
Aussi me gardais-je du catastrophisme. Racontant, parmi les premiers, l'affaire climatique, l'aventure des OGM, la crise de la bio-diversité, je n'ai jamais "forcé le trait". Il me semblait que les faits, portés par une attention tenace pour des sujets si évidemment prioritaires, suffisaient à parler à l'intelligence. Et je croyais que l'intelligence suffisait à transformer le monde.

Cependant, après avoir cru que les choses changeaient, que la société évoluait, que le système pouvait bouger, je fais aujourd'hui deux constats :
- La situation écologique de la planète empire à une allure que les efforts de millions de citoyens du monde conscients du drame mais trop peu nombreux ne parviennent pas à freiner ;
- Le système social qui régit actuellement la société humaine, le capitalisme, s'arc-boute de manière aveugle contre les changements qu'il est indispensable d'opérer si l'on veut conserver à l'existence humaine sa dignité et sa promesse.

Ces deux constats me conduisent à jeter mon poids, aussi infime soit-il, dans la balance, en écrivant ce livre court et aussi clair qu'il est possible de l'être sans trop simplifier.
On y lira une alarme, mais surtout un double appel, sans le succès duquel rien ne sera possible : aux écologistes, de penser vraiment le social et les rapports de force, à ceux qui pensent le social, de prendre réellement la mesure de la crise écologique, qui conditionne aujourd'hui la justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Jeu 1 Jan - 2:01

houlala encore un bouquin qui fout le bourdon

c'est quelle intensité sur l'échelle dépressogène ? y a un peu d'espoir dedans ou t'as juste envie de te tirer une balle en le refermant ?


en 2004, avant de me fâcher avec le fada du journal La décroissance, avec mon compagnon on ne cessait de répéter à l'autiste Vincent qu'il fallait décroître consommation d'énergie et de matières premières mais sauvegarder la démocratie, le système de santé et les droits sociaux
Le seul problème c'est COMMENT ; pour trouver la recette (une recette acceptée démocratiquement), bon courage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Jeu 1 Jan - 20:24

Citation :
c'est quelle intensité sur l'échelle dépressogène ?
Ah ben voilà, c'est malin ça, il va falloir que je le lise en entier maintenant, plutôt que de me contenter de la 4eme de couverture.

Disons que dès le début du premier chapitre, tu te prends 3-4 coups de boules histoire de te remettre les z'idées en place pour la suite de l'exposé :
- confirmation de la 6eme crise d'extinction des espèces sur terre depuis que la vie a débuté, il y 3 milliards d'année.
- démultiplication irréversible à court et moyen terme de l'effet de serre et du réchauffement cataclysmique qui en découlera.
- captation et concentration phénoménal des substances toxiques en fin de chaîne alimentaire (c'est nous et nos z'enfants, ça) avec les effets sanitaires et épidémiologiques qui en découleront.
- régénération de la biosphère très gravement et durablement "compromise".
help

Mais dès l'introduction, la messe est dite sur les fondement politiques et idéologiques de ce merdier sans fond :

Citation :
Le confort dans lequel baignent les sociétés occidentales ne doit pas nous dissimuler la gravité de l'heure. Nous entrons dans un temps de crise durable et de catastrophes possibles. Les signes de la crise écologique sont clairement visibles, et l'hypothèse de la catastrophe devient réaliste.
Pourtant, on prête au fond peu d'attention à ces signes. Ils n'influencent pas la politique ni l'économie. Le système ne sait pas changer de trajectoire. Pourquoi ?

Parce que nous ne parvenons pas à mettre en relation l'écologie et le social.

Mais on ne peut comprendre la concomitance des crises écologique et sociale si on ne les analyse pas comme les deux facettes d'un même désastre. Celui-ci découle d'un système piloté par une couche dominante qui n'a plus aujourd'hui d'autre ressort que l'avidité, d'autre idéal que le conservatisme, d'autre rêve que la technologie.

Cette oligarchie prédatrice est l'agent principal de la crise globale.

Directement par les décisions qu'elle prend. Celles-ci visent à maintenir l'ordre établi à son avantage, et privilégient l'objectif de croissance matérielle, seul moyen selon elle de faire accepter par les classes subordonnées l'injustice des positions. Or, la croissance matérielle accroît la dégradation environnementale.

L'oligarchie exerce aussi une influence indirecte puissante du fait de l'attraction culturelle que son mode de consommation exerce sur l'ensemble de la société, et particulièrement sur les classes moyennes. Dans les pays les mieux pourvus comme dans les pays émergents, une large part de la consommation répond à un désir d'ostentation et de distinction. Les gens aspirent à s'élever dans l'échelle sociale, ce qui passe par une imitation de la consommation de la classe supérieure. Celle-ci diffuse ainsi dans toute la société son idéologie du gaspillage. [cf Thorstein Veblen]

Le comportement de l'oligarchie ne conduit pas seulement à l'approfondissement des crises. Face à la contestation de ses privilèges, à l'inquiétude écologiste, à la critique du libéralisme économique, il affaiblit les libertés publiques et l'esprit de la démocratie.
Une dérive vers un régime semi-autoritaire s'observe presque partout dans le monde. L'oligarchie qui règne aux États-Unis en est le moteur, s'appuyant sur l'effroi provoqué dans la société américaine par les attentas du 11 septembre 2001.


Dans cette situation, qui pourrait conduire soit au chaos social, soit à la dictature, il importe de savoir ce qu'il convient de maintenir pour nous et pour les générations futures : non pas la "Terre", mais les "possibilités de la vie humaine sur la planète", selon les mots du philosophe Hans Jonas, c'est-à-dire l'humanisme, les valeurs de respect mutuel et de tolérance, une relation sobre et riche de sens avec la nature, la coopération entre les humains.

Pour y parvenir, il ne suffira pas que la société prenne conscience de l'urgence de la crise écologique - et des choix difficile que sa prévention impose, notamment en termes de consommation matérielle. Il faudra encore que la préoccupation écologique s'articule à une analyse politique radicale des rapports actuels de domination. On ne pourra pas diminuer la consommation matérielle globale si les puissants ne sont pas abaissés et si l'inégalité n'est pas combattue. Au principe écologiste, si utile à l'époque de la prise de conscience - "Penser globalement, agir localement" -, il nous faut ajouter le principe que la situation impose : "Consommer moins, répartir mieux."

........LE CAPITALISME N'A PLUS BESOIN DE LA DÉMOCRATIE........

Hervé Kempf interviewé par Mermet, à Là-bas si j'y suis, le 6 mars 2007.
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1124&var_recherche=comment+les+riches


Dernière édition par aka le Ven 2 Jan - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanglier
moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : metz
Monture(s) : Azub Apus Orange
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Jeu 1 Jan - 23:59

chakiroul a écrit:
houlala encore un bouquin qui fout le bourdon...
Certes le climat actuel est à la morosité ... surtout si on baisse les bras constamment... Alors ce genre de bouquin on peut les eviter, les ignorer... comme toutes les choses qui nous foutent le bourdon ou remettent en cause notre mode de vie si confortable (a quel prix ?) ... On peut aussi les lire en preparant le tube de valium et la bouteille de vodka ou en courbant l'echine et baissant les bras... ou les lire (ou pas) et chercher les choses a faire (ou a ne plus faire) pour eviter d'empirer la situation, non ?

Sanglier désesperement optimiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Ven 2 Jan - 12:20

bien sûr sanglier, mais sache que je fais tout ce qu'il faut pour et que j'ai passé des années à ne lire que ça, tu comprends le problème ?

j'ai jamais eu de bagnole (c'est pas que j'ai abandonné la voiture, je n'en ai jamais eu, t'en connais beaucoup ?), je ne prends pas l'avion, je bouffe végétarien, mon lieu de travail est entre 5 et 8° non chauffé pour éviter de gaspiller l'électricité nucléaire, je trie mes déchets, j'ai un compost sur mon balcon en ville, je ne gagne pas d'argent donc je consomme très peu

qu'est-ce que tu veux que je fasse de plus à part me suicider ? arrêter de bouffer, oui, mais tendance boulimique + angoisse + stress (médecins méprisants et incompétents j'ai arrêté de les engraisser sur le compte du déficit de la sécu), ben qu'est-ce que tu veux on survit comme on peut ; déjà que je ne suis plus suicidaire chronique mais seulement une fois de temps en temps, c'est déjà un exploit

ah oui, je n'ai pas de gosse ces petites choses avec les couches qui polluent, c'est très écolo la précarité en fin de compte

je suis larguée niveau technologie parce que je n'ai pas tous ces gadgets gps ou autres tous merveilleux d'efficacité énergétique mais qui ne mènent qu'à la croissance continue de la conso électrique globale

désolée mais franchement je peux rien faire de plus que ce que je fais déjà

pour moi la prise de conscience c'est du passé, je n'en suis plus là et j'en ai marre de tourner en rond en ressassant les mêmes choses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Ven 2 Jan - 12:35

chakiroul a écrit:
je bouffe végétarien [...] et j'en ai marre de tourner en rond en ressassant les mêmes choses
Mais bon sang, puisque t'on te dit qu'il est venu le temps urgent de bouffer du capitaliste !!!... à la une et la deux

Fastoche, le spécimen le plus commun et docile est, on l'ignore souvent, le vieux pété de thunes, actionnaire acharné de fonds de pension, gavé de SICAV, et/ou multipropriétaire foncier/immobilier, qui pullule dans certaines boutiques de cycles spécialisées... pfui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanglier
moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : metz
Monture(s) : Azub Apus Orange
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Ven 2 Jan - 21:29

désolé dame Chakiroul, je ne vous citais que pour rebondir sur mon opinion. Ce n'etait pas du tout un jugement ou une attaque à votre egard.
Pour ma part, suis assez d'accord sur le fait qu'il faut désormais passer à l'action, que le constat est connu depuis longtemps. Un constat de plus ou de moins ...
Ceci dit, si je me réfère aux discussions de machine à café entendues à mon travail, ce ne sont plus les constats qui me donnent envie de pleurer ou d'avaler mon tube de valium mais bien l'ignorance de beaucoup sur ces sujets vitaux... Et j'en viens à me demander s'il ne faudrait pas parfois rendre obligatoire la lecture de ces constats si l'on veut laisser une chance à une quelconque amélioration !! Oups, j'arrête mon intolérence Sad
M'enfin, tout ça pour vous présenter mes excuses dames Chakiroul, si vous vous êtes sentie jugée ou agressée, ce n'etait vraiment pas le cas.


Dernière édition par sanglier le Ven 2 Jan - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Ven 2 Jan - 23:15

sanglier a écrit:
ce ne sont plus les constats qui me donnent envie de pleurer ou d'avaler mon tube de valium mais bien l'ignorance de beaucoup sur ces sujets vitaux...
Et bien voilà justement une motivation de plus pour commencer L'INSURRECTION (QUI VIENT, comme chacun sait désormais) vu que cette ignorance est savamment et puissamment entretenue.

Retour à la case PROPAGANDA de Bernays :
http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=21



Suivi logiquement d'une nouvelle visite de LA FABRIQUE DU CONSENTEMENT de Chomsky :





Et l'on enchaînera fort judicieusement sur LES MYTHES ET LA RÉALITÉ DU 11 SEPTEMBRE de Griffin



Dernière édition par aka le Ven 2 Jan - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Ven 2 Jan - 23:25

Mais honnêtement, personne, à part les déviants notoires z'et autres anarcho-autonomes, n'a vraiment envie de sauver sa carcasse et encore moins celle de son prochain, tant qu'il peut encore mariner tranquille dans un baquet de vélo couché et que la perspective de se retrouver tous un jour suspendus à un crochet de boucher est très nettement occultée par celle, beaucoup plus radieuse, de retourner pédaler avec le troupeau.
p'tet bin qu'oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Sam 3 Jan - 0:45

sanglier a écrit:
désolé dame Chakiroul, je ne vous citais que pour rebondir sur mon opinion. Ce n'etait pas du tout un jugement ou une attaque à votre egard.
de rien, désolée aussi d'avoir pété un câble, c'est un peu pathologique chez moi, parfois je contrôle et j'ai l'air d'un individu normal... et parfois la façade se fissure et le pathologique ressort, aïe aïe (un peu chat écorché vif)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Dim 8 Nov - 0:30

Réchauffement pas bon (très-très pas bon) !
Capitalisme stupide (et beaucoup méchant) !

alors...

...REVEILLE-TOI, REVOLTE-TOI — METS-TOI EN MOUVEMENT !
http://vimeo.com/4092023

REVEILLE-TOI, REVOLTE-TOI — METS-TOI EN MOUVEMENT! 01 from Leo Murray on Vimeo.


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Dim 3 Jan - 23:38

Paris-Dakar : déjà un mort et des dizaines de milliers de tonnes de CO2
par Claude-Marie Vadrot

http://www.politis.fr/Paris-Dakar-deja-un-mort-et-des,9110.html


Citation :
Le promoteur de ce rallye aux relents faussement sportif n’est qu’une entreprise commerciale (ASO) destinée à faire du fric. Elle est également organisatrice du Tour de France et liée au groupe de presse des journaux Le Parisien/Aujourd’hui et L’Equipe. Ce qui explique que dans son édition de dimanche, l’information sur l’accident soit traitée en six lignes. A France Télévision (plus discrète cette année dans ses retransmissions), ils ont été plus pervers, expliquant, comme les organisateurs, que la responsabilité de l’accident incombait aux téléspectateurs (dont un enfant de neuf ans dans un état grave) qui « n’auraient pas du être là ».

Citation :
Les organisateurs ont eu du mal à boucler leur budget malgré la générosité de Total, de Novotel et de France Télévision car le nombre des participants est en chute libre : ils étaient plus de 500 l’année dernière et ils n’étaient plus que 361 au départ dont 160 motos, 62 camions et 27 quads. Renault, la firme automobile qui nous explique laborieusement dans ses pubs télévisés de début d’année qu’elle est devenu « pure écolo », a inscrit dans la course un engin qui s’appelle le Sherpa. Une sorte d’hybride militaire à mi-chemin entre le char et le camion. Ce 6X6 sert habituellement à transporter des lance-missiles ou des armes lourdes. Le blindage est en option. Mais avec ou sans sa carapace, cet engin contribue à l’émission pendant le rallye d’environ 30 000 tonnes de CO 2 (1) : pour la course, pour les organisateurs et pour le transport de la caravane depuis la France. Il faut y ajouter l’utilisation quotidienne des deux Hercules, des deux Folker et des hélicoptères qui trimballent tous les jours plusieurs centaines de journalistes. Quant aux quads ils ne participent qu rallye que pour fabriquer de l’image destinée à appuyer les campagnes publicitaires vantant et vendant ces engins à travers les campagnes où ils continuent à circuler en dépit des interdictions légales et municipales. En fait, le rallye ne sert qu’à cela : s’efforcer désespérément d’entretenir « l’image » des sports motorisés et de la voiture « source de liberté. Cela doit correspondre à ce que Renault explique dans sa publicité télévisée : « Faire avancer l’automobile dans le sens de l’homme et de la vie ».


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Mar 8 Nov - 23:27

EFFET CISEAU
(un peu comme ma signature...)
http://blog.monolecte.fr/post/2011/11/08/Effet-ciseau
La Maillard a écrit:
Ceci n'est pas une putain de crise. Ceci est le bout du chemin. Ceci est le rétablissement d'une société féodale, où la loi du plus fort, du plus riche écrase tous les autres. Ceci est la négation de tout ce que les peuples avaient construit et gagné depuis seulement 60 ans. Ceci est la fin du Contrat social. Ceci est une fin de civilisation. Ceci est leur réponse, leur solution, à la seule véritable crise actuelle : la crise écologique.

Parce qu'il faut vraiment être naïf pour penser que la part la plus gaspilleuse et profiteuse de notre population n'a pas pris la mesure du véritable danger qui nous guette : le fait que notre nombre, en tant qu'espèce, conjugué à notre mode de vie, implique un épuisement des ressources et donc de nos capacités de survie, toujours en tant qu'espèce, sur cette planète.

Il n'y a, en gros que deux façons de réagir face à la crise écologique majeure :

Changer globalement notre mode de vie afin de le rendre supportable pour notre planète. Cela revient grosso merdo à quitter le modèle capitaliste, basé sur la surproduction et la surconsommation d'une bonne grosse minorité de l'humanité, pour un modèle fondé sur les besoins humains véritables, quelque chose qui, en gros, devrait tous nous faire converger vers le mode de vie d'un Bengali moyen. Vaste progrès pour certains d'entre nous, petit changement de braquet et grande révolution intellectuelle pour la majorité d'entre nous et sacrifice incommensurable pour les quelques-uns qui vivent et consomment comme des porcs.

Ou éliminer la concurrence en limitant drastiquement et autoritairement l'accès aux ressources. Favoriser une régulation néo-darwinienne de la population en dégradant globalement les conditions de vie : limitation de l'accès à la nourriture, au logement, aux soins, au repos et à l'éducation. Ne conserver, dans un état de servitude volontaire, que la partie de la population nécessaire pour produire les biens indispensables au confort de la minorité dominante. Libéré du poids démographique, continuer de gaspiller et de se goinfrer sans se soucier des conséquences.

À votre avis, quel choix ont bien pu faire ceux qui nous gouvernent et qui, à ce titre, sont au sommet de notre chaîne alimentaire spécifique ?
Si vous pensez que c'est la frugalité volontaire, je crois que vous n'avez toujours rien compris à la sombre dualité de la nature humaine.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   Ven 24 Fév - 0:12

Oligarchies
Ces milliardaires qui spéculent sur l’avenir de la planète

Par Ivan du Roy, Sophie Chapelle (13 décembre 2011)
http://www.bastamag.net/article1988.html


Citation :
Ils possèdent des compagnies pétrolières, des gazoducs, des mines, des aciéries et même des médias. Ils influencent gouvernements et institutions pour empêcher toute réglementation trop contraignante. Et figurent parmi les plus grandes fortunes mondiales. Un rapport d’un centre de recherche aux États-Unis les considèrent, du fait de leur puissance et des pollutions que leurs activités génèrent, comme la plus grande menace qui pèse sur l’environnement et le climat. Qui sont ces multimilliardaires qui bâtissent leur fortune en hypothéquant l’avenir de la planète ?

Ils sont 50. Cinquante milliardaires à être pointés du doigt pour leur responsabilité individuelle dans la dégradation du climat. Ils tirent leurs richesses d’activités très polluantes, et n’hésitent pas à dépenser des millions pour influencer gouvernements et opinions. Leurs fortunes cumulées représentent 613 milliards d’euros. À 50, ils pèsent financièrement davantage que le Fonds européen de stabilité, censé défendre la zone euro – 17 pays – contre la spéculation. C’est dire la puissance qu’ils possèdent. C’est cette aberrante concentration de pouvoir que dénonce un rapport du Forum international de la globalisation (IFG), un institut indépendant installé à San Francisco, qui regroupe économistes et chercheurs (...)


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
detrike
accro
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Je ne dirai rien sur le bleu.   Ven 24 Fév - 3:16


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment les riches détruisent la planète   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment les riches détruisent la planète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment virer les bandes et logos cooper?
» Comment baisser son index ?
» comment acquérir un "bon" swing
» Comment faire une vache?
» La Dépression Qu'est ce que c'est ? Comment la créer / supprimer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: