Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 apprenons la cuisine de temps de crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: apprenons la cuisine de temps de crise   Mer 4 Mar - 1:21

Elle est super Clara, 91 balais, cours de cuisine sur youtube, elle se remémore les recettes de cuisine pendant la crise de 29, beaucoup de "potatoes" et de "pasta" :
http://www.youtube.com/watch?v=DuMkW35BwK8&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=3OPQqH3YlHA&feature=channel

http://174.129.234.45/Depression_Cooking/Welcome.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
figaro
Bent junky


Nombre de messages : 108
Age : 56
Localisation : LUYNES 37
Monture(s) : M5 Tica
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: apprenons la cuisine de temps de crise   Mer 4 Mar - 3:04

On est pas très éloignés des haricots rouges-maïs mexicains ou riz lentilles indiens, bref: la base de toute bouffe qui nous respecte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: apprenons la cuisine de temps de crise   Mer 4 Mar - 11:53

il y avait aussi une recette pommes de terre - saucisses, du coup moins intéressante évidemment...
combien de temps déjà que Claude Aubert enfonce le clou sur l'alimentation ? 30 ans ?

enfin le plus intéressant dans l'affaire, c'est Clara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: apprenons la cuisine de temps de crise   Mer 4 Mar - 23:47

J'allais fourrer ça dans "les illusions libérales" et puis j'ai réalisé qu'il s'agissait bien d'une recette de crise en bonne et due forme p'tet bin qu'oui :

LA DETTE COMME TECHNIQUE DE GOUVERNEMENT (MACRO ET MICRO)
ET COMME TECHNIQUE DE DRESSAGE À LA « RESPONSABILISATION » (CULPABILISATION)

Le secret de la croissance de la Corporate America est la dette qui finance surtout
la consommation (derrière chaque dollar de PIB, 5 dollars de crédits). Mais la
dette/crédit n’est pas seulement un moteur économique, c’est aussi une technique
de gouvernement des conduites des individus.

Le capitalisme contemporain, d’une part, encourage les individus à s’endetter en ôtant
à l’endettement moléculaire toute charge culpabilisatrice (dans LA GÉNÉALOGIE DE LA
MORALE, Nietzsche nous rappelle que dans la langue du protestantisme, « dette » et
« faute », se disent de la même manière !) ; d’autre part, il culpabilise les mêmes individus
en tant que « responsables » des déficits molaires (de la sécurité sociale, de l’assurance
maladie, de l’assurance chômage, etc.), qu’ils doivent s’engager à combler.

La presque totalité des « réformes » néolibérales (intermittence, retraites, etc.) sont
légitimées par les déficits, alors que tout le monde peut constater aujourd’hui que le
deficit spending (l’endettement de l’Etat) est une question toute politique ! Cette incitation
à contracter des crédits et cette obligation à faire des sacrifices pour réduire
le « trop » des dépenses sociales ne sont pas contradictoires puisqu’il s’agit d’installer
les gouvernés dans un système de « dette infinie ». On n’en a jamais fini avec
la dette dans le capitalisme financier, tout simplement parce qu’elle n’est pas
remboursable (avec les « dépenses sociales » pour sauver le système, on en a pour
quelques générations !).

Cette « dette infinie » n’est pas d’abord un dispositif économique, mais une technique
sécuritaire pour réduire l’incertitude du temps et des comportements des gouvernés.
En dressant les gouvernés à promettre (à honorer leur crédit), le capitalisme dispose
à l’avance de l’avenir
, puisque les obligations de la dette permettent de prévoir, de
calculer, de mesurer, d’établir des équivalences entre les comportements actuels et
les comportements à venir. Ce sont les effets de pouvoir de la dette sur la subjectivité
(culpabilité et responsabilité) qui permettent au capitalisme de jeter un pont entre
le présent et le futur.

Selon la logique néolibérale, les allocations chômage ne sont pas un droit acquis en
payant des cotisations, mais une dette qui doit être remboursée avec intérêts : elle doit
être payée par les constants efforts du débiteur pour maximiser son employabilité.
Ainsi les « services » de l’État-providence ne sont ainsi pas des droits sociaux, mais
un « crédit » que le système vous a aimablement octroyé. La visée de ces techniques
de gouvernement des conduites est de construire une mémoire, inscrire l’obligation
dans le corps et l’esprit.

Pour que ces effets de pouvoir de la monnaie sur la subjectivité fonctionnent, il faut
donc sortir de la logique des droits individuels et collectifs et entrer dans la logique
des crédits (les « investissements » du capital humain).

Les capitalistes qui « brûlent » des centaines des milliards de dollars lors de chaque
crise financière sans s’embarrasser, d’aucune promesse, sont les mêmes qui, pour
900 millions d’euros de déficit du régime d’assurance-chômage des intermittents,
évoquent des catastrophes économiques et sociales d’une ampleur apocalyptique.
N’en déplaise à la bande des « refondateurs sociaux » (François Ewald, Denis Kessler
et le baron Seillière), le capitalisme financier est tout sauf un capitalisme « risquophile
», puisque, comme on le voit avec la crise des subprimes, ce sont d’autres que
les « entrepreneurs » (les contribuables) qui sont obligés d’acquitter une dette qu’ils
n’ont jamais contracté. Miracles du capitalisme !

Interluttants n°29 - décembre 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: apprenons la cuisine de temps de crise   Jeu 5 Mar - 23:23

Dette toujours (CQFD)...
http://www.e24.fr/economie/france/article64376.ece

Citation :
La France qui avait échappé à la récession au troisième trimestre 2008 en affichant une petite croissance de 0,14%, a connu un important retournement au quatrième trimestre (-1,2%), rejoignant les autres pays riches en crise dont la croissance devrait reculer de 2% en 2009 selon les prévisions du FMI.


Si ces chiffres se confirment, la France connaîtra la pire récession depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Lors des crises précédentes, le PIB s'était contracté de 0.9% en 1993 et de 1% en 1975. Mais les années suivant ces crises, la croissance était revenue à un haut niveau, à 2.2% en 1994 et 4.4% en 1976. Or, les économistes sont aujourd'hui plus pessimistes. Le retour de la croissance reste entouré de beaucoup d'incertitudes. De fait, la récession ou une croissance quasi-nulle pourrait bien s'installer.


Les finances publiques risquent de fortement souffrir en raison du ralentissement économique. Le déficit public (Etat, collectivité, Sécurité sociale) va s'enfoncer à plus de 4.4% selon Eric Woerth soit plus de 100 milliards d'euros. Bruxelles qui a entamé contre la France la procédure pour déficit excessif, prévoit une plongeon de 5.4% du déficit public. Le déficit de la France avait déjà dépassé récément la barre des 3% fixé par le Pacte de Stabilité et de Coissance, entre 2002 et 2004.


Sur le long terme, la France renoue avec les déficits records du début des années 90. En 1993, il avait atteint -6.4% du PIB et -5.4% du PIB en 1994. De son côté, la dette publique qui permet de financer ces déficits en empruntant aux ménages et entreprises françaises et étrangères, risque de crever le plafond des 70% du PIB en 2009. Avant de réviser ces prévisions, Bercy se préparait à couvrir 80 milliards d'euros de déficit et à rembourser le capital de sa dette à hauteur de 110 milliards d'euros soit au total 190 milliards de dette. Ce dérapage de la dette publique s'inscrit dans une progession régulière de l'endettement depuis les années 80 où elle s'affichait alors à 20% du PIB. La dette a donc plus que triplé en 20 ans.


La France aggrave son endettement vis-à-vis de l'extérieur mais la qualité de sa dette est encore notée AAA par les agences de notations financières ce qui signifie que l'hexagone reste considéré comme un emprunteurs solvable à moyen et long-terme. En d'autres termes, une augmentation des impôts permettra toujours de payer la dette de la France. En revanche, le service de la dette (les intérêts de la dette) grève gravement le budget de l'Etat puisqu'il représente le deuxième poste de l'Etat dans son budget. Et leur part progresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: apprenons la cuisine de temps de crise   Jeu 5 Mar - 23:53

m'enfin c'est fini de troller mon post !

tu reprendras bien une assiette de "egg drop soup" avec "of course potatoes"
http://www.youtube.com/watch?v=yREFkmrrYiw&feature=channel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: apprenons la cuisine de temps de crise   Jeu 5 Mar - 23:57



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 45
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: apprenons la cuisine de temps de crise   Lun 9 Mar - 6:13

quand je dis que je préfère les recettes de Clara...

la gerbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: apprenons la cuisine de temps de crise   

Revenir en haut Aller en bas
 
apprenons la cuisine de temps de crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Temps de crise chez Coyote
» De l'aide pour une révision des 16000 en temps de crise
» Faites plaisir à vos amis, votre famille en ces temps de crise
» Tuto Photo: Remontage d'un cylindre 2 temps
» 125 4 temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: