Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 un nouvel aéroport pour quoi faire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Lun 7 Nov - 22:35

Départ hier dimanche, donc, de la 2e tracto-vélo avec un discours bien senti de Françoise Verchère avant de prendre la direction de la capitale.
Du coup, je le reproduis in extenso vu que l'ACIPA a eu la bonne idée de le communiquer à ses adhérents.
J'ai eu du mal à dénombrer 200 vélos et 20 tracteurs, comme les journalistes l'ont pourtant relaté.
Mais par contre, j'ai bien remarqué le seul vélo qui faisait des embardées dangereuses dans le convoi et qui a même fini par se vautrer dans la cote à la sortie de Nort-sur-Erdre, manquant du même coup de passer sous les roues du tracteur qu'il précédait ; et je vous le donne en mille : c'était un vélo couché...
hé hé

Citation :
Comme vous le savez, le CéDpa vient de rendre publics les résultats de l’étude qu’il avait commandée à un bureau d’études économiques hollandais, spécialisé dans l’analyse des coûts/bénéfices des grands investissements.

Nous avons voulu nous situer sur le terrain des gens sérieux, vous savez ceux qui pensent l’avenir, ceux qui voient dans le développement infini des lendemains qui chantent, ceux qui nous traitent de doux rêveurs quand nous disons qu’il faut ménager le monde plutôt que l’aménager, qu’il faut préserver l’eau, l’air, le sol, pour mieux vivre et peut-être pour continuer à vivre tout court sur cette terre. Et sur ce seul point de vue économique, traduit en espèces sonnantes et trébuchantes, l’étude prouve que, contrairement à ce qui a été montré en 2006 pour justifier le projet, la construction d’un nouvel aéroport n’apportera pas un gain, mais bien un déficit compris entre 90 et 600 millions d’euros selon les scenarios. A l’inverse, réaménager enfin Nantes Atlantique, l’agrandir s’il le faut, le connecter aux transports collectifs se solderait par un gain pour la collectivité. Evidemment, avant même d’avoir regardé de près l’étude, certains porteurs du projet ont crié à la partialité : notre étude ne serait pas valide parce que nous l’avons payée pour démontrer notre thèse ! Tiens, tiens… Nous payons plus de 20 000 euros un cabinet spécialisé qui n’a aucun intérêt à se discréditer, et ce ne serait pas valable ! Mais souvenez-vous, quand le Conseil Général a réalisé en interne, dans ses services, une étude sur le réaménagement de Nantes Atlantique qui a conclu – comme c’est curieux – que c’était totalement déraisonnable, on nous a demandé d’y croire !

La réalité, c’est bien pourtant que ce que nous avions les uns et les autres souligné comme incohérences, risques, bizarreries dans le dossier, se trouve aujourd’hui effectivement analysé par des spécialistes. Et que les fondements même du dossier de Déclaration d’Utilité Publique sont ainsi ébranlés. C’est pourquoi nous demandons désormais l’abrogation de cette D.U.P. On va encore nous répondre que « c’est trop tard », mais nous ne céderons pas, parce que contrairement à ce que disent les pro-aéroports, de nombreuses étapes restent à franchir pour eux. Tout est encore possible !

Je sais que notre cause est juste, je sais que notre caravane va porter pendant une semaine, non seulement notre refus d’un nouvel aéroport, mais aussi l’exigence d’une nouvelle manière de penser l’avenir, d’imaginer notre territoire et de vivre mieux ; je sais que notre lutte n‘est pas seulement un enjeu local, mais qu’elle signe notre refus d’accepter le monde qu’on veut nous imposer « pour notre bien » probablement, mais contre nous. Je sais que notre lutte se renforcera à Paris d’autres combats parallèles et identiques dans leur finalité. Je sais que notre cause est juste, mais je ne suis pas sûre pour autant que nous soyons entendus. Nous vivons en effet une époque moderne comme le dit le chroniqueur, où l’on marche sur la tête tous les jours et dans tous les domaines : on a un aéroport plébiscité et récemment primé, qui n’a en rien freiné le dynamisme de l’agglomération, et on nous explique qu’il est nul et qu’il faut refaire le même 20 km au nord ! On dit qu’il n’y a plus un sou dans les caisses, mais l’on prête de l’argent public à Vinci, à qui on a déjà bradé les bijoux de famille qu’étaient les autoroutes, et on va l’autoriser pendant 55 ans à faire des profits avec un aéroport et des parkings ! On dit qu’on veut reconquérir la qualité des eaux, mais l’on s’apprête à massacrer les zones humides de ce secteur remarquable. On sait pourquoi il y a des algues vertes en Bretagne – et sur nos côtes – depuis cet été, mais on autorise une augmentation des rejets d’azote au milieu naturel. On dit qu’il faut réguler les marchés et on se satisfait de le dire sans rien leur imposer. On applaudit les élections libres en Tunisie, mais on trouve scandaleux de questionner le peuple Grec sur l’avenir qu’il veut se donner. Bref, on dit et on ne fait pas, ou pire on dit qu’il faudrait faire telle ou telle chose, et on fait le contraire.

Il ne suffit donc pas malheureusement d’avancer des arguments objectifs, des chiffres, d’avoir raison rationnellement, car en face on est dans la foi, dans la répétition martelée d’arguments d’autorité : « c’est trop tard, c’est parti, c’est pas nous » ou de formules incantatoires : le développement, l’emploi… Pour un peu, ne pas faire Notre Dame des Landes, ce serait comme faire imploser l’Europe, s’effondrer l’Euro, condamner nos enfants, vêtus de peaux de bête sans doute, à rester terrés dans leurs villages en s’éclairant à la bougie et en faisant du vélo ! Mais nous ne céderons ni à cette culpabilisation stupide, ni à la pensée unique. Je ne suis pas encore sûre que nous gagnerons, mais nous continuerons à déconstruire le discours des partisans de l’aéroport, nous venons de le faire avec le volet économique, nous le ferons sur le sujet de la sécurité, argument émotionnel que l’on nous sert désormais régulièrement. Nous le ferons enfin sur le sujet environnemental dont les porteurs de projet ont totalement sous estimé l’importance. Nous pourrons même leur fournir les arguments pour qu’ils renoncent sans perdre la face. Nous voulons même bien qu’ils aient l’impression de décider eux même d’arrêter.
Il y a un bout de chemin à faire avant Paris, où nous avons demandé à être reçus par la Ministre de l’Ecologie et par les présidents des groupes parlementaires. Il y a encore un bout de chemin avant de pouvoir dire qu’on a gagné. Il faut se mettre en route pour Paris, il faut continuer le combat !

Françoise VERCHERE, co-présidente du CéDpa

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Dim 20 Nov - 23:21

l'ACIPA a écrit:
La Tracto-Vélo de Notre Dame des Landes à Paris : OBJECTIFS REUSSIS !

- Mobilisation impressionnante pour son départ : du jamais vu à Notre Dame des Landes !
- Parcours sans faute grâce à la disponibilité des collectifs d'accueil et de nombreuses municipalités que nous remercions très chaleureusement pour leur accueil exceptionnel.
- Entrée des tracteurs réussie car les paysans sont rusés...et matinaux. Bravo à eux !
- Mobilisation de plus de 3000 personnes sur Paris : présence importante d'élu-e-s pour demander l'abrogation de la Déclaration d'Utilité Publique ; manifestation festive très réussie et détermination grandissante de nombreux citoyens ; de nombreux parisiens furent sensibles à notre cause et à celle, plus large, de la destruction de terres agricoles.
Toutes les photos et des vidéos de la tracto-vélo sur http://tractovelo-ndl-2011.blogspot.com

Il nous reste à convaincre encore plus largement autour de nous, à continuer la lutte sur le plan juridique et faire admettre aux décideurs nationaux qu'ils font fausse route !
Restons mobilisés pour la suite qui promet bien malgré tout d'être longue et difficile !


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Jeu 19 Avr - 0:53

Bétonnage
Le projet du futur aéroport nantais sème la discorde à gauche

Par Sophie Chapelle (12 avril 2012) : http://www.bastamag.net/article2299.html

Citation :
Ils se sont installés symboliquement devant le monument de la Résistance, au pont Morand à Nantes, à deux pas de la préfecture et du conseil général. Depuis le 11 avril, deux paysans, Marcel Thébault et Michel Tarin, ont engagé une grève de la faim. Tous deux ont reçu l’ordonnance d’expropriation : les pistes du futur aéroport nantais, à Notre-Dame-des-Landes, recouvriront leurs terres d’asphalte. Marcel Thébault, après avoir refusé de négocier avec les autorités, doit quitter son exploitation laitière avant le 1er janvier 2013
(...)
Les deux paysans savent que ce projet ne fait pas l’unanimité et espèrent parvenir à interpeller les candidats à la présidentielle. Ils réclament « l’abrogation de la déclaration d’utilité publique du projet » ou, au minimum, « le gel des expropriations sur le site pendant la durée d’examen des recours juridiques déposés »
(...)
Les deux paysans ont annoncé que leur grève de la faim pourrait durer jusqu’au deuxième tour de la présidentielle. Cet acte de résistance leur coûte déjà cher. Dès le premier jour de grève, la police a verbalisé les deux caravanes, les deux tracteurs et les deux véhicules mis en place par le comité de soutien. Bilan : six PV à 35 euros, soit 210 euros. « Et la police peut recommencer toutes les deux heures, informent les opposants au projet. À ce tarif-là, dans un grand pays dit démocratique, il va falloir être très riche pour oser contester. »

http://parolesdecampagne.blogspot.fr/

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Jeu 20 Sep - 17:36

Petit point sur la situation à l'occasion des fanfaronnades du président du conseil général de Loire-Atlantique et de la réponse cinglante du Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes



Citation :
Lettre ouverte à Monsieur Philippe Grosvalet
Président du Conseil général de Loire Atlantique
3 Quai Ceineray
44 000 Nantes

Monsieur le Président,

C’est avec un mélange de colère et de consternation que nous avons découvert vos propos dans Ouest-France du 15 septembre. Que vous défendiez le projet de Notre Dame des Landes est parfaitement normal, compte tenu de vos positions et de vos engagements antérieurs. Que vous vouliez qu’il se fasse, nous l’avons compris depuis longtemps, notamment depuis la publication, dans le magazine du Conseil général de juin dernier, d’un encart de 8 pages à la gloire de ce projet d’aéroport présenté déjà comme une réalité. Mais que vous affirmiez, de manière péremptoire « qu’il n’y a aucun obstacle » et que « d’ailleurs l’aéroport est commencé », cela s’appelle du mensonge.

A notre connaissance, il reste précisément des obstacles, dont des recours juridiques et une enquête loi sur l’eau pour laquelle la commission d’enquête n’a pas encore rendu son rapport. A moins que vous ne connaissiez déjà les conclusions des juridictions et de la commission d’enquête ? A moins que vous n’ayez déjà reçu de la Préfecture les arrêtés donnant toutes les autorisations ? Il faudra nous expliquer comment cela est possible dans un état de droit, et avec un gouvernement qui dit vouloir être exemplaire ! Est-ce digne d’un élu, qui plus est président d’une grande collectivité, de prendre ainsi des libertés avec les procédures ? Nous transmettrons bien évidemment à la Présidente de la commission d’enquête votre interview pour qu’elle puisse juger de la considération que vous portez à son travail.

En réalité, Monsieur le Président, vous cédez au défaut le plus commun des politiques : vous pensez que votre volonté et votre verbe suffiront pour plier la réalité à votre désir.

Vous dites que ceux qui prétendent que ce projet n’ira pas à son terme sont irresponsables ? Nous pensons, nous, que ce sont les porteurs de ce projet qui le sont, en persévérant dans un transfert inutile, coûteux et destructeur ; en avouant aujourd’hui que l’on aura « une desserte de haut niveau par la route » alors que la commission du débat public avait demandé que le nouvel aéroport soit parfaitement relié en transport en commun ; en avouant que le train c’est « à très long terme » pour ne pas dire jamais ? En avouant enfin que la question du maintien de la piste à Bouguenais est toujours pendante et qu’il faudra vraisemblablement payer alors qu’en 2010 la somme votée par les collectivités pour leur participation au projet avait été présentée aux élus comme ferme et définitive…

Une dernière question, Monsieur le Président : si les opposants ne représentaient pas une véritable menace pour la réalisation de ce projet, en feriez-vous autant vis-à-vis de l’opinion pour faire croire à sa réalisation ?

Bien que vos propos, rapportés dans cette interview, nous semblent très irrespectueux du droit, nous sommes toujours prêts à vous présenter nos arguments.

Soyez sûr, en tout cas, Monsieur le Président, de notre entière détermination à continuer à « faire obstacle » et recevez nos salutations militantes !

Les coprésidents du CéDpa
Françoise Verchère – Jean Paul Naud

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Sam 20 Oct - 19:19

Triste semaine à Notre Dame des Landes avec occupation policière du bocage par plusieurs centaines d'hommes armés pour expulser et détruire une poignée de foyers d'occupants-résistants, à 2 semaines de la trêve hivernale.
Pour suivre l'actu ou avoir un résumé des précédentes exactions d'un pouvoir de plus en plus sourd, aveugle et violent : http://communiques-acipa.blogspot.fr/
En réaction, les manifs à Nantes et alentour se multiplient et s'intensifient ces derniers jours.
Une banderole dépliée ce matin résume bien la situation...

Un texte paru sur le site de monde diplo est pareillement bien en thème...
L’art des grands projets inutiles, par Alain Devalpo, août 2012, http://www.monde-diplomatique.fr/2012/08/DEVALPO/48057
Citation :
La contre-offensive doit être graduée. Vous devrez peut-être piloter une campagne de dénigrement par voie de presse. Si vous n’étouffez pas la révolte dans l’œuf, votre lobbying devra œuvrer à la criminalisation de l’opposition à votre ouvrage. A la légitimité revendiquée par les protestataires, répondez par la légalité institutionnelle et le recours à la force publique. Et si on vous accule au bras de fer, montrez votre détermination ; vous aussi avez le droit de vous exprimer ! Au nom de l’intérêt général, assignez, inondez les protestations sous des nuages de gaz lacrymogène, distribuez les amendes par milliers et faites éventuellement interpeller à tour de bras, comme en Allemagne pour la nouvelle gare de Stuttgart. La bataille peut aussi se gagner manu militari, comme nous l’enseigne l’expérience contre le maquis radical des « No TAV » (3) du val de Suze, en Italie. Si la tournure des événements l’impose, la possibilité de décréter un chantier « zone militaire d’intérêt stratégique » n’est pas à écarter.
Le vrai visage du partenariat public privé ?...


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Mar 30 Oct - 23:52

Deux documents assez singuliers à consulter et à méditer en cette troisième semaine d'opération césar...

Un documentaire artisanal de 36 minutes sur les assauts sur la zone : Vainquons Vin$$i par le groupe G.R.OI.X.



Et une carte détaillée de la zone : Derrière les barricades de Notre-Dame-des-Landes
http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/10/28/derriere-les-barricades-de-notre-dame-des-landes-236562


Sans parler des articles qui se multiplient sur le ouaibeuh :

Notre-Dame-des-Landes : un futur « Larzac » pour le gouvernement Ayrault ?
http://www.bastamag.net/article2741.html


Les socialistes ont déclaré la guerre à l’écologie
http://www.reporterre.net/spip.php?article3349


Kempf et Superno sur Notre-Dame-des-Landes
http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1406


Hervé Kempf dans Le monde du 21 octobre 2012 a écrit:
Le lourd silence de Cécile Duflot, de José Bové, de Daniel Cohn-Bendit, de Nicolas Hulot et de tant d’autres sommités, le désintérêt des médias, la passivité d’Europe Ecologie Les Verts, le « courage fuyons » des élus PS informés des enjeux écologiques, l’apathie de la grande majorité des associations environnementales, le désir si manifeste de tout ce joli monde de tourner la page n’y font rien : ce qui s’est déroulé cette semaine et se poursuit ces jours-ci autour de Notre Dame des Landes, en Loire-Atlantique, est vital, crucial, essentiel.

Si ceux pour qui les mots « crise écologique » veulent dire quelque chose perdent cette bataille, si cet aéroport se faisait, le mouvement écologique en serait aussi durablement affaibli qu’il l’avait été, en 1977, par les événements de Creys-Malville.

On s’étonne que ne soit pas comprise l’importance de ce bras de fer. Mais peut-être faut-il, de nouveau, en expliquer les enjeux. Il s’agit, donc, d’un projet d’aéroport qui occuperait près de 2000 hectares de terres au nord de Nantes. Vieux d’une quarantaine d’années, il a ressurgi au début des années 2000. La résistance tenace, non violente, assise sur des expertises solides, de paysans, d’élus, d’écologistes, de citadins, d’habitants anciens et nouveaux, a retardé le projet. Elle a permis de voir que se cristallisent ici toutes les problématiques qui forment le complexe écologique de ce début du XXIe siècle. Ce n’est pas Trifouilly-les-Oies, c’est une cause nationale.

Alors que le Programme des nations unies pour l’environnement vient d’annoncer que les zones humides, essentielles à la biodiversité et à la régulation des écosystèmes, ont perdu dans le monde la moitié de leur superficie depuis un siècle, on s’apprête en France à détruire un site dont 98 % des terres sont des zones humides. Alors que semaine après semaine, les climatologues publient des études montrant la gravité du changement climatique, on s’apprête en France à construire un aéroport qui stimulera le trafic aérien, important émetteur de gaz à effet de serre. Alors que l’artificialisation des sols et la disparition des paysans sont officiellement déplorées, on la planifie ici, ce qui la justifiera ailleurs. Alors que le pouvoir du capital et les partenariats public-privés sont partout dénoncées, on donne les clés du projet à la multinationale Vinci.

Il y a des moments où il faut savoir dire non. Il est temps que se fassent entendre ces « Non ».

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Mar 13 Nov - 23:27

Cette histoire de vigile agressé aux abords de la ZAD, dans la nuit du 12 au 13, par un groupe d'une vingtaine d'individus, tombe vraiment à pic pour saboter la manif de réappropriation des terres du week-end prochain, tenter de retourner la portion grandissante de l'opinion publique favorable au mouvement anti-aéroport, et essayer de diviser à nouveau les résistants sur place...
Anarcho-autonomes & ultra-gauche bis repetita ? perplexe

Notre-Dame-des-Landes : un agent de sécurité roué de coups
Le Monde.fr avec AFP (et surtout avec la préfecture de Nantes...)
http://www.lemonde.fr/economie/reactions/2012/11/13/notre-dame-des-landes-un-agent-de-securite-roue-de-coups_1789755_3234.html


Ce pauvre vigile de Notre-Dame-des-Landes
http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1419


Fabrice Nicolino a écrit:
Et pour le reste, tant que cela nous est possible, rions à gorge déployée de ces misérables manœuvres, dignes d’une école maternelle. Si Ayrault, la préfecture, les flics et Vinci n’ont que cette histoire à se mettre sous la dent, c’est qu’ils sont vraiment dans la panade. Et pour le 17, ça promet. Dites, vous n’oubliez pas, hein ? TOUT LE MONDE SUR LE PONT LE 17 NOVEMBRE ! TOUT LE MONDE À NOTRE-DAME-DES-LANDES !

Manifestation de réoccupation
le 17 novembre 2012

http://zad.nadir.org/spip.php?article66


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Lun 26 Nov - 2:42

Le sujet est donc désormais au menu quotidien de l'info-spectacle nationale, mais aucun média grand public ne fera jamais le tour critique de la question comme ce billet-là.
je m'incline

Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-notre-temps/

Pierre Deruelle a écrit:
Franchement, on s’en fout un peu, qui va aller tenir compte de ça, sérieusement ?...

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Mer 18 Juin - 12:35

Ca faisait longtemps hé hé 

Mais comme j'ai trouvé un blog de réac qui ne comprend rien au progrès, je ne peux pas m'empêcher de le jeter en pâture aux féroces canidés qui pullulent dans ces eaux :

http://lameformeduneville.blogspot.fr/2014_02_01_archive.html
http://lameformeduneville.blogspot.fr/2013/04/lobbying-pour-nddl-8-ce-sondage-est.html

De toutes façons tout le blog abonde de matière dans les domaines qui me sont chers (et chers aussi pour le contribuable nantais qui a salué le départ de Jean-Marc en espérant que le porte-monnaie sera moins douloureux avec sa bonne élève).

Et je ne cause pas du financement par PPP de NDDL gniark 
https://npa2009.org/node/36172
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 47
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Mer 18 Juin - 23:41

C'est un autre aspect de l'histoire qui m'a immédiatement sauté au visage (et aux muqueuses...) lorsque je slalomais à vélo (comme de bien entendu...) entre les lacrimo (les flashball n'étaient pas encore dégainés en ce début d'après-midi), ce funeste samedi de manif de la fin-février.

De Nantes en février 2014, faire retour à Gênes en juillet 2001, par Élodie Tuaillon-Hibon, avocate au Barreau de Paris.
http://dormirajamais.org/genes01/


Deux LBD 40 et un Flash-ball super pro (flèche de droite). Quai Turenne. Nantes, le 22 février 2014. Photo : Y. Monteil

Collectif des blessés par la police lors de la manifestation du 22 février 2014 à Nantes
http://www.citizen-nantes.com/article-collectif-des-blesse-s-par-la-police-lors-de-la-manifestation-du-22-fe-vrier-2014-a-nantes-123331115.html

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Romuald
Abonné absent
avatar

Nombre de messages : 3944
Age : 56
Localisation : Nantes, Loire très Inférieure (44)
Monture(s) : Décathlon avec frein à disque
Kilométrage : zéro pointé
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   Lun 23 Juin - 18:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un nouvel aéroport pour quoi faire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
un nouvel aéroport pour quoi faire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le dressage : pour quoi faire ?
» Pour ceux / celles qui ne savent pas quoi faire le 22/09/12
» Débourrage ?......euh, pour quoi faire ????
» Oui, mais pour quoi faire?
» je ne sais plus quoi faire pour travailler ma jument

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: