Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La bonne vianviande !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
petit jean
Bent Junky
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 65
Localisation : alsace
Monture(s) : M5 déboulonné, reproufixé + FUJIN SL1
Date d'inscription : 20/10/2006

MessageSujet: La bonne vianviande !   Dim 17 Fév - 22:54

coucou

BON APPETIT !!

Je vais faire comme Bigot, devenir végétarien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petit-jean-67.skyrock.com/
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 46
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Mar 19 Fév - 0:12

production de viande et contribution à l'effet de serre :
http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/europe-international/article-204-45432.html

des associations ruralo-écolos allemandes osent faire le lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Mar 19 Fév - 13:19

Arf, cet article qui nous raconte que "Au sein de la branche, les avis sont partagés." m'en rappelle un autre... au ton beaucoup plus unanime...

http://blog.monolecte.fr/post/2008/01/09/Les-maitres-du-monde

Agnès Maillard a écrit:
Décembre 2006 : assemblée générale au bled du gros semencier de la région. Avec ma tête de brave fille et mon air pas dangereux pour un rond, c'est la deuxième année que je décroche un strapontin à la réunion de la crème du dessus du panier des paysans de notre beau pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Mar 19 Fév - 13:42

J'utilise (sans vergogne) le forum comme répétiteur de ce fameux article (en voie de disparition totale sur le ouaibeuh) cité partiellement et plus avant dans la conversation, au sujet du cochon... miam miam...

Citation :
LES CONSOMMATEURS n'ont plus le choix. Quand ils achètent du porc - et ils en consomment pas loin de 35 kg par an -, ils doivent se contenter de cochons industriels ! En effet, 98%, pour ne par dire 100%, de la viande de porc présente sur les étals proviennent d'élevages hors sol intensifs. Qu'ils viennent de Bretagne, d'Aquitaine, de Champagne, de Belgique, de Hollande, de Grande-Bretagne ou d'Allemagne... tous sortent de l'usine à cochons.

Fini la vie de goret ! Exit le temps pas si lointain où dans chaque ferme on engraissait le cochon. L'animal se nourrissait des restes de la table. L'eau de vaisselle sans détergent allongeait sa soupe. De temps à autre, une bonne auge de fourrage, de pommes de terre, de topinambours, de betteraves ou de glands, le tout parfois arrosé de petit lait. A l'orée de l'hiver, la bête ainsi choyée faisait ses 400 livres avec une couche de lard de 20 cm sous les soies. On tuait alors le cochon où tout était bon.

C'est dans les années 50 que se sont ouvertes les premières porcheries industrielles sur le modèle américain. En Europe, ce sont les Danois qui se lancent les premiers dans le porc en batterie. Le modèle est copié dans le monde entier. On va désormais produire du cochon à la chaîne en Bretagne de la même façon qu'on l'élève dans l'Illinois, en Hollande, en Espagne ou en Norvège. Les races locales disparaissent une à une. Elles sont balayées par les nouveaux hybrides mis au point par les généticiens. Adieu porcs basque, corse, gascon ou Cul noir du Limousin, place au Land Race et au Large White, qui devient " larjouit " dans les campagnes. Cette nouvelle génération de cochon est taillée pour l'industrie. D'abord les mères, celles qu'on appelle encore les truies : les plus prolifiques ont jusqu'à quinze porcelets par portée. C'est cinq de plus en moyenne qu'il y a vingt ans ! Quant aux rejetons, ils sont programmés pour engraisser vite et pas cher.

Manger peu et grossir rapido, voilà ce que l'on exige du porc aujourd'hui. A l'âge de 6 mois, le cochon est déjà bon pour l'abattoir. Il pèse à peine 100 kg, le poids standard requis, 20 p. 100 de gras contre 40 p. 100 en 1975. En vingt-cinq ans, les généticiens ont réussi à remplacer 5 kg de gras par 5 kg de maigre. Du coup, le lard dorsal - la matière première noble des fabricants de saucissons secs - a fondu comme neige au soleil: moins de 1 cm contre 15 à 20 cm chez les bonnes vieilles races rustiques. Cette chasse génétique aux tissus adipeux a été fatale pour le goût de la viande de porc. Car c'est en bonne partie le gras, même si on ne le mange pas, qui lui confère sa saveur. Et c'est ainsi que dans le cochon light le filet mignon a autant de goût qu'un morceau de carton.

Engraissés trop vite, abattus trop jeunes, les porcs d'usine ne voient le jour que le temps de monter dans le camion pour l'abattoir. Castrés puis sevrés à l'âge de 3 semaines, ils sont mis en cases par lots de 15 à 20. Ils bénéficient royalement de 0,65 M2 chacun pour s'ébattre dans une atmosphère saturée en ammoniac. Auparavant, l'éleveur a pris soin de leur couper la queue et de tailler leurs dents pour éviter qu'ils ne se mangent entre eux. Il faut dire que la soupe n'est pas spécialement ragoûtante. L'alimentation des bêtes représentant plus des deux tiers du coût de production, l'éleveur tambouille pas cher et efficace.

Longtemps considéré comme la " poubelle " de la table familiale, le cochon est descendu au rang de " vide-ordures " des industries agro-alimentaires internationales, débris de sous-produits de maïs américains, mélasse pakistanaise, pellets d'agrumes brésiliens, citrus canadiens, farines animales espagnoles... dans les porcheries, c'est McDo tous les jours ! Car pour atteindre au moindre coût le meilleur équilibre nutritionnel pour le porc les marchands d'aliments mélangent les " déchets " de l'industrie agro-alimentaire mondiale à l'image de ce " corn gluten feed " américain, sous-produit de l'amidonnerie de maïs, dont les élevages de porcs bretons sont particulièrement friands. La pitance du cochon devient de plus en plus exotique - asiatique, américaine, africaine... C'est pourquoi les élevages industriels de cochons se sont concentrés autour des grands ports européens au plus près des cargos. Côté traçabilité, c'est moyen !

S'inquiète-t-on de savoir si ces cargaisons de cochonneries n'ont pas été contaminées par des toxines, des résidus de métaux lourds ou de la dioxine ? Les douanes et les services de la Répression des fraudes sont débordés, et n'ont ni le temps ni les moyens. Les analyses sont hors de prix. Par exemple, pour une recherche de dioxine, il faut compter plusieurs milliers de francs. Et en France deux laboratoires seulement sont capables sur le plan technique de réaliser ces savantes analyses. Résultat : les cargaisons des bateaux sont rarement contrôlées dans les ports d'arrivée. Et les fabricants d'aliments, pour les mêmes raisons sonnantes et trébuchantes, ne font pas d'analyse systématique. Les cochons vivent dans un air saturé de méthane dû à leurs excréments. Conséquemment 60% d'entre eux sont atteints de diverses maladies dont, entre autres: des syndromes respiratoires, arthrite, salmonellose, gastro-entérite etc. Nourris avec des moulées contenant des farines animales (carcasses provenant de corps et d'os d'animaux malades, y compris de chiens et de chats euthanasiés chez les vétérinaires), bourrés d'antibiotiques, d'hormones de croissance et d'autres drogues, lorsque les cochons ont atteint leur poids (250 livres dès l'âge de 6 mois) ils sont chargés dans des camions pour se rendre aux abattoirs. Un nombre considérable de porcs partiront malades, blessés et/ou handicapés.

Pourtant la mauvaise surprise n'est pas à exclure. Ainsi en 1998 un chargement de 100 000 tonnes de pellets d'agrumes, des déchets de l'industrie du jus d'orange - ça change du maïs -, en provenance de Sâo Paulo a été mis sous scellés en Allemagne. Motif : il était bourré de dioxine. Après enquête, on a découvert que l'usine brésilienne de jus d'orange utilisait de la chaux pour déshydrater les déchets d'agrumes et les transformer en pellets. Or la chaux en question était contaminée par la dioxine !



Pour un chargement d'aliments stoppé à temps, combien de cargaisons de cochonneries sont-elles arrivées à mauvais porc ?
____________________________________________________________________

Vu sur:
http://quibla.net/echos/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastabor
beau parleur
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 44
Localisation : Quimper (29)
Monture(s) : Nazca Paseo USS
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Mar 4 Mar - 19:02

Intéressant ce post...

Je voulais savoir pour ceux qui sont végétariens, par quoi ils remplacent les protéines qu'on trouve majoritairement dans la viande et le poisson ?

Evidemment sur Wikipedia, on trouve :
Citation :
En ce qui concerne les protéines, elles ne se trouvent pas uniquement dans la viande mais aussi dans les produits laitiers, les œufs, les lentilles, le riz, le pain, les haricots, les pois chiches et des autres aliments végétaux comme le soja et la spiruline

Mais à l'usage, que mangez-vous le plus comme protéines dans ces produits (ou d'autres) ?
Ou des produits exotiques : tofu, seitan, ...
Bon, je sais bien que le mieux, c'est de manger de tout... voui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
parker1
roi du bent
avatar

Nombre de messages : 1843
Age : 43
Localisation : Près d'Aix En Provence
Monture(s) : RR 8.2. X-Low (mais que le cadre...)
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Mar 4 Mar - 22:04

t0ms a écrit:
Je voulais savoir pour ceux qui sont végétariens, par quoi ils remplacent les protéines qu'on trouve majoritairement dans la viande et le poisson ?
...
Mais à l'usage, que mangez-vous le plus comme protéines dans ces produits (ou d'autres) ?
Ou des produits exotiques : tofu, seitan, ...

En ce qui me concerne, je n'ai pas "compensé". Je consomme encore un peu de lait et de fromage. Et puis il y a de temps en temps je mange des produits comme le tofu ou le seitan. Mais bien d'autres aliments en contiennent. Et puis il y a les exception, invitation professionnelle au resto, par exemple, choix obligatoire entre poisson et viande... C'est poisson, mais pour moi le résultat est le même, c'est à contrecoeur que j'en mange.

_________________
Yves (et mes chats Clyde, Pimouss et Casimodo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BIGOT
prince du bent
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 58
Localisation : Guémar Alsace
Monture(s) : Twister de Challenge.
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Mer 5 Mar - 0:14

On fait tout un bazar pour compenser les protéines animales !
Certes, il doit falloir manger des protéines pour être en forme... Mais comme dit, il y en a un peu partout (puisque dans le "cadavre" elles sont bien mélangées à du "nocif" !)
Diversifier l'alimentation et surtout la réduire en fonction des dépenses énergétiques, éviter les excès... pour le reste : faire confiance à son appétit, ses goûts...et ne pas lâcher la dépense physique... ( une heure par jour , pas moins).
C'est à mon avis le secret de la forme.
Si je compare mon tonus physique vécu durant ma période "carnivore" à celui d'aujourd'hui ( végétarien depuis 5 ans)
je me sens plutôt bien plus en forme, moins lourd, depuis que je ne mange plus d'animaux morts... banane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
prince du bent
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 59
Localisation : France - Gironde - Marcheprime
Monture(s) : Metabike 20X26 bleu ciel - Catrike Trail jaune
Date d'inscription : 16/01/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Jeu 6 Mar - 0:08

BIGOT a écrit:
Si je compare mon tonus physique vécu durant ma période "carnivore" à celui d'aujourd'hui ( végétarien depuis 5 ans)
je me sens plutôt bien plus en forme, moins lourd, depuis que je ne mange plus d'animaux morts... banane

"Tu te sens moins lourd..." Es tu sûr que ça n'est pas subjectif comme impression? Y a t 'il des signes évidents que, à dépense energétique équivalente, tu te sens réellement mieux grâce à ton alimentation sans viande?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 31
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Jeu 6 Mar - 0:56

D'après mes souvenirs, végétariens on se sent plus gazelle que lion ^^
Pour certains sports il vaut mieux être l'un, pour d'autres, comme le rugby par exemple, l'autre.
Tiens j'ai rugby demain eh l'autre

J'ai quand même eu beaucoup plus de blessures en faisant du sport quand j'étais végétarien.. mais ce n'est peut-être pas totalement en cause.

Ce qui est sûr, c'est que c'est un sacré poids à porter dès qu'on est invité quelque part par exemple.. actuellement je serais plutôt pour un apport en nourriture raisonné mais pas imposé. Un peu de tout quand on sent qu'on en a besoin quoi !

a+
p.s. un bon plat végétarien sera toujours meilleur que ces plats immondes qui baignent dans le sang bouilli et qui sentent la graisse jusque dehors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/colibri4
BIGOT
prince du bent
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 58
Localisation : Guémar Alsace
Monture(s) : Twister de Challenge.
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Jeu 6 Mar - 8:33

colibri a écrit:
D'après mes souvenirs, végétariens on se sent plus gazelle que lion ^^


p.s. un bon plat végétarien sera toujours meilleur que ces plats immondes qui baignent dans le sang bouilli et qui sentent la graisse jusque dehors...

je pense que tu as raison Colibri :
il y a plus d'appétence à manger un plat de légumes, de céréales ou de fruits, surtout si, depuis des lustres on a boudé la viande. L'envie passe.

Maintenant, ( pour répondre Didier 33) rien ne prouve que c'est mieux pour tous... mon tonus est bien subjectif effectivement.
Certains sports d'endurance se prêteraient mieux au végétarisme. J'en ai l'impression.

Il me semble bien qu'il faille se laisser guider par le feeling (et ça, c'est loin d'être scientifique).
Ce qui est bon pour moi ne l'est pas forcément pour toi.

Il y a derrière le fait de vouloir se passer de viande... une idée qui doit correspondre à ce que l'on est, au fond de soi (expérience et cheminement personnels).

Manger suivant la raison de ce que l'on sait être bon pour son corps,
également bon pour une forme d'équilibre écologique,
bon pour la question de la rencontre avec autrui,
sans oublier le plaisir... raisonné !!! (excusez du paradoxe)

Car, c'est vrai, dans la nourriture, il y a ce qu'on mange... et ce qu'on paye par après
à court ou moyen terme...
Souvent les regrets ("Aïe ça passe pas ! j'ai mal au bide ! plus jamais !")
mais aussi des intentions nouvelles
suivent ...)
Question d'équilibre à trouver.
Bon appétit à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Dim 23 Nov - 23:44

La face cachée du steak haché...
http://www.letorchondauphinois.fr/La-face-cachee-du-steak-hache.html


Citation :
J’adore voir ces endroits invisibles et vitaux. Invisibles car quand l’on fait ses courses, c’est à peine si l’on pense à tout ce que nécessite notre grand système de distribution de nourriture en travail et en énergie. Et pourtant, manger, dans notre grand système technicien, nécessite une quantité d’actes effectués par une quantité considérable d’hommes et de femmes : éleveurs, conducteurs de camions de livraison, magasiniers, abatteurs, chevillards, techniciens qui assurent le bon fonctionnement des bâtiments frigorifiques, technocrates qui pondent des normes, techniciens qui viennent contrôler si les normes sont bien appliquées, manutentionnaires qui emmagasinent et mettent en rayons, caissières qui passent nos achats, fabricants de frigos pour stocker notre viande, ingénieurs de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) sélectionnant les espèces animales et végétales, et nous, en bout de ligne, qui piochons sans réfléchir dans un stock gigantesque.
[...]
Visiter cet abattoir, pour moi, c’était se rendre compte de tout cela. C’était rajouter une pièce au gigantesque puzzle que constitue le système social dans lequel je baigne. Je ne l’ai pas encore terminé, mais j’ai pu avancer modestement grâce à mon boucher. Qu’il en soit ici remercié !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Lun 16 Fév - 12:55

Steak haché toujours, avec pour enchaîner, les...

Spécification technique n° B1-12-03 du 28 janvier 2003
applicable aux viandes hachées et aux préparations
de viandes hachées d’animaux de boucherie

http://www.minefi.gouv.fr/fonds_documentaire/daj/guide/gpem/viandes/viandesh.pdf


Mais surtout, on n'en finit pas de (re)découvrir les z'innombrables z'affaires sanitaires liées à ce champion toute catégorie des z'aliments avariés carnés...
pousseur de caddy

MODES DE VIE / CONSO-MATEUR
Steak : l’histoire repasse les plats avariés
VIANDE / mercredi 26 mars 2008 par BERTRAND ROTHÉ
http://www.bakchich.info/Steak-l-histoire-repasse-les-plats.html


Citation :
Le 12 octobre 2000, « une tonne de viande de boeuf suspecte a été mise en vente en France dans des magasins du groupe Carrefour ». En plein syndrome de l’ESB (« la vache folle »), les conséquences ont été dramatiques pour la filière. La consommation de steaks a chuté de 20 %. Devant la méfiance des consommateurs, les industriels ont alors « revu leurs pratiques ». Certains déclaraient le cœur sur la main, « ne plus ajouter de raclures, de chutes de découpes ou de parages » sans préciser qu’un décret de 1997 les y obligeait déjà. Les autorités sanitaires ont aussi édicté de nouvelles règles en matière de traçabilité de viande bovine.

Cinq ans plus tard, en 2005, nouveau scandale. Cette fois là chez Leclerc. Selon Les Echos du 21 octobre 2005, « E. Leclerc a annonc(é) qu’il procéd(ait) au rappel de plusieurs lots de steaks hachés surgelés,(…) à la suite d’une "intoxication alimentaire grave" chez quatorze personnes, dont treize enfants. Une partie d’entre elles étaient en réanimation ». As de la communication, Leclerc s’en sort bien. Les consommateurs ont depuis oublié les enfants dont certains sont restés plusieurs mois dans le coma.

La semaine dernière, ce fut le tour de Carrefour et de Monoprix. Selon notre confrère du Parisien, « deux tonnes et demi de viandes à forte teneur en bactérie E. Coli, qui provoque des gastro-entérites ont été vendues dans cent dix magasins ». La viande contaminée a été préparée à l’usine Socopa de Coutances, dans la Manche.

L’histoire repasse les plats avariés, mais cette fois-ci, la grande distribution se dédouane drôlement. La responsable de la qualité de Carrefour change de discours. Elle affirme dans le Parisien d’hier : « On ne peut pas augmenter les contrôles à l’infini. Cela augmenterait le coût du produit ». Voilà ce que nous propose la grande distribution : mourir pour juguler l’inflation. Tout un programme !

Citation :
Les industriels font preuve de beaucoup d’imagination : deux types de fraudes sont, en effet, fréquemment constatés.

L’excès de matière grasse, surtout dans les produits dont le taux annoncé est supérieur à 10 %. Et plus particulièrement dans les produits destinés aux collectivités ou aux promotions dans les grandes et moyennes surfaces.

Mais c’est surtout dans le domaine des substituts de matières premières que les industriels font le preuve de plus d’inventivité. On trouve de tout dans certains steaks hachés contrôlés par les services de la DGCCRF : des protéines végétales, bien meilleur marché que la viande, qui peuvent tomber, « par hasard », dans les mélangeurs.

De façon plus surprenante encore, de l’eau peut être ajoutée dans les viandes hachées surgelées pour alourdir les portions. Le principe est simple, l’eau congelée vient alourdir le steak sans en dénaturer les fibres. A la cuisson, le steak est « bouilli » dans la poêle. La viande devient cartonneuse. L’eau s’évapore. Le client, qui a été volé, n’a pas pris de risque pour sa santé. Il mange du carton mais n’est pas obligé de se précipiter vers les toilettes. C’est un progrès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Ven 1 Mai - 23:29

Mike Davis - Le capitalisme et la grippe porcine
http://contretemps.eu/interventions/mike-davis-capitalisme-grippe-porcine


Citation :
Les virologues pensent depuis longtemps que le système d’agriculture intensive du sud de la Chine – un écosystème extrêmement productif, combinant riz, porcs, oiseaux domestiques et sauvages – est le principal instrument des mutations de la grippe, offrant à la fois des pics saisonniers et des mutations génomiques épisodiques[1].

Mais l’industrialisation capitaliste de l’élevage du bétail a désormais brisé le monopole naturel de la Chine sur l’évolution de la grippe. Comme de nombreux commentateurs l’ont montré, l’élevage s’est transformé au cours des dernières décennies en quelque chose qui a davantage à voir avec l’industrie pétrochimique qu’avec les joies de la ferme décrites dans les manuels scolaires.

En 1965 par exemple, il y avait aux Etats-Unis 53 millions de porcs, répartis dans plus d’1 million de fermes. Aujourd’hui, 65 millions de porcs sont concentrés dans 65 000 exploitations, dont la moitié dans des exploitations géantes comptant plus de 5000 animaux.

On a assisté à un changement de nature des exploitations, qui a transformé les anciens enclos de l’élevage traditionnel en de vastes enfers saturés d’excréments, concentrant des dizaines, voire des centaines de milliers d’animaux aux systèmes immunitaires affaiblis, réduits à suffoquer dans la chaleur et le lisier tout en échangeant à grande vitesse leurs agents pathogènes avec leurs compagnons d’infortune et leur pathétique progéniture.

Quiconque est déjà passé en voiture par Tar Heel en Caroline du Nord ou par Milford dans l’Utah – où les filiales de la compagnie Smithfield Foods produisent chaque année plus d’un million de porcs et des centaines de lagons débordant de merde toxique – peut saisir intuitivement à quel point l’agrobusiness fait désormais profondément ingérence dans les lois de la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Mer 12 Aoû - 0:34

Voilà pourquoi les autres espèces animales peuplant la planète ne pleureront pas notre disparition, si elles survivent à toutes nos conneries.

Documentaire fortement déconseillé aux fans de Yann Arthus-Bertrand et à tous ceux qui ne veulent surtout pas savoir comment se fabrique leur bouffe et plus généralement leur petit confort moral et matériel...

http://veg-tv.info/Earthlings


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Mar 15 Sep - 22:42

Alors mes lapins, il était bon votre dernier civet ?...

Lapins élevés pour la viande : record de consommation d'antibiotiques !
http://www.l214.com/communications/lapins-antibiotiques


Citation :
La viande de lapin représente entre 1 et 2% de la consommation totale de viande en France, contre 27% et 50% respectivement pour la viande de volaille et la viande de porc. L'élevage cunicole consomme 10,35% des antibiotiques vendus en France pour des usages vétérinaires contre 11,12% et 51,86% respectivement pour l'élevage de volailles et l'élevage porcin. L'élevage intensif est le principal consommateur de médicaments vétérinaires contenant des antibiotiques. L'élevage en claustration totale où les animaux vivent dans une très grande promiscuité nécessite l'apport quasi systématique de médicaments. L'élevage professionnel de lapins est un exemple symptomatique de ce que la France peut faire de pire en matière de modes d'élevage.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Lun 19 Oct - 0:22

Interview coup de poing de Fabrice Nicolino, juste après le saut...

« Tant qu’il y aura des abattoirs,
il y aura des champs de bataille »

PAR AGNÈS ROUSSEAUX (16 OCTOBRE 2009)
http://www.bastamag.net/spip.php?article701



_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Ven 25 Déc - 22:48

http://www.viande.info

Citation :
L’élevage émet davantage de gaz à effets de serre que tous les transports réunis. Pourtant, le rôle majeur de la surconsommation de viande est systématiquement ignoré. Des solutions simples existent mais vont à l'encontre d'intérêts économiques. Face à l’inertie des pouvoirs publics, des citoyens, des personnalités et des organisations se mobilisent.
(...)
Ils exigent dès aujourd'hui une reconnaissance de l'impact de la viande sur l'environnement, la sous-alimentation humaine et la souffrance animale. Ils réclament un moratoire sur l’élevage intensif et des mesures énergiques pour faire baisser la consommation de produits d'origine animale.
Ils appellent l'ensemble des citoyens à les rejoindre dans ces revendications : soyons acteurs de notre société !

Effet de serre selon l'alimentation

Ressources mondiales de l'élevage

Besoin en eau des aliments

Surfaces de sol nécessaires par aliment

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
bufo_72
khan du bent
avatar

Nombre de messages : 496
Age : 46
Localisation : Metz
Monture(s) : Metaphysics 26" - Sunn Kern - Yuba Mundo - Footbike Trail
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Sam 26 Déc - 20:44

Ca me fait penser qu'avec notre assoc (uuqi gère l'amap), on organise une conférence avec Nicolino sur le thème de la viande
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Ven 19 Mar - 23:39

Privés de viande, les Argentins découvrent le merlu
http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/prives-de-viande-les-argentins-decouvrent-le-merlu_228835.html

Citation :
Rien ne va plus en Argentine. Le prix de la viande rouge a augmenté de 40% en deux mois. A tel point que les Argentins ont été contraints de baisser leur consommation de près de 20% en en un an. Un sacrifice de taille pour la nation la plus carnivore du monde où l' "asado" (barbecue) du dimanche est un rituel et où la consommation bovine par habitant est d'environ 70 kilos. Même les Etats-Unis font figure de petits joueurs à côté, avec une consommation de 41 kg par personne en 2008.

(...)En ce qui concerne le boeuf, le gouvernement de centre-gauche attribue l'augmentation du prix aux fortes pluies depuis le début de l'année. Celles-ci auraient poussé les producteurs à maintenir leurs bêtes dans les champs pour qu'elles s'engraissent et leurs rapportent plus d'argent. Par ailleurs, la sécheresse record de 2009, qui a frappé cruellement un cheptel d'environ 55 millions de têtes en le réduisant de plusieurs millions, a eu un effet certain sur les prix.

Mais la presse anti-péroniste ne manque pas de relever la responsabilité du gouvernement dans la hausse des prix. Depuis 2006, il limite en effet la quantité de viande qui peut être exportée, afin de conserver l'offre de viande locale et réduire les prix pour le marché intérieur. En 2008, les éleveurs n'ont été autorisés à exporter que 25 % de leur stock. Une politique efficace à court terme, mais à moyen terme, c'est précisément l'inverse qui s'est produit : les éleveurs se sont détournés du boeuf pour se consacrer à des secteurs plus lucratifs et moins régulés par l'Etat, comme l'agriculture, notamment du soja.

Ainsi, les éleveurs auraient abattu 16,3 millions de vaches en 2009, un record depuis 1978. Le cheptel bovin aurait par conséquent perdu 5 millions de bêtes en un an, selon Clarin, soit une baisse de 10%. Et cela ne va pas s'arranger : près de la moitié des bêtes abattues était des femelles, ce qui laisse présager une diminution encore plus importante du stock en 2010.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Lun 13 Sep - 22:20

Monde de merde... la gerbe
L'incroyable tenue de Lady Gaga aux MTV Video Awards

http://www.programme-tv.net/news/buzz/10745-buzz-incroyable-tenue-lady-gaga-mtv-video/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
PHILIPPE69
pharaon du bent
avatar

Nombre de messages : 672
Age : 57
Localisation : SATHONAY CAMP
Monture(s) : VK2
Kilométrage : Si peu
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Lun 13 Sep - 22:24

La je crois qu'on touche le fond. pkoi ça marche pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Jeu 16 Sep - 12:34

Citation :
Puisque la fin d’année est très souvent synonyme de bilan, la Fondation Brigitte Bardot ( pfui ) a estimé le nombre d’animaux massacrés en 2008 pour les besoins et plaisirs de l’homme. Ce triste recensement qui comptabilise plus d’un milliard d’animaux tués comprend : les animaux de boucherie, l’expérimentation animale, la chasse les battues, les fêtes religieuses, la fourrure. Ce dénombrement est bien évidemment perfectible car il ne prend pas en compte les nombreux cas d’animaux maltraités et tués dans des conditions inhabituelles.

[...]

Bilan mortuaire ahurissant et abus en tous genres


Sans aucun doute, ce sont les animaux de boucherie (bovins, ovins, volailles, équidés…) qui payent le plus lourd tribu avec près d’1 milliard d’animaux tués chaque année pour leur viande. De plus, l’élevage d’animaux de boucherie étant un fort émetteur de gaz à effet de serre, on peut se demander s’il ne serait pas bon pour tous de consommer moins de viande à la faveur d’un régime alimentaire plus diversifié.

Viennent ensuite les animaux victimes de la chasse avec plus de 30 millions d’animaux de 39 espèces différentes qui ont été exterminés.

De plus, ce « loisir funèbre » est également le terrain de tous les abus avec une augmentation scandaleuse des quotas de certaines espèces comme le sanglier, par exemple, qui lors de la saison de chasse 2006-2007 a vu sa population réduite de 466 352 individus et tout récemment une battue en Ile de France autorisant des chasseurs à « tirer » 6000 sangliers à vue.

Les dérives étant légion, il est aussi important de souligner le calvaire des cerfs dont plusieurs milliers vont être prochainement tués dans le Jura et qui sont également les victimes d’une des chasses les plus odieuses, la chasse à cour. Dernièrement, un particulier a vu débarquer dans son jardin tout un équipage de vénerie qui n’a pas hésité à saigner un cerf en plein milieu de sa propriété !

A souligner également, les tortures infligées au nom de la recherche à plus de 2 325 000 animaux qui chaque année meurent dans les laboratoires français.

Enfin, les fêtes religieuses et festivités de fin d’année n’épargnent pas non plus les animaux.

Le 8 décembre dernier, pour l’Aïd-el-kébir, c’est près de 200 000 moutons qui ont été sacrifiés en une seule journée sans étourdissement préalable.

Enfin, c’est environ 30 millions de volailles qui seront dépecés pour les fêtes de fin d’année. [...]


Source : http://www.animauzine.net/ANIMAUX-DE-BOUCHERIE.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Mer 29 Sep - 22:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Sam 13 Nov - 13:16

Des animaux maltraités et bien mal défendus….
http://culturevisuelle.org/deusexmachina/archives/228

Florence Bergeaud-Blackler a écrit:
Ce n’est pas l’abattage rituel, mais la généralisation d’un abattage rituel industriel sans étourdissement mal contrôlé qu’il convient de dénoncer.

La généralisation de l’abattage sans étourdissement est une mesure d’ajustement dégotée par les industriels pour améliorer leur productivité.


Explications : L’étourdissement recouvre un ensemble de techniques électriques ou chimiques destinées à immobiliser et insensibiliser les animaux avant (stunning) ou juste après leur saignée (post-cut stunning). Jusqu’à la naissance d’un marché halal mondialisé, c’est-à-dire les années 90, l’étourdissement faisait consensus, seule la production relativement limitée de viande casher était effectuée sans étourdissement. Les industriels avaient facilement accepté l’obligation d’étourdissement pour le gain de temps et de productivité. Les vétérinaires y ont toujours été favorables, et aujourd’hui plus que jamais considérant in fine que l’on n’a pas trouvé mieux dans l’organisation industrielle de la mise à mort animale[3]. Les exigences toujours plus grandes de productivité et la puissance grandissante des industriels dans le système technologique très sophistiqué et performant de l’industrie d’abattage rend l’étourdissement d’autant plus nécessaire.

Mais alors pourquoi les industriels abusent-ils aujourd’hui de la dérogation à l’étourdissement ? Parce que, c’est bien connu, pour vendre dans un contexte de compétitivité accru, il faut bien se différencier, et l’abattage halal sans étourdissement est devenu un argument commercial pour s’ouvrir tous les marchés musulmans intérieurs et extérieurs : aussi bien ceux qui exigent une viande non étourdie (sic) que ceux qui se fichent de savoir si l’animal est étourdi ou non du moment qu’il y a un musulman sur la chaîne d’abattage. Les autorités islamiques n’ayant jamais clairement tranché sur ce point, ce sont donc mécaniquement des considérations commerciales qui jouent. L’utilisation abusive de l’abattage sans étourdissement en France vient de ce que les industriels l’utilisent quasi-systématiquement pour s’éviter les coûts d’un changement qu’impliquent une gestion séparée rituel /non rituel. Ils sont en droit de le faire puisque la loi ne dit pas que les abattages rituels doivent être limités à une consommation rituelle. Certains industriels abusent de l’esprit de la loi, mais personne n’a eu l’audace de leur intenter un procès tant l’or rouge rend aujourd’hui riche et puissant. Sur les chaînes des ovins et des volailles, le profit est maximum. La souffrance animale aussi. Les animaux sont traités de la même façon qu’ils soient étourdis ou non. On n’attend pas nécessairement le temps de la mort pour commencer à les « habiller » comme on dit pudiquement dans le métier (traduction : on arrache la peau et on tronçonne des animaux vivants). Sur la chaine des bovins, la pratique est moins courante car l’utilisation obligatoire du box en abattage sans étourdissement constitue une perte de temps. La loi prévoit en effet que si l’on n’étourdit pas l’animal, il faut obligatoirement le placer dans un box rotatif de contention, une sorte de grand tonneau de métal dans lequel il est retourné pattes en l’air afin d’être saigné. Une véritable régression pour la cause animale.

(...) Il faut informer les citoyens que les conditions de production de la viande dans notre pays se sont dramatiquement dégradées et que l’abattage rituel en soi est moins à mettre en cause que l’usage purement économique qui en est fait. L’avantage alors c’est de sortir d’un débat pseudo-religieux sur lequel on ne peut agir, pour entrer dans un débat politique sur lequel, chacun religieux ou non, nous avons notre mot à dire. (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   Dim 21 Nov - 22:19

Une nouvelle offensive dans le monde de la viande industrielle : les multinationales du Sud
http://agora32.fr/spip.php?article109

Citation :
De nos jours, les pays du Sud consomment apparemment de plus en plus de viande. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), la consommation de viande par habitant dans les pays en développement a doublé entre 1980 et 2005, et la consommation d’œufs y a été multipliée par trois. Comment expliquer cette évolution ? Pour certains, le facteur majeur a été l’augmentation des revenus en Asie, mais cela peut difficilement justifier une hausse aussi énorme. La raison principale est plutôt à chercher du côté de l’approvisionnement. Les entreprises de l’agrobusiness, soutenues pas de fortes subventions et par les gouvernements, ont réussi, au cours des dernières décennies, à pousser la production mondiale de viande à des niveaux inouïs, provoquant des conséquences dévastatrices pour les animaux, les personnes et l’environnement. Une grande partie de cette production industrielle se fait désormais dans les pays du Sud, où une nouvelle génération de compagnies transnationales (TNC), originaires de ces pays, s’allient avec les firmes plus anciennes des pays du Nord, pour imposer “le dieu viande” d’un bout à l’autre de la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bonne vianviande !   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bonne vianviande !
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» hou bonne mere !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» le silure: bonne ou mauvaise chose
» Comment obtenir une bonne attitude en longe ?
» cette année c'est la bonne
» enfin a la bonne heure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: