Le forum du Vélo-couché

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CO2 MON AMOUR

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
seb2nantes
souverain du bent
avatar

Nombre de messages : 915
Localisation : La Chapelle sur Erdre (44)
Monture(s) : avec des roues
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mar 13 Nov - 1:38

Toujours au sujet de la nébulosité : L'effet iris
http://www.climat-sceptique.com/article-7176754.html

Citation :
L’iris est cette partie de l’œil qui se contracte ou se dilate selon la lumière reçue. La métaphore de l’iris concerne l’atmosphère terrestre, plus précisément les différentes couches nuageuses des Tropiques, dans leurs zones ascendantes et subsidentes. Les cumulonimbus (nuages bas) réchauffent la troposphère mais refroidissent la surface car ils bloquent le rayonnement solaire ; les cirrus (nuages hauts) réchauffent plutôt la colonne verticale, car ils absorbent et ré-émettent le rayonnement terrestre sortant (IR long) tout en réfléchissant peu le rayonnement solaire entrant (ondes courtes). Toute modification dans la formation de ces nuages entraîne donc une modification dans le budget énergétique tropical, et dès lors dans les températures de la surface et de la troposphère. L’effet iris de Richard Lindzen propose qu’en réaction à un réchauffement de surface, la vapeur d’eau disponible dans les zones tropicales humides se condense d’avantage dans les couches ascendantes des cumulonimbus, augmente les précipitations et diminue d’autant la formation des cirrus sur les zones tropicales sèches (les enclumes des cumulonimbus, c’est-à-dire leur sommet aplati en haute troposphère, constituent le réservoir d’eau pour former ces cirrus). En d’autres termes, plus la température de surface monte, plus la couverture basse de cumulonimbus se développe, plus la couverture haute de cirrus se rétracte. Du point de vue énergétique, la conséquence de ce mouvement radiatif-convectif serait une rétroaction négative, c’est-à-dire un refroidissement par émission plus importante d’IR long vers l’espace (à la fois parce que les couches moyennes et hautes des cumulonimbus se réchauffent, donc ré-émettent davantage en IR vers l’espace, et parce que les couches hautes de cirrus diminuent). Tel serait donc le gigantesque iris de la Terre en zone tropicale.
[...]
cette étude montre, après bien d’autres, combien le débat scientifique reste ouvert, sur les questions épineuses de la vapeur d’eau et de la nébulosité, principales rétroactions attendues en même temps que principales faiblesses physiques des modèles actuels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reopen911.online.fr/
Tristramg
confirmé


Nombre de messages : 16
Age : 34
Localisation : toulouse
Monture(s) : avec des roues
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mar 13 Nov - 1:53

Je suis content que finalement t'aies accepté les limites de la théorie du soleil pour expliquer in extenso les variations de température.

Le PDF dit clairement que le modèle explique en grande partie jusqu'aux années 70, mais qu'après ça il y a d'autres paramètres majeurs qui rentrent en jeu.

Le deuxième lien (domage la vidéo marche pas, je suis curieux de voir ce qu'elle représente), indique que si on déduit 0.14°/10ans, (soit 0.5° depuis les années 70), alors le modèle fonctionne. J'en déduis que c'est modèle pertinent, et qu'il faut en tenir compte dans le simulations, et que pour le demi-degré en plus, il faut trouver une autre explication (et encore, ils bidouillent leurs chiffres avec El Nino, les activités volcaniques, activités de l'océan Atlantique). Ils proposent d'expliquer ça avec une histoire d'anomalie de la troposphère, mais il est trop tard pour que je me penche dessus et ne nient pas (mais restent sceptique) que l'effet de serre peut en être la cause.

Je suis content, finalement une fois de plus les pro-effet de serre et les anti-effet de serre ont la même base de travail et les chiffres ne se contredisent pas lorsqu'on a gratté tout le sucre à journalistes qui les englobe. À la tienne seb ! C'est dommage que je ne sois plus à Nantes pour prendre un verre à la tienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Ven 23 Mai - 22:09

Climat sceptique la met en veilleuse...

Citation :
Sapere Audere !

Chers lecteurs,

L’absence de mise à jour de ce site s’explique pour deux raisons : d’une part, j’ai désormais trop peu de temps pour m’en occuper avec la régularité requise ; d’autre part, l’expérience de ces quatre dernières années m’a montré que la littérature climatique offre finalement très peu d’avancées réelles dans la compréhension du climat. De nombreux articles paraissent, les plus alarmistes sont sélectionnés par les médias dominants, les autres sont soigneusement cachés à l’opinion publique, mais aucun n’apporte de toute façon d’arguments décisifs sur la réalité et l’ampleur du réchauffement à venir.

Loin de moi l’idée que les milliers de chercheurs engagés dans la recherche sur le climat font un travail inutile : simplement, qu’il s’agisse d’observations ou de modélisations, ce travail ne peut progresser que très lentement. Il se heurte toujours à la nature complexe du système étudié, à la dimension chaotique de certains de ses éléments, à l’absence dramatique de données empiriques fiables ayant la profondeur requise pour contraindre les modèles. Au fond, malgré les dizaines de milliards de dollars investis dans cette recherche à l’échelle planétaire, nous n’avons toujours pas réellement validé avec un degré raisonnable de certitude ou de robustesse les hypothèses de base nées dans les années 1970 et ayant guidé la modélisation. C’est dire que la patience et la prudence, deux qualités essentielles de la recherche, sont toujours de mise.

Le brouhaha à dominante catastrophiste concernant les affaires climatiques est entretenu par ceux qui y trouvent un intérêt économique ou idéologique : les médias, les groupes de pression, certains Etats, le monde industriel et financier voyant dans la gestion du carbone et l’énergie propre un nouvel Eldorado. Je persiste donc dans le constat initial de ma démarche, celui d’un fossé énorme entre les conclusions réelles de la recherche scientifique, pleines d’interrogations et d’incertitudes, et la manipulation massive de l’opinion publique mondiale, faites d’affirmations péremptoires et de chantage à la peur.

Pour ceux qui restent lucides et en tiennent à une analyse rationnelle de nos connaissances, nous en sommes toujours au même point :
• le réchauffement global observé depuis plus d’un siècle est modéré, il montre une sensibilité climatique au CO2 relativement faible, sans doute dans les fourchettes basses de celles proposées par le GIEC ;
• les incertitudes fondamentales, notamment sur le rôle du soleil, le comportement des océans, sur les aérosols, sur la vapeur d’eau et sur la nébulosité ne seront levées que très lentement par la recherche et la modélisation ;
• il y a fort à parier que la simple observation du climat d’ici 2020 contraindra de manière importante les réponses que nous attendons, puisque l’hypothèse d’une forte sensibilité climatique au CO2 devra se traduire par une hausse soutenue des températures. Et inversement, bien sûr.

Au grand dam des catastrophistes, ces dernières années (depuis 2000) ont vu un réchauffement faible ou nul, malgré l’augmentation des émissions de CO2 et la baisse des émissions d’aérosols, deux facteurs conjugués qui auraient dû provoquer au contraire une hausse continue des températures globales. La réalité est décidément plus sceptique que certains de ses observateurs… Cela suggère fortement que la variabilité chaotique du climat, à base océanique, et sans doute aussi l’influence solaire sont sous-estimés ou mal calculés par les modèles actuels. On voit d’ailleurs fleurir depuis quelques mois des articles suggérant qu’un doublement du CO2 ne devrait pas se traduire par une hausse plus forte que 1 à 2 K, soit un réchauffement très acceptable pour l’humanité. On constate aussi que la communauté scientifique connaît des divisions de plus en plus évidentes et que le mythe du « consensus du GIEC » a vécu. Le dernier rapport de cette institution (2007) a été aussi vivement critiqué par les chercheurs « alarmistes » que par les chercheurs « sceptiques ». Au-delà des prises de position politiques ou médiatiques des uns et des autres, on en revient peu à peu au régime normal de la science : la confrontation des hypothèses et des prédictions divergentes. La bulle médiatique du réchauffement climatique va exploser, ou plus probablement imploser car l’humanité se trouvera peu à peu d’autres problèmes, et des problèmes bien plus réels cette fois.

Dans le même temps, nous avons connu et connaissons encore une hausse considérable du coût de l’énergie fossile, surtout le gaz et le pétrole, rendant les scénarios 2100 du GIEC de moins en moins crédibles – pour ceux qui accordaient la moindre crédibilité à l’exercice intellectuel consistant à prolonger sur un siècle le comportement collectif des sociétés industrielles modernes. L’énergie fossile devient rare et chère, ce qui justifie avec ou sans conséquence climatique l’implantation accélérée des énergies alternatives. Et l’on constate au passage que les mesures soit disant inspirées par le principe de précaution, comme la conversion rapide de surface agricole vers les biocarburants, alimentent rapidement des crises environnementales, économiques et alimentaires insoupçonnées. L’enfer est toujours pavé de bonnes intentions. Mais là aussi, nous verrons bien plus clair en 2020, c’est-à-dire demain.

D’ici là et jusqu’à nouvel ordre, je maintiens ce site ouvert car l’essentiel des synthèses proposées reste valable, notamment la critique du rapport AR4 GIEC/IPCC de 2007, mais aussi toutes les critiques d’articles scientifiques parus entre 2004 et 2007. Les lecteurs objectifs pourront constater que le débat scientifique est loin d’être clos. Les autres ne changeront rien à leurs croyances. Peu m’importe : les croyances n’ont jamais fait progresser le monde, et c’est de connaissances dont nous avons besoin pour comprendre et maîtriser ensemble notre avenir. Si d’aventure un article fondamental venait à paraître dans le domaine des sciences climatiques, c’est-à-dire un article mettant au jour un phénomène non pris en compte ou un article réduisant de manière significative les incertitudes mentionnées plus haut, j’en ferai bien sûr le commentaire.

Mon dernier conseil sera emprunté au philosophe Emmanuel Kant, dont la devise était : Sapere Audere ! Oser savoir en utilisant sa raison critique, c'est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.

Bonne lecture.

Charles Muller


Post scriptum : la bonne parole sceptique survit sans peine à la tentative d’étouffement alarmiste en de nombreux autres lieux qu’ici. Pour les francophones, je vous conseille vivement le détour sur Skyfall ou sur Pensée unique. Pour les anglophones, les blogs de S. McIntyre, R. Pielke Sr, P. Michaels ou l’équipe de CO2 Science délivrent une veille scientifique très utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Dim 25 Mai - 2:08

Tristramg a écrit:
Dernier lien que je voulais montrer : la population mondiale sur 12 000 ans. Pour comparer, la terre a 4 500 000 000 ans (soit 200 000 fois plus) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Population_curve.svg

Certains n'hésitent pas à comparer cette courbe à celle de la multiplication des cellules bactériennes... hé hé
http://www.slic2.wsu.edu:82/hurlbert/micro101/pages/Chap4.html


Ne reste plus alors qu'à en déduire ce qui attend l'humanité... hé hé
Citation :
La croissance d’une population bactérienne dans un milieu de culture liquide non renouvelé, peut être observée dans le temps. Les cellules se divisent, et leur nombre augmente avec le temps. Si on relève le nombre de bactéries à différents intervalles au cours de la croissance, on obtient une courbe de croissance. Elle présente quatre phases principales :

- La phase de latence correspond à une période d’adaptation de la bactérie au milieu
- Au cours de la phase de croissance exponentielle, les bactéries se développent de façon maximale avec un taux de croissance maximal et constant
- Après une phase transitoire de ralentissement, le nombre de bactéries n’évolue plus : c’est la phase stationnaire. Les divisions bactériennes qui se font encore sont compensées par la mort de bactéries
- La dernière phase est la phase de mortalité ou de déclin. Les bactéries ne se divisent plus, elles meurent et peuvent être lysées. Le milieu de culture n’apporte plus les conditions nécessaires au développement des bactéries. On observe une courbe de décroissance exponentielle progressive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Lun 2 Fév - 14:02

Illustration fort instructive de la religion carbone et des z'anathèmes "surprenants" (pour ne pas dire décomplexés) qu'elle peut désormais déclencher... hé hé

L'Express.fr - 29/01/2009 11:43:00 a écrit:
La société EcoAct, acteur pour la stratégie carbonne et la solidarité, a évalué à 14 600 tonnes l'émission supplémentaire de CO2 pour un jour de grève.

La journée de grève de ce jeudi pourrait être à l'origine de l'émission de 14 600 tonnes équivalant CO2 en plus des rejets habituels selon la société EcoAct, acteur pour la stratégie carbone en Europe, qui a évalué l'impact de la grève sur le réchauffement climatique.

L'utilisation de la voiture personnelle pour effectuer le trajet Domicile-Travail, au lieu d'utiliser les transports ferroviaires en Ile-de-France, va donc générer environ 45 fois plus d'équivalent CO2 dans l'atmosphère qu'un jour normal.

Ce chiffre représente en moyenne le total des émissions de gaz à effet de serre de 1460 Français en un an ou la quantité équivalent CO2 absorbée pendant 20 ans par 80 000 arbres en forêt brésilienne.

EcoAct s'est basé sur les facteurs d'émission de la méthode Bilan Carbone® de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et a considéré qu'environ 2 millions de véhicules supplémentaires circuleraient aujourd'hui en Ile-de-France, avec une moyenne journalière de 30 km.

Sauf qu'un commentateur bien informé a signalé, non sans malice, que le trafic francilien avait en fait été nettement inférieur à la moyenne, ce jeudi 29 janvier 2009 précis... gniark

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 31
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Lun 2 Fév - 14:35

Moi j'dis que les gens ne devraient pas parler autant, ça augmente la production corporelle de co² ;-).

Désormais on dirait que nombre de calculs d'impacts "écologique" iront dans le sens de la monarchie ^^. T'façon on ne calcule pas les bonnes choses..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/colibri4
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 46
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Lun 2 Fév - 15:20

ce genre de calculs parcellaires et partiels n'a pas de sens, ce qui compte c'est la globalité ; comptabiliser les effets d'une grève comme s'il s'agissait d'une situation reproductible de façon chronique, c'est du sophisme

de toute façon, tant que les gens feront grève pour avoir plus d'argent pour acheter plus de bagnoles ou continuer de remplir le réservoir ou pour pouvoir partir en week-end en avion à l'autre bout de la France, je vois pas ce que ça pourrait changer

c'est curieux parce que, ailleurs, quand on évoque l'impact GES des agitations frénétiques du petit Nicolas, là il y a pas mal de gens pour lui trouver des excuses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mer 4 Fév - 0:50

Citation :
de toute façon, tant que les gens feront grève pour avoir plus d'argent pour acheter plus [...], je vois pas ce que ça pourrait changer
hé hé

hé hé


Dernière édition par aka le Mer 4 Fév - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 46
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mer 4 Fév - 1:34

bah, honte à moi, je suis quelque peu déconnectée du monde, j'étais pas à la manif je travaillais pouet pouet j'étais même pas au courant des revendications

remarque quand je me reconnecte ça fout un bourdon !! ce soir j'allume france-inter et qu'est-ce que j'entends dans le poste, un môme en taule ou viré du bahut ou j'sais pas quoi pour avoir refusé un prélèvement adn suite aux mouvements lycéens

suit un témoignage de l'avocat qui dénonce le fichage génétique généralisé de la population la gerbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mer 4 Fév - 23:17

Arf, évidemment, pour les z'artisants-commerçants, les z'autres c'est jamais rien que des vénaux, des z'assistés et des gavés de subsides, SURTOUT CES FEIGNANTS DE FONCTIONNAIRES !!!... diablo

A part ça, les jeunes ouvraient la manif par ici et voilà ce qu'ils avaient à dire... banane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chakiroul
khan du bent


Nombre de messages : 415
Age : 46
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Monture(s) : Baron XS, Stinger XS, CGX, Mistral 2003, Thys
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mer 4 Fév - 23:52

aka a écrit:
Arf, évidemment, pour les z'artisants-commerçants, les z'autres c'est jamais rien que des vénaux, des z'assistés et des gavés de subsides, SURTOUT CES FEIGNANTS DE FONCTIONNAIRES !!!... diablo
les fonctionnaires ne sont absolument pas feignants (par exemple je trouve l'administration des impôts super efficace, et ce n'est pas ironique : ils ont toujours répondu rapidement et précisément à mes questions de béotien, avec une patience remarquable pour m'expliquer des trucs simples) ; il y a la même proportion de bras cassés partout ; la différence c'est que chez les fonctionnaires, les branleurs sont payés pareil que ceux qui bossent perplexe , et les branleurs syndiqués et grandes gueules gagnent même souvent plus que ceux qui bossent... p'tet bin qu'oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Lun 23 Mar - 0:38

Je vous demande (s'il vous plaît) de méditer (pas trop longtemps) sur l'article ci-dessous dont vous pouvez lire l'introduction, puis (éventuellement) de le retransmettre (rapidement) à tout votre carnet d'adresse (tant que vous z'en avez encore un...)

Merci.

Seb. help


Cesser d’émettre du CO2 ou aller à la catastrophe
Par George Monbiot, The Guardian, 16 mars 2009
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2598


Citation :
Calmement en public, mais haut et fort en privé, les climatologues dans le monde entier disent la même chose : c’est fini. Le moment où on aurait pu éviter un réchauffement de la planète de 2 degrés est passé. Les occasions d’y parvenir ont été gâchées pour cause de déni et de retard à agir. Sur la trajectoire actuelle, nous aurons de la chance si nous en tirons avec 4 degrés. Les mesures d’atténuation, de limitation des émissions de gaz à effet de serre, ont échoué, et désormais nous devons nous adapter à ce que la nature nous réserve. Si nous le pouvons...


Cadeau bonux :
Plus nous en savons, pire c’est.
(Conférence de Copenhague)

Par George Monbiot, The Guardian, 12 mars 2009
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2585
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rico
khan du bent
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 47
Localisation : 92 ASNIERES
Monture(s) : avec des roues
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Lun 23 Mar - 10:11

Citation :
c’est fini. Le moment où on aurait pu éviter un réchauffement de la planète de 2 degrés est passé. Les occasions d’y parvenir ont été gâchées pour cause de déni et de retard à agir. Sur la trajectoire actuelle, nous aurons de la chance si nous en tirons avec 4 degrés. Les mesures d’atténuation, de limitation des émissions de gaz à effet de serre, ont échoué, et désormais nous devons nous adapter à ce que la nature nous réserve.
MOi je dirais plutôt : ne transmettez surtout pas ce texte!!!! Ben oui explications : puisque c'est trop tard quoi qu'on fasse les gens s'empresseront de souligner l'inutilité de changer quoi que ce soit à leurs comportements! Pire ils vont même trouver une raison d'en profiter encore plus en consommant encore plus histoire de pas en perdre une miette!!! C'est CON un humain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Lun 23 Mar - 12:18

Compte rendu
Le plus noir des scénarios climatiques se profile
LE MONDE | 13.03.09 | 15h20 • Mis à jour le 13.03.09 | 20h05
http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/03/13/le-plus-noir-des-scenarios-climatiques-se-profile_1167544_3244.html


Caramel a écrit:
Présent à Copenhague, le président du GIEC, Rajendra Pachauri, n'est pas sorti de son devoir de réserve mais, à neuf mois de l'échéance, il a jugé "utile que cette conférence rappelle aux politiques qu'il existe une crise plus grave que la crise économique".
James Hansen, le célèbre climatologue de la NASA qui fut l'un des premiers à alerter en 1988 sur les dangers du réchauffement, a été plus direct : "Il faut que l'opinion soit sûre d'une chose. Les scientifiques sont clairs. Il n'existe pas de grosses incertitudes sur le film qui est devant nous. Et les politiques ne peuvent pas s'abriter derrière de prétendues inconnues pour ne pas agir." En clair, les scientifiques ont fait leur travail. Aux politiques maintenant de faire le leur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 31
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Lun 23 Mar - 12:31

ET VLAN ! Non, mais..



-----------------------


Le Pr Lauri Fenton, du Centre de recherche Ames de la Nasa, est formel : la planète Mars, ou plutôt son atmosphère est aussi en pleine phase de réchauffement climatique, pour des causes assez proches de celles que l'on subit actuellement sur Terre.

Selon cette étude, menée conjointement avec l'US Geological Survey, les températures moyennes relevées à la surface de la Planète rouge s'accroissent quatre fois plus rapidement que sur Terre. Les chercheurs estiment que la température de surface martienne aurait augmenté de quelque 0,65°C entre les années 70 et les années 90, soit depuis l'atterrissage des sondes américaines Viking et des premiers relevés précis. Une des premières conséquences de ce réchauffement a été la diminution des calottes polaires martiennes, venant encore en renfort de ce processus par réduction d'albédo.

La comparaison avec la Terre est aisée. Si une zone couverte de neige fond, sa réflectivité, donc son albédo, diminue en proportion. Ainsi, si la glace qui recouvre l'océan Arctique réfléchit 85% du rayonnement solaire, l'eau n'en renvoie plus que 15%. Le reste est absorbé et contribue à réchauffer l'océan, ce qui accélère le processus, etc. Le même phénomène est observé sur Mars, à partir d'autres éléments: les tempêtes soulèvent la poussière qui se dépose sur les calottes en les assombrissant. Leur l'albédo diminue, ce qui entraîne une absorption plus importante du rayonnement solaire. La température du sol augmente encore, la fonte de la glace s'accélère, et ainsi de suite.

Cet effet albédo n'avait jamais été pris en compte jusqu'ici dans l'élaboration des modèles climatiques martiens, mais Lori Fenton et son équipe ont réussi à démontrer que ces variations de luminosité au sol influencent grandement l'environnement martien et accroissent les vents qui sont à l'origine de ces variations, cela dans un cercle vicieux rapidement incontrôlable.

Les variations de température ayant servi à cette étude ont été déterminées sur la base des images thermiques prises par les orbiteurs des deux missions Viking des années 70, et des relevés effectués par Mars Global Surveyor 20 ans plus tard.

Une inconnue cependant demeure. Les chercheurs n'ont encore pu déterminer la cause des nuages de poussière survenus à partir de 1970, et qui ont déclenché tout le processus de perte d'albédo et de réchauffement global.

--------------------------

Sur wikipédia (bon je sais, mais quand même..) :

Un des autres arguments apportés par les scientifiques qui doutent que l'activité humaine soit responsable du réchauffement de la Terre est que le même phénomène est également observable sur Mars[48], et qu'il y est même jusqu'à quatre fois plus rapide ; or, il n'y a pas d'activité humaine sur Mars, ce qui peut conduire à penser que la même cause est à l'origine des deux observations. Cette hypothèse est cependant rejetée par les climatologues qui soutiennent l'hypothèse anthropique ; selon eux, les causes du réchauffement de Mars sont propres à cette planète, et en aucun cas liées à une origine extérieure, notamment solaire, qui serait partagée avec la Terre[49]. Des réchauffements seraient mesurés également sur 4 autres corps du système solaire (Neptune, Jupiter, Triton, Pluton)
----------------

Alors là c'est trèèèès trèèèèès drôle, parce que je vois pas la différence..
Nempêche, ils sont forts, dans les "on observe des mesures similaires dans d'autres planètes du système solaire, mais, comme ce sont d'autres planètes, elles sont différentes et du coup ça fonctionne pas pareil.. chez nous c'est l'Homme, rien que l'Homme". ^^ Ah parce que sur Terre ya pas d'albédo, le soleil est pas le principal moteur du climat, la fonte des glaces n'entraîne pas un changement d'albédo qui réchauffe encore plus, réchauffement qui fait encore plus fondre.. oui ça s'appelle un cercle vicieux, tout pareil ! Alors pt'être que le co² émis par l'Homme est responsable d'un chouilla, et bon courage pour en mesurer l'impact précisément, mais en tout cas c'est pas en roulant 50% moins que ça va changer grand chose. Quand un processus aussi énorme est en route, on ne peut pas le contrecarrer en produisant des voitures qui émettent moins de co², ça c'est juste pour sauver quelques emplois ^^.

Bref, les processus de réchauffement non seulement s'entretiennent mais s'accentuent de plusieurs manières. Les périodes de refroidissement font de même. Ce serait peut-être plus utile de savoir qu'est-ce qui entraîne le changement climatique entre période de réchauffement et période de refroidissement : parce que oui.. le co² qu'on "produit" en fait on le ré émet simplement. Pour rappel le pétrole est une matière organique (décomposition d'êtres vivants pendant des millions d'années). Le co² qu'il contient était en circulation avant. A plus petite échelle on a le bois, qui contient du carbone, et qui en ré émet lorsqu'on le brûle. Pour le pétrole c'est pareil sauf que le cycle est beaucoup plus long.

(je ne parle pas des éruptions qui ont réchauffé le climat global de la Terre de plusieurs degrés pendant plusieurs années, inutile de savoir qu'une belle éruption fait autant de dégâts qu'un siècle d'industrie.. Ca relativise, non !? ^^).


Bon, tout ça pour dire qu'il est nécessaire de consommer moins de pétrole, mais pas pour le co² dont on nous rabâche les oreilles à longueur de journée. Simplement pour moins polluer, moins émettre de particules (bien plus dangereuses que le co² qui d'ailleurs, surtout avec un filtre qui ne laisse passer que les plus fines, et donc les plus aptes à développer des maladies grâves).

(C'est une autre histoire mais sur ce point, il faudrait déjà interdire les nanoparticules qui sont en plein essor dans nos produits, et encore plus dangereuses que la pollution automobile : une nanoparticule dans l'air pénètre les poumons, peut les traverser aisément.. tout comme nimporte quelle zone de peau d'ailleurs, sans qu'on en connaisse les effets puisque la mise sur le marché a toujours lieu avant les tests qui sont donc faits grandeur nature !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/colibri4
aka
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1171
Localisation : Sarkoland - West Coast
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Lun 23 Mar - 22:51

Merci Colibri. Et dire que je n'avais rien su de ce réchauffement martien qui défraya (discrètement) la chronique climatique en avril 2007.

Sauf, que la controverse fit rage (une fois de plus) sur l'origine et sur la portée du phénomène. Bref, rien de nouveau sous le soleil... style
http://www.dailytech.com/article.aspx?newsid=6331
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Ven 9 Oct - 17:12

Voici un lien vers la conférence et le débat qui s'en est suivi, tous deux filmés, d'un scientifique, plus que sceptique mais néanmoins et apparemment extrêmement compétent, au sujet du réchauffement climatique et de la part qu'y joue réellement (ou pas) le "sacro-saint" dioxyde de carbone...
le bien le mal
Conférence “Le réchauffement climatique” de Vincent COURTILLOT
http://skyfal.free.fr/?p=402

Citation :
Exposé politiquement incorrect mais scientifiquement solide et formidablement pédagogique du géologue Vincent Courtillot sur le réchauffement climatique, l'importance de l'observation et la discordance entre les prédictions du GIEC et les données.

Source : Université de Nantes

Le débat qui suit l'exposé, intitulée "Réchauffement climatique et biodiversité" mais portant essentiellement sur le réchauffement est également passionnant, à voir absolument, ne serait ce que pour sentir l'état d'esprit des contradicteurs de Courtillot.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Dim 8 Nov - 16:50

Pourquoi la taxe carbone va échouer
par Arnaud Parienty pour Alternatives Economiques
http://alternatives-economiques.fr/blogs/parienty/2009/11/06/pourquoi-la-taxe-carbone-va-echouer/


Citation :
il est probable que la taxe carbone sera fixée et maintenue à un niveau assurant son inefficacité. On peut le déplorer, mais pas s’en étonner. Le problème du réchauffement climatique est un problème classique de choix intertemporels : compte tenu de la très faible valeur que les hommes accordent généralement au futur, l’arbitrage entre un coût limité aujourd’hui et un coût élevé plus tard conduit d’habitude à choisir la seconde solution.

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Dim 8 Nov - 18:47

(Comme d'habitude), je me fais un petit droit de réponse à moi-même au sujet de "l'affaire Courtillot"... eh l'autre

Soleil et climat, l'affaire Courtillot, suites.
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2008/02/soleil-et-clima.html

Citation :
En résumé, Vincent Courtillot et ses collaborateurs affirment avoir trouvé des corrélations - des variations de même sens et même amplitude aux mêmes périodes - entre géomagnétisme, irradiance solaire et températures moyennes de la Terre, à de nombreuses échelles de temps. L'important se passe bien sûr au 20ème siècle dont les avatars sont présentés sur un graphique synthétique censé en présenter la démonstration. Le voici :

http://sciences.blogs.liberation.fr/.shared/image.html?/photos/uncategorized/2008/02/25/courtillot_graphique.jpg

Un graphique publié en 2005 puis, sans aucune révision, en 2007. Or, montre Edouard Bard dans son commentaire, ce graphique est truffé d'erreurs techniques grossières. Erreurs de contenus, de titres, de références. Ce qui est présenté comme une courbe de températures moyennes annuelles (TGlobe) se réduit à des températures uniquement sur les continents, seulement au nord de 20°N et limitées à la période d'avril à septembre. Quant à la courbe d'irradiance solaire S(t), il s'agit d'une courbe de la seule composante ultraviolette du Soleil. Edouard Bard et Gilles Delaygue (son co-auteur) ont d'ailleurs établi le "vrai" graphique qui aurait surgi des bonnes données en suivant les méthodes de Courtillot. Le voici :

http://sciences.blogs.liberation.fr/.shared/image.html?/photos/uncategorized/2008/02/25/graphique_bard_corrige.jpg

Ne pas z'oublier le désormais célèbre article traitant de l'Ordre de la terre plate... p'tet bin qu'oui
http://www.realclimate.org/index.php/archives/2007/11/les-chevaliers-de-lordre-de-la-terre-plate-part-i-allgre-and-courtillot/

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mar 24 Nov - 1:09

Le palmarès des entreprises françaises les plus polluantes
Par Agnès Rousseaux, Ivan du Roy (23 novembre 2009)
http://www.bastamag.net/spip.php?article754


Citation :
La France émet chaque année 397 millions de tonnes de CO2. A elles seules, dix entreprises sont responsables de 21% de cette pollution, selon les données du Plan national d’affectation des quotas d’émissions de CO2 (approuvé par la Commission européenne) que nous avons croisées avec celles de la société d’information « Carbon Market Data ».

Trois grands secteurs industriels sont concernés : l’énergie (pétrole, gaz, électricité), le BTP (ciments et chaux) et la sidérurgie. Sur le podium des pollueurs, on retrouve trois géants : celui de l’acier, ArcelorMittal, celui de l’électricité, EDF, et du pétrole, Total. Les trois multinationales arrivent loin devant, cumulant 14% des émissions de CO2 hexagonales (voir notre tableau ci-dessous)...

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 31
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mar 24 Nov - 1:22

Ou : "Comment passer au second plan les graves problèmes de pollution ? En donnant comme super-polluant un élément absolument naturel est essentiel, présent depuis toujours dans l'atmosphère en quantités inconstantes :::: le CO²".

Où sont passés les gaz, rayonnements, poussières cancérigènes et autres REELS polluants ?
La santé est passée au second plan, désormais il n'y a plus que la température et le climat qui compte, en lien direct avec la quantité de CO² émise par ci ou ça.


En attendant, la pollution, la vraie, fait bien des dégâts... en silence...

----------------
Relégué à plein pot par la liste de la fondation Hulot :
Citation :

Climat : l'episode Jouzel versus Courtillot sur France 2, Liberation, Blog Sciences, 16/11/09

Le 9 novembre David Pujadas lance un sujet sur le climat au journal televise de France-2. Construit autour d'une opposition entre le «climatologue» Jean Jouzel, et le «physicien» Vincent Courtillot, car les scientifiques «ne sont pas tous d'accord» assene Pujadas. Le presentateur continue en affirmant : «les temperatures sont stables depuis 10 ans sur Terre».
Cet episode mediatique merite d'etre decrypte tant il pose la question de la responsabilite des redactions dans la qualite de l'information donnee au public et aux citoyens sur ce sujet majeur dans la perspective de la Conference de Copenhague en decembre.
L'affirmation de David Pujadas est doublement erronee. D'une part les temperatures ont evolue d'une annee sur l'autre - depuis 10 ans, elles ne sont donc pas «stables». Elles sont meme inferieures (parfois de tres peu) a l'annee record 1998, tout en restant au dessus de la moyenne climatologique (voir graphique ci dessous). D'autre part, et surtout, cette situation est sans contradiction avec la prevision d'un changement climatique majeur si les emissions de gaz a effet de serre ne sont pas contenues, alors que c'est manifestement ce que comprendront les telespectateurs de la phrase du presentateur de France-2.
Comme explique ici, la prevision d'une hausse des temperatures moyennes de 4°C d'ici 2100 est compatible avec des durees allant jusqu'a 15 ans d'annees plus froides qu'une annee record anterieure. Un article paru dans Geophysical Research Letters le 25 avril 2009 le demontre (1). Arguer, comme le fait David Pujadas sans precaution, des temperatures des dix dernieres annees pour pretendre qu'il y a une controverse a ce sujet ne peut que tromper le telespectateur.
…Suite a lire et voir a :


Non non non, il n'y a pas controverse, et oser aborder (à peine) le sujet, est du terrorisme, dirait-on... pfui

Et surtout, ne pas se passer des soirées spéciales culpabilisantes qu'on continue encore et toujours à nous mettre devant le nez. L'Homme est responsable de ci de ça, et bla et bla.. La plupart de ces Hommes essaient de s'en sortir avec une vie de fou qu'une poignée d'autres leur impose. A qui faut il passer ces reportages, à "la masse" !?

Ce n'est pas pour une société meilleure, c'est pour continuer mais discrètement, en changeant de décor. Ce sont toujours les mêmes qui ont les cartes en main.

Enfin, on va quand même le croire, ça fera peut-être moins mal boulet !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/colibri4
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mer 25 Nov - 19:33


_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Mer 25 Nov - 19:41

Mais bon quand-même, tout ça n'est pas bien grave, et puis c'était pour rendre service quand-même... p'tet bin qu'oui

Climate Gate : un scandale sans importance
http://www.zdnet.fr/blogs/greenit/climate-gate-un-scandale-sans-importance-39711006.htm


Citation :
Le Climate Gate est LE buzz du moment. En résumé : les climatologues du Climatic Research Unit (CRU), le centre d’études climatologiques de référence du Groupe International d’Experts sur le Climat (GIEC) qui a reçu le prix Nobel de la Paix pour ses travaux sur le changement climatique, auraient manipulé leurs chiffres. Une manipulation qui n’est pas totalement démentit par le CRU. Pour faire simple et caricatural : les scientifiques ne parviendraient pas à démontrer le réchauffement climatique.

(...)

Au delà du pétrole et des émissions de GES, économiser l’écosystème sur lequel repose notre société est indispensable. Il faut actuellement 2,74 écosystèmes planétaires pour fournir l’énergie, les matières premières, les terres arables, la biosphère capable d’absorber les pollutions, etc. liés à notre mode de vie. Autant dire qu’à ce rythme, que les scientifiques du CRU aient manipulé leurs chiffres ou pas, nous allons quand même dans le mur.

(...)

J’espère vous avoir convaincu que le buzz du moment n’est qu’un coup médiatique, fort à propos à quelques semaines du sommet de Copenhague sur le changement climatique (COP15). Ce buzz, avéré ou pas, ne remet pas en cause les fondements du développement durable et l’utilité des projets Green IT et TIC durables. gniark

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Colibri
son excellence du royaume du bent
avatar

Nombre de messages : 2088
Age : 31
Localisation : Epinal (Vosges 88)
Monture(s) : Lynxx attack blanc 406/559 vendu, et Baron xs noir 406/700 vendu également. Membre illégitime du forum donc ^^.
Kilométrage : 1500 sur Lynxx et peut-être 2500 sur Baron...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Jeu 26 Nov - 2:26

MERCI ! Pas encore au courant j'étais.. gniark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/colibri4
canis familiaris
phénix du bent
avatar

Nombre de messages : 1221
Age : 48
Localisation : Naoned
Monture(s) : assise, pliée, debout, couchée
Kilométrage : 1
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   Lun 7 Déc - 14:28

Climategate : le climatologue mis en cause se met en congé
Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 03/12/2009 | 15H50
http://www.rue89.com/2009/12/03/climategate-le-climatologue-mis-en-cause-se-met-en-conge-128624


Citation :
Le Climategate n'a finalement pas fait un flop : le principal scientifique mis en cause dans cette affaire de piratage d'e-mails, Phil Jones, directeur du Climate Research Unit de l'université d'East Anglia, vient de suspendre ses fonctions.

Accusé d'avoir manipulé les données pour démontrer le réchauffement climatique, il avait dans un premier temps minimisé l'ampleur des révélations contenues dans les e-mails. Il jurait qu'il ne manipulait pas les chiffres pour dissimuler un « déclin des températures » et que le prétendre était une « ânerie »

(...)

Déjà, la semaine dernière, le centre de recherche britannique mis en cause avait accepté de révéler les données brutes longtemps restées confidentielles, malgré la demande insistante de scientifiques sceptiques comme Vincent Courtillot.

Résultat, Phil Jones a décidé de ne plus exercer ses fonctions tant qu'une enquête indépendante sur l'affaire ne sera pas bouclée. De quoi satisfaire sans doute George Monbiot, blogueur du Guardian qui avait réclamé la tête des climatologues mis en cause. Mais pas Sylvestre Huet, journaliste à Libération avec qui j'ai débattu sur le plateau d'Arrêt sur Images et qui défend mordicus la qualité du travail de Phil Jones.

Le "débat" cyber-télévisuel mentionné ci-dessus :
Quand la guerre du climat franchit la ligne j@une
https://www.dailymotion.com/video/xbdjpg_quand-la-guerre-du-climat-franchit_news

_________________
L'organisation du travail et l'organisation des loisirs referment les ciseaux castrateurs chargés d'améliorer la race des chiens soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pieterhugo.com/selected-work/the-hyena-other-men/2.jp
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CO2 MON AMOUR   

Revenir en haut Aller en bas
 
CO2 MON AMOUR
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hidalgo, un amour de Fjord
» Harley, mon amour de cheval !
» Volga, mon amour de pouliche
» L'amour à la plage.
» montage amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Vélo-couché :: Forums Spécifiques :: Forum Ecocitoyenneté & Ecomobilité-
Sauter vers: